Logement : voici les aides de la CAF dont vous pourriez bénéficier

Les Français peuvent bénéficier de plusieurs types d’aides liées au logement. Et ce, selon la situation de l’individu. Tous les détails.

Source : Capture Instagram

Comme on le sait tous, c’est la CAF ou caisse d’allocations familiales qui verse chaque mois les allocations logement. De quelles aides pouvez-vous bénéficier ? On vous répond dans cet article.

Détails importants concernant les allocations logement

Les montants que reçoit chaque personne ne sont pas du tout les mêmes puisque cela dépend de la situation. Par situation, nous voulons dire vos ressources financières, à savoir vos salaires, vos pensions, votre patrimoine ou encore les aides de l’État que vous percevez. Il en va de même pour votre situation familiale : marié ou célibataire, nombre d’enfants, etc

C’est donc pour cette raison que les allocations logement varient selon les cas de chaque individu. On peut ainsi dire qu’il faut respecter tous les critères si on veut bénéficier de ces aides au logement. Par ailleurs, il existe notamment trois types d’allocations logement, à savoir l’APL, l’ALF ainsi que l’ALS.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Caf de la Haute-Vienne (@caf_87)

Comment bénéficier de l’APL ?

Quand on parle des allocations logement, il est vrai que la première chose qui nous vient en tête, c’est l’APL ou l’aide personnalisée au logement. Elle a été relevée du code de la construction et de l’habitation (CCH) et a été créée grâce à la loi du 3 janvier 1977.

Si c’est le type d’aides de logement le plus fréquent, ce n’est pas tout le monde qui peut en bénéficier puisqu’elle est déterminée en fonction de la nature du logement. Deux critères sont à respecter pour toucher les aides personnalisées au logement.

La première a un lien avec ceux ou celles qui payent les frais du loyer chaque mois et sont donc locataires ou sous-locataires de logement conventionné. À noter que l’individu respecte également le cahier des charges et dispose aussi le contrat entre l’État et le bailleur.

À part cela, il faut savoir que les personnes qui sont locataires ou vivent dans un foyer d’hébergement sont aussi des bénéficiaires de l’aide personnalisée au logement. C’est notamment le cas de plusieurs jeunes Français.

Qu’en est-il de l’ALF ?

À la différence de l’APL, l’ALF ou l’allocation logement familiale a été relevée du code de la sécurité sociale. Elle a vu le jour suite à la loi du 1er septembre 1948. Comme son nom l’indique, l’ALF dépend de la situation familiale d’une personne. C’est-à-dire qu’elle a été créée afin de venir en aide aux individus ayant une charge familiale. Il existe donc plusieurs critères qu’on doit respecter pour bénéficier de cette sorte d’aide de logement.

La première est le fait d’avoir comme charge un enfant ayant plus de 21 ans. Les femmes enceintes de plus de quatre mois, qu’elle soit en couple ou célibataire, touchent aussi à l’ALF. Et ce, tout comme les personnes ayant des enfants, et qui, de ce fait, bénéficient de prestations familiales.

Si vous avez également un parent de plus de 65 ans à votre charge, sachez que vous pouvez être bénéficiaire de l’allocation de logement familiale. Toutefois, il y a une condition, que les ressources financières de ce parent soient faibles. Autrement dit, cela doit être inférieur à la somme de l’allocation de solidarité aux personnes âgées.

Comment fonctionne l’ALS ?

Dans le cas où aucun des critères cités ne correspond pas à votre situation, sachez qu’il existe l’ALS qui est destiné à ceux qui ne sont éligibles ni à l’APL ni l’ALF. L’ALS ou l’allocation de logement social concerne différents types de personnes. À savoir les jeunes (étudiants ou non), les célibataires ou ceux qui sont heureux en ménage, mais sans enfants et à faibles ressources. Ce genre d’aide peut aussi revenir aux personnes qui sont en âge avancé.

Par ailleurs, pour bénéficier de ces trois aides de logement, vous pouvez faire une demande à la CAF après avoir fait une simulation. Cette demande peut notamment être déposée sur Internet ou bien en agence. Par la suite, il faudra attendre entre 10 jours et un mois avant que cette demande n’ait une réponse. C’est pendant cette même période qu’on connaît le montant de l’aide qu’on devrait percevoir.

Pour ce qui est du versement, les bénéficiaires des allocations logement touchent la somme mensuellement, vers le 5 du mois. À noter que l’argent perçu a été conçu selon votre situation du mois précédent le mois où le versement a lieu. Cela dit, ce versement peut également avoir un petit retard d’un à deux jours.