Pouvoir d’achat France : faites très attention à vos salaires, vous pouvez être très surpris !

La saisie sur salaire est devenue fréquente dernièrement. Quelles en sont les éventuelles conséquences sur le pouvoir d’achat ?

Source : Pixabay

Avec l’inflation qui ne cesse d’accroître, les saisies sur salaire se multiplient aussi. Avec la saisie de rémunération qui survient fréquemment, beaucoup de salariés sont pris au dépourvu. Une situation qui affecte de plus en plus le pouvoir d’achat des Français. Ce qui provoque le fait que plusieurs salariés ne parviennent plus à payer leurs factures.

Pouvoir d’achat : rappel sur la définition de la saisie sur salaire

D’après le site du service public, la saisie sur salaire ou saisie sur rémunération est une démarche gratuite. Celle-ci permet à un créancier qui dispose d’un titre exécutoire de récupérer les sommes qui lui reviennent. Ainsi l’employeur doit verser une partie de la rémunération du salarié pour rembourser les créances de ce dernier. Ce qui va avoir des conséquences logiques sur le pouvoir d’achat.

Pour ce faire, le créancier doit saisir le tribunal d’instance en formulant une demande au secrétariat-greffe. Une demande par écrit qui doit contenir un certain nombre d’informations à propos du créancier et de son débiteur. Le créancier doit aussi préciser dans sa demande les modalités de versement des sommes saisies. Mais cette saisie n’est pas automatique. En effet, il faut que l’audience n’aboutisse pas ou le débiteur n’a pas tenu ses engagements. Ce qui est mauvais pour le débiteur en sachant que son pouvoir d’achat est lié à son salaire.

La saisie sur salaire est calculé en fonction des revenus

D’abord, la saisie sur salaire est calculée en fonction du revenu net perçu pendant les 12 derniers mois. Et cela se passe avant la notification de la saisie. Dans ce calcul, les aides financières comme les allocations familiales ne sont pas prises en compte. Afin de maintenir la survie du salarié, des plafonds sont fixés chaque année pour déterminer le montant maximum saisissable. Un système qui pourrait-être la cause de la baisse du pouvoir d’achat actuel.

Cette année, la somme retenue par l’employeur est déduite en fonction des revenus. En effet, un minimum vital de 575,52 euros par mois ne peut pas être prélevé. Selon une directrice, Christelle Lotz, qui dirige un millier de vendeurs à domicile. « Ça nous permet de se rendre compte que le salarié a peut-être d’autres difficultés » d’un côté. Mais en plus « qu’on peut peut-être trouver des solutions pour l’aider » rapporte-t-elle encore. Mais ce qui n’est forcément pas le cas lorsqu’on regarde l’état du pouvoir d’achat actuel.

Pouvoir d’achat : Des salariés qui n’arrivent plus à payer leurs factures

A l’approche de la nouvelle rentrée scolaire, plusieurs salariés risquent de faire l’objet d’un surendettement. Notamment à cause de la saisie sur salaire. D’un côté, il y a la hausse du prix des fournitures scolaires et de la cantine. Et d’un autre côté,  le prix de l’essence qui monte sans oublier les prix des aliments de base dans les supermarchés. On est sûr que beaucoup vont voir leur pouvoir d’achat en baisse.

 

Les salariés qui ont un budget serré ne peuvent plus payer leurs factures. Jean-Claude Busson, dirigeant de l’entreprise CBM à Autun a constaté une multiplication des saisies sur salaire de ses collaborateurs. Il a été obligé de convoquer l’un de ses salariés. En effet, ce dernier n’a pas réglé 515 euros de taxe foncière pour son ancien logement. Une somme qui sera prélevée sur ses prochains salaires. Face à cette situation, le gouvernement doit prendre une mesure au plus vite. Sinon, avec le pouvoir d’achat actuel, il y aura une crise sans précédent.