Vacances d’été : 4 astuces magiques pour partir sans vous ruiner

Vu la situation en France, l'été risque de coûter cher. Voici 4 conseils des professionnels du tourisme pour s’en sortir malgré l’inflation.

Source : Pixabay

Ce n’est plus un secret, les choses ont totalement changé. Les deux ans de pandémie de la Covid-19 ont été durs à traverser. Cette année, il est enfin possible de partir en vacances d’été. Cependant, une autre chose pose problème : l’inflation. Mais comment donc passer un été plus ou moins normal sans pour autant se ruiner ?

1. N’attendez plus !

Le président-directeur général de l’agence de voyages Promovacances-Fram avait expliqué que le premier conseil qu’il a à donner est de plus attendre. Les réservations pour la France ainsi que pour l’étranger ont grimpé de 30 à 50 % cette année. Le mois de juillet aurait déjà enregistré plus de demandes qu’en août, d’après l’explication d’Alain de Mendonca.

Si auparavant, 25 % des estivants ne réservaient qu’à la dernière minute, le taux de réservations en avance de cette année est du jamais vu en trente ans ! Le fait est que ces deux dernières années, de nombreux établissements ont dû fermer leurs portes et « aucun nouveau n’a vu le jour ». N’empêche que cet été, « la demande en séjour est plus forte. ».

Avec la levée des restrictions, les gens se remettent à voyager, et ce, en même temps. Pourtant, les pays de destinations ne sont pas aussi variés que d’habitude. Certains pays comme l’Asie ne sont pas encore en état de recueillir des voyageurs en raison de la pandémie encore accentuée.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by N O V A X 🐺 (@novax_music)

D’un autre côté, c’est le coût du voyage qui ne permet pas aux Européens de partir vers certains pays. De ce fait, les vacanciers se retrouvent « en concurrence sur les mêmes destinations européennes prisées. » Un problème de disponibilité qui requiert une rapidité en réservation.

Même ceux qui veulent rester dans l’hexagone ne doivent pas s’attarder à réserver. Solange Escure explique. Cette année est une bonne saison, une forte anticipation venant des Français a été observée. Les réservations ont démarré depuis l’automne 2021.

« Pour juillet et août, on enregistre déjà un taux d’occupation de 70 % (85 % pour la première quinzaine d’août) contre 50-60 % habituellement à cette date », a indiqué la directrice nationale des Gîtes de France.

2. Savoir s’adapter à la situation

Pour l’été, c’est une évidence de vouloir passer les vacances d’été dans un endroit ensoleillé. Il n’est pas encore trop tard d’obtenir un voyage pour une destination vers les meilleurs pays de l’été.

« On peut encore trouver des séjours avec vol et hébergement à des prix intéressants », avait expliqué Alain de Mendonca.

Cependant, les offres intéressantes ne sont plus nombreuses. Par conséquent, il faut être flexible. Il existe bien d’autres destinations qui ne sont pas moins bonnes que les destinations phares. Mais il est possible de trouver des offres de séjour conformes à votre budget.

Il faut également bien choisir les dates de voyages. Partir un week-end risque de payer fort par rapport aux jours de semaine. Mais encore, il ne faut pas perdre de temps. D’après les suggestions du patron de Promovacances-Fram, décaler ses vacances d’été en septembre donne encore plus une possibilité de trouver un séjour moins cher.

« Avec le réchauffement climatique, de plus en plus de destinations affichent une météo très favorable jusqu’à fin octobre », a-t-il expliqué.

3. Pensez à d’autres destinations

Les destinations méditerranéennes requièrent un budget moyen de 750 € en juillet et 850 € en août pour les séjours. Ces destinations prisées coûtent assez cher que de partir dans des endroits où pas beaucoup de monde penseront à aller. Même pour rester en France, la campagne ou la montagne ne présente pas un excès de touriste, ce qui permet de payer beaucoup moins cher.

Chez Gîtes de France, il y a toujours des offres d’hébergement de dernières minutes. Ils ne pratiquent pas la fluctuation des prix, mais proposent des promotions. D’après Solange Escure, l’association fait une offre d’hébergement entre 450 à 1 000 € pour selon le lieu et les prestations choisies par une famille. Et ce pour une durée d’une semaine.

De plus, il n’est pas obligé de partir loin pour passer de bonnes vacances d’été. En effet, vous pouvez aussi choisir une activité disponible près de chez vous. C’est plus économique et cela vous permet de redécouvrir votre entourage.

4. Les hôtels ne sont pas les seules options !

L’année dernière, les Français ont dépensé plus d’un quart du budget pour les vacances dans l’hébergement. Les séjours en hôtels sont un grand risque. Vu l’inflation, cela peut coûter encore plus cette année.

Lors de son passage sur BFM TV, le secrétaire général du Guide du Routard a donné un conseil aux vacanciers. En effet, de nombreux Français ont choisi de se faire héberger par des amis ou de la famille pour les vacances d’été. Ce sera plus économique et en même temps cela permet de renforcer les liens avec les proches et de passer les vacances ensemble.

De ce fait, si aucune offre de séjour et d’hébergement ne vous plaisent et ne sont pas dans le budget réservé, n’ayez pas peur. Ce ne sont pas les seules options pour pouvoir partir en voyage. Gavin’s Clemente-Ruiz vous conseille d’appeler les proches qui ne vivent pas dans le voisinage. Cela vous permettra de profiter de l’été sans pour autant casser la tirelire !