Isabelle Adjani : L’actrice mise en examen depuis octobre 2020 pour une affaire d’escroquerie avec Michèle Marchand !

Accusée d’escroquerie, Isabelle Adjani est mise en examen depuis octobre 2020. Sa complice n'est autre que Mimi Marchand.

Source : Getty Images

Suite à une plainte d’un ancien consultant, Isabelle Adjani a fait l’objet d’un examen en octobre 2020 pour escroquerie. Selon France Télévision via une source judiciaire, l’actrice aurait falsifié le remboursement de ses dettes à son égard. Dans cette affaire, Mimi Marchand est aussi poursuivie  pour complicité d’escroquerie. Une information que Libération a confirmée par le journal du vendredi 24 juin.

Isabelle Adjani devrait de l’argent à son ancien consultant

L’origine de l’affaire a commencé en début de l’année 2011. Dans les faits, Isabelle Adjani fait appel à Sébastien G. pour l’aider à gérer sa société, Isia Films. D’après Libération, le consultant en stratégie lui ouvre alors une ligne de crédit sur son compte bancaire personnel. En plus de cela, il paie certains de ses impôts et lui donne une carte American Express. L’actrice a alors dépensé l’argent sans compter et c’est là que vient leur différend.

Sébastien G. a alors décidé de lui retirer la carte qui s’avère être comme un puits sans fonds en juillet 2012. Suite à cette action, le consultant est renvoyé de son poste de gérant d’Isia Films quatre jours plus tard. Isabelle Adjani devrait alors 157.000 euros à Sébastien G. Un montant que le consultant en stratégie lui aurait avancé.

Est ce que l’actrice n’a pas viré les fonds ?

D’après libération, Isabelle Adjani aurait donné à Sébastien G. des  preuves de paiements par virement. Dans ce dernier, des mails de la banque et d’autres documents censés rassurer le créancier sur son remboursement. Cependant, l’argent n’était jamais arrivé à son destinataire. D’ où la plainte déposée par l’ancien consultant en stratégie à l’encontre de l’actrice en octobre 2015.

D’après le quotidien, les investigations ont révélé la participation de Mimi Marchand dans cette affaire d’escroquerie d’Isabelle Adjani. Michèle Marchand a notamment joué un rôle dans la remise des fausses preuves de paiement d’Isabelle Adjani.  La patronne de l’agence de paparazzi Bestimage a alors été mise en examen il y a trois ans de cela. Un examen pour des faits qui remontent à plusieurs années, rapporte son conseil, Me François Blistène devant l’AFP.

Isabelle Adjani et Michèle Marchand complices ?

Auprès de l’AFP, Me François Blistène, conseil de Michèle Marchand rapporte les faits. Il soutient alors que depuis la mise en examen de sa cliente, il ne s’est rien passé. Il n’y avait, ni un vrai interrogatoire au fond de l’affaire, ni une confrontation avec Isabelle Adjani. Selon lui, cette affaire va disparaître d’elle-même avec le temps et concerne des faits aléatoires.

 

Et d’après l’avocat d’Isabelle Adjani devant l’AFP, Me Olivier Pardo, cette affaire se dirige probablement vers un non-lieu. Pour cause, il n’y a pas de charge, ajoute-t-il encore. L’avocat n’a pas voulu donner de commentaires sur une affaire qu’il juge ancienne. Cela semble bien partie du côté de l’actrice et de la patronne de l’agence de paparazzi Bestimage dans cette affaire. Mais cette dernière est loin d’être bouclée. En attendant les résultats des examens, cette affaire d’escroquerie reste encore floue.