Elle perçoit 47 000 euros d’allocations avec ses 13 enfants, voici son histoire

Cheryl, mère de 34 ans, vit des allocations familiales. Une somme généreusement offerte par l’État pour qu’elle puisse élever ses enfants.

Source : Capture Facebook

47 000 €, c’est la somme que perçoit cette mère de famille en allocations familiales. De quoi élever 13 enfants alors qu’elle ne travaille pas !

Des enfants sources de revenus

Enceinte de son 13e enfant, Cheryl est en couple avec Lee Bell, et ce, depuis plusieurs mois. Ils ont décidé d’avoir un bébé, peu de temps après leur rencontre. Lee Bell, âgé de 29 ans, est au chômage. C’est Cheryl qui s’occupe de sa famille à temps plein.

Les deux amoureux ont déjà eu des enfants lors de leurs précédentes relations. Seulement, Cheryl en a plus de 10 alors que Lee Ball en a un. Mais pour eux, cela ne semble pas poser de problème. Puisque l’état britannique leur offre 47 000 € d’allocations familiales. Tout cela grâce à leurs 12 enfants et bientôt 13.

© SWNS

13 enfants, 3 pères différents

Lee Ball est le troisième homme avec qui Cheryl va avoir un enfant. Les 12 premiers sont issus de deux pères différents. Elle en a eu 6 avec son premier mari, George. L’aîné a maintenant 17 ans.

Puis elle s’est mariée pour une 2e fois et a également eu 6 autres enfants. Parmi ces derniers, il y a des jumeaux. Le 13e qui est en chemin permettra à Cheryl de gagner des euros supplémentaires. Soit 834 € annuels. Qui plus est, elle aura une réduction fiscale d’environ 4000 €.

Cheryl, accro aux bébés

Pour Cheryl, les allocations familiales existent pour qu’on s’en serve. Puis elle dit être « accro aux bébés » et veut en avoir un « le plus rapidement possible. » Elle semble en être fière et n’a pas peur des regards des gens.

« Ça ne regarde personne, je peux avoir autant de bébés que je veux. », a-t-elle déclaré avant d’ajouter : « Les aides que je reçois de l’état, dit-elle, ont été créées dans ce but. »

Elle estime donc avoir le droit d’en tirer avantage comme il se doit.

Un mode de vie qui déplaît

Cheryl Prudham, mère de famille, réside en Grande-Bretagne. Avoir une grande famille a toujours été son rêve. Cependant, avec son mode de vie actuel, certains ne manquent pas de pointer du doigt ces choix de vie. Évidemment, la majorité des foyers vont au travail pour nourrir leur famille. Cheryl, elle, touche une importante somme d’argent par le biais des allocations familiales.

La reine des allocations familiales

Les sommes astronomiques perçues par Cheryl lui ont valu un surnom. Évidemment, les internautes, offusqués par la manière dont Cheryl gagne sa vie, lui ont donné comme surnom la reine des allocs.

© SWNS

Certains vont même plus loin en la traitant de « la mère la plus effrontée de la Grande-Bretagne ». Pour les contribuables britanniques, s’offrir des luxes avec des prestations sociales est inadmissible. C’est pour les plus démunis que ces aides sont destinées.

Une pétition contre les allocations de Cheryl

Un bon nombre de critiques et de rumeurs se font sur cette famille à travers les réseaux sociaux. D’aucuns se retrouvent scandalisés par le montant des aides que Cheryl perçoit.

L’un d’entre eux a même lancé une pétition pour qu’elle soit privée de ces allocations. Toutefois, celle qui sera bientôt mère de 13 enfants semble ne pas se sentir concernée par les propos de ces mauvaises langues. Elle affirme ne plus se préoccuper des avis des autres depuis longtemps.

Lee Bell, un beau-père courageux

Lee Bell, séparé et père d’une petite fille, n’a pas froid aux yeux. 29 ans, sans emploi, est le père de cette famille hors du commun. Cela ne semble pas le déranger malgré ses responsabilités. Il ne fait pas non plus oublier qu’il aura bientôt un 13e enfant à élever.

Le tout sans parler de leur mode de vie pas très bien vu alors que cela est tout de même pesant. Il s’est peut-être dit qu’avec ce que touche Cheryl, il peut être tranquille. En effet, cette dernière touche presque 50 000 € d’allocation familiale. Ce qui représente tout de même le salaire d’un cadre. De quoi s’offrir une belle vie.

La vie de luxe de Cheryl

Avec ce qu’elle perçoit, Cheryl arrive à entretenir sa famille. Non seulement elle arrive à subvenir aux besoins de ses enfants, mais encore, elle mène une vie luxueuse. Cela dit, elle se paie des objets de valeur. Elle part même en vacances. Si elle veut, elle pourrait même avoir recours à la chirurgie.

À rappeler qu’avec son 13e enfant qui verra bientôt le jour, elle aura encore des centaines d’euros supplémentaires accompagnés d’une baisse fiscale. Si certains savaient qu’avoir des enfants pouvait être bénéfique à ce point…