Une après-midi entre copines tourne au drame : sur les 3 amies, 2 rentrent en vie et traumatisées

Alors que la canicule gagne la France, ces trois amies décident de se rafraîchir dans un lac. La sortie sympa entre amies devient un drame.

Source : Pixabay

Ce dimanche 19 juin, alors que la température prévue est de 35°C à Strasbourg, ces trois amies cherchent un moyen de mieux supporter l’après-midi. Avec un vent à à peine 10 km/h, les trois amies craignent la chaleur et cherchent à passer un dimanche au calme, et sans trop de chaleur. Les amies profitent donc de cette belle journée pour organiser une journée entre amies au bord de l’eau. À défaut d’avoir la mer à portée de main, elles décident de se rendre au plan d’eau de la Hardt. Aussi appelé le lac Achard, ce dernier est une ancienne gravière au sud de Strasbourg. 

Ce lac est très apprécié par les strasbourgeois. Et pour cause, l’eau y est contrôlée, la baignade surveillée en été. De nombreux divertissements sont possibles, grâce au terrain de foot, de volley, de pétanque.. De plus, il y a des douches, toilettes et parking à disposition. De quoi donc passer un bon moment en famille ou entre amis avec tout le confort nécessaire. 

De mauvaises décisions 

Strasbourg n’étant pas épargné par la canicule, les amies décident de se rendre au lac Achard, fort apprécié en période de chaleur. Les températures sont difficiles à supporter sans moyen de se rafraîchir, l’idée de donc de se baigner semble très bonne. 

Néanmoins, d’après France 3, sur les trois amies, qui n’ont pas souhaité que leurs noms soient connus, deux d’entre elles ne savaient pas nager. Les filles ont choisi d’aller dans une partie du lac non surveillée. Alors que les amies se baladent à pied proche de la berge, elles commencent à s’éloigner, jusqu’à toutes trois glisser. Le lac est une ancienne gravière et n’est donc pas plane. Elles ont donc glissé vers un endroit dont la profondeur atteint plusieurs mètres. 

Le début du drame pour les trois amies 

Le chef de poste Michael Koop explique à France 3 “On voit bien une eau claire, et une eau plus foncée. A partir du moment où elle devient foncée, on passe vite de 1m80 à 6 ou 10 mètres”. En effet, le sol s’enfonce d’un coup sur plusieurs mètres. Ce qui le rend potentiellement dangereux, dû à l’effet de surprise. En effet, la chute peut être surprenante et donc peut être une source de panique, à cela s’ajoute le fait de ne pas savoir nager, les risques sont évidents. 

Ce jour-là, 5 maîtres nageurs étaient en service alors que les amies se baignaient, cela n’a malheureusement pas évité le drame. Les trois amies se sont donc retrouvées avec plusieurs mètres de profondeur sous les pieds. Rien d’inquiétant pour celle des trois qui savait nager. Malheureusement, les deux autres étaient en train de se noyer. L’amie sachant nager à dû faire face au pour choix de sa vie actuellement, elle ne pouvait physiquement pas sauver ses deux amies. Elle a donc dû choisir laquelle des deux elle sauverait en première. Elle n’a donc pas eu le temps de sauver la seconde. 

Après cela, c’est 27 pompiers qui se sont mobilisés pour tenter de sauver la jeune femme, en vain. Il aura fallu plus de 1h30 pour retrouver son corps, éteint. Pour les recherches, drone et hélicoptère étaient requis afin d’accélérer le processus. Malheureusement, et malgré la mobilisation de tous, la jeune femme a perdu la vie durant cette après-midi de forte chaleur. La président de l’Eurométropole de Strasbourg communique “C’est avec une profonde tristesse que j’apprends ce soir le décès d’une jeune femme (…).Ces périodes de fortes chaleurs sont propices aux activités de baignade et j’appelle chacune et chacun à la plus grande vigilance”