Affaire Jubillar : l’amie de Delphine scandalisée sort du silence, elle fait une révélation inattendue

Une des amies de Delphine Jubillar a fait part de son mécontentement il y a peu sur les réseaux sociaux. Découvrez la raison.

Source : Capture Instagram

Alors que plusieurs mois se sont écoulés depuis la disparition de Delphine Jubillar, ses proches continuent toujours de se battre pour sa mémoire ainsi que pour élucider cette affaire. L’une de ses amies n’a pas caché sa colère de voir leur travail dégradé, qualifiant des comportements irrespectueux et lâches.

Que s’est-il passé ?

Le 16 décembre 2020, Delphine Jubillar a mystérieusement disparu de son domicile, au milieu de la nuit à Cagnac-les-Mines dans le Tarn. Depuis, de nombreux moyens ont été mis en place afin de retrouver l’infirmière.

Hélicoptères, drones, plongeurs, rien n’a été négligé pour tenter de retrouver la jeune femme. Mais en vain. Ce n’est pas tout ! Des battues ont été organisées dans le même but, mais aucun indice n’a été prélevé. Que ce soit les enquêteurs ou les civils a fait chou blanc.

Des jours ont passé. Peu à peu, ces jours ont laissé place à des semaines, les semaines en mois. Aujourd’hui, cela fait un an et demi que Delphine Jubillar a disparu. Certains pensent que cette dernière aurait décidé de s’en aller et de ne pas laisser de trace. Pourtant, la famille ne semble pas d’accord sur cette hypothèse, en disant qu’elle n’aurait jamais abandonné ses enfants.

D’autres avancent, toutefois, que la trentenaire serait morte. L’espoir de la retrouver vivante est de plus en plus infime. Et face à cette situation, le principal suspect est le mari de Delphine, qui a été incarcéré par la police. Même si celui-ci clame sans cesse sans innocence, il ne semble pas être sorti d’affaire.

La cousine de Delphine, très impliquée dans l’affaire

Derrière Delphine Jubillar, il y a Lolita, sa cousine. Celle-ci a toujours considéré Delphine comme sa grande sœur. Elles étaient très proches. Cependant, aussi proches fussent-elles, Lolita a refusé de se présenter au mariage de sa cousine et Cédric Jubillar parce qu’elle un pressentiment.

« J’avais du mal à la voir avec Cédric. Je trouvais que ce n’était pas un type bien », a-t-elle avoué au Figaro.

Jusqu’à maintenant, Lolita estime que Cédric est le principal suspect dans cette affaire, même si celui-ci est toujours présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’au verdict final de cette affaire.

« Il clame son innocence mais c’est le dernier à l’avoir vue. C’est le premier suspect, a-t-elle affirmé.

Depuis le début de l’enquête, la cousine de la disparue est très impliquée. Elle a fourni des informations sur les événements qui ont précédé la disparition de Delphine Jubillar afin de faire avancer l’enquête. Elle ne manque pas non plus de partager des appels à se rassembler pour des marches blanches et des perquisitions, ainsi que des informations via son compte Facebook personnel.

« On lâche rien »

Les réseaux sociaux ont été les premiers moyens pour les proches de Delphine Jubillar de s’exprimer et de lui rendre hommage. Depuis la disparition de l’infirmière, ils mènent un combat acharné pour faire éclater la vérité. Un travail de longue haleine qu’ils ont mené pour leur amie et cousine qui a été ébranlée par les dégradations d’affiches demandant justice.

Sur Facebook, un membre de l’entourage de Delphine, née Aussaguel, a exprimé son mécontentement en disant :

« Aujourd’hui, je suis TRÈS EN COLÈRE !!! Où sont passées vos valeurs ? Où est passée cette solidarité ? BANDE DE L CHES !!!!! On nous a arraché et découpé des affiches !!!! Je suis tout simplement écœurée par tant de méchanceté, c’est cruel. Vous n’avez pas le droit de nous barrer le chemin !! Notre combat est LÉGITIME et nous irons jusqu’au bout, même SEULES !!!!!! ENVERS ET SURTOUT CONTRE TOUS. On lâche rien. »

Aux yeux de l’entourage de Delphine, il est impensable que cette mère dévouée de Louis (7 ans) et Elyah (3 ans) ait volontairement quitté le foyer en abandonnant ses petits. Une situation qu’ils martèlent régulièrement sur les réseaux sociaux, demandant de l’aide pour faire éclater la vérité.

Si quelqu’un devait en payer pour cette histoire pour eux, c’est uniquement Cédric Jubillar. Pour rappel, ce dernier et Delphine étaient en procédure de divorce avant la disparition de l’infirmière. Elle comptait également s’installer avec son nouvel amoureux.

La Justice vient de prolonger son placement en détention provisoire à la maison d’arrêt de Seysses (Haute-Garonne), estimant disposer de suffisamment d’éléments pour le mettre en examen, comme l’expertise de verres cassés le soir de sa disparition, l’analyse psychiatrique de cet homme au comportement parfois agressif et impulsif, ou encore le déplacement de la voiture du couple au petit matin. De nouvelles recherches sont planifiées à partir du 27 juin 2022 pour trouver un indice, en l’absence de corps et d’aveux.