Voici comment arrêter vos pensées au moment de s’endormir : 4 conseils d’une psychologue

Parfois, quand on cherche à dormir, on se retrouve vite à tourner en rond, sans atteindre le sommeil. C’est déjà arrivé à tout le monde, mais ça se corrige ! Une psychologue à trouver 4 astuces pour faciliter l’endormissement.

Source : Pixabay

Vous êtes fatigués? Vos yeux ne font que de se fermer? Votre corps demande un sommeil réparateur? Pourtant, dès que vous êtes couché, votre tête se remplit de pensées. Vous ressassez votre journée, un conflit, ou planifiez les choses à faire. Toutes ces choses rendent les bras de Morphée inaccessibles. Si la situation ne s’améliore pas, cela peut engendrer des troubles du sommeil. Linda Amine est psychologue en clinique et membre de l’Association européenne de recherche sur le sommeil. Elle rappelle que le manque de sommeil affecte l’humeur et provoque la dépression chez certains. Elle nous partage sa stratégie !

Compter les moutons

Le premier réflexe quand on n’arrive pas à s’endormir est souvent de chercher un calme absolu. Cependant, cette technique réclame plus d’énergie que l’on ne pense, pour peu de résultats. Linda Amine souligne que «En juillet 2020, une étude scientifique canadienne menée par des chercheurs en psychologie ont pu estimer qu’une personne avait en moyenne 6200 pensées par jour. Il est impossible de les bloquer toutes, encore moins de les réduire à néant.» 

Elle propose plutôt d’emprunter la méthode de méditation. Elle ajoute : «En considérant ces pensées comme des nuages, qui nous traversent et contre lesquels nous ne luttons pas, cette posture change la manière dont on ressent ces ruminations et aide à tendre vers le lâcher-prise, nécessaire au sommeil». Voici quelques une de ses techniques.

mouton
Source : Pexels

Utiliser son imagination pour améliorer le sommeil

Chez l’enfant, la meilleure façon de le faire dormir est de distraire son attention. Cette méthode peut également être utilisée chez les personnes qui veulent se déconnecter de la réalité. Le principal moyen est de travailler sur la visualisation, simple à faire de chez soi. Il consiste à remplacer l’idée qui nous tracasse avec une idée plus tranquille pour le cerveau. «Imaginez un endroit paisible et remplissez-le d’objets, de couleurs, de sons et d’odeurs que vous aimez beaucoup, explique Linda Amine. Ce scénario peut être réfléchi à l’avance, posé mentalement ou par écrit, et il va chercher à répondre à la question suivante : quelle est la vie dont je rêve?»

imagination pour dormir
Source : Pexels

De la tête aux pieds, respirez

La première chose à faire reste de baisser son rythme cardiaque, à l’aide d’une chose très simple : la respiration. Et oui, ce mécanisme pourtant automatique reste la manière la plus facile de se calmer et dormir. Elle repose sur un système parasympathique de notre corps, qui diminue tout stress et induit la relaxation. La psychologue explique : «Visualisez l’un après l’autre chaque membre de votre corps, de la tête aux pieds, en imaginant qu’ils respirent à leur tour. Vous pouvez aussi varier l’exercice en leur attribuant une couleur». Dans les technique de médecines parallèles, les techniques de respiration ont de nombreuses verrues, elles permettent de mieux se contrôler, de diminuer des douleurs…  

Construire une routine pour mieux dormir

L’anticipation peut aider à diminuer cette période où l’on ressasse. Construire une routine favorise la paix et l’endormissement. Selon les personnes, cette méthode peut varier. Que ce soit du dessin, de l’écriture ou de la peinture, tout peut fonctionner pour aider à dormir. Linda Amine explique : «On peut décharger en fin de journée nos pensées négatives sur un papier, que l’on pliera et que l’on jettera. En revanche, plus on approchera du coucher, plus on se concentrera sur le positif, en listant cinq choses pour lesquelles on est reconnaissant ; un événement particulier ou un sourire offert par un inconnu, par exemple.». 

Psychiquement, l’activité physique peut également aider à équilibrer sa vie et donc son mental. «L’activité physique, même la plus douce, comme le yoga, enclenche la production de sérotonine, qui favorise le sommeil et une meilleure gestion du stress», nous précise la psychologue. 

La fin de cette routine consiste à masser son corps à l’aide d’une crème ou d’une huile de massage. Linda Amine développe cette idée : «On se concentre sur le toucher et les sensations procurées. Si l’esprit vagabonde, ramenez-le à la manipulation qui se produit ici et maintenant». La lumière extérieure ainsi que les écrans de téléphone, télé ou ordinateur contribuent aux problèmes d’endormissement. Ces stimulants externes peuvent en effet contrer les efforts faits, et c’est donc à éviter!