Carburant : Oui, rouler à l’huile de friture usagée ça fonctionne parfaitement, mails il y a un gros risque, découvrez le

Avec la hausse sans cesse du prix des carburants en France, certains optent pour des techniques moins chères. Parmi elles : l’huile de friture usagée. Bien qu’elle remplace le gasoil parfaitement car elle permet de faire rouler la voiture, il y a un sacré problème. En effet cette technique est, en France, totalement interdite !

Source : Pixabay

Ce geste peut aussi bien passer pour le bien-être de l’écologie que pour celui du porte-monnaie. Ainsi, certains se servent de l’huile de friture comme nouveau carburant. En effet, ce nouveau carburant rejette 95% de gaz à effet de serre de moins que le diesel. Et de ce fait coute aussi bien moins chers ! Mais cette pratique est strictement interdite dans l’hexagone. 

Pour se fournir, les automobilistes vont directement à la source. Ils vont là où cette huile est la plus présente, les cantines, les fast-food ou même les restaurateurs. Les huiles usagées peuvent toutes être recyclées pour devenir un nouveau carburant, que ce soit de tournesol, de colza, de lin et même de friture !

L’huile de friture pour tous les moteurs ? 

La réponse est non, seuls les propriétaires de voiture diesel auraient pu rouler avec cette huile. L’association “Roule ma frite” explique “Il faut un moteur Diesel, les seuls capables de rouler à l’huile. Il devra être doté d’une injection Bosch et équipé d’une injection directe”. L’association convertit, depuis 2007, l’huile de friture en carburant. Si l’association recherche autant le biodiesel à 100%, c’est que les impacts sur notre planète sont terribles. Avec cette considérable baisse de gaz à effet de serre, ce serait un réel bienfait pour notre planète qui en subit les conséquences. Les voitures représentent en moyenne 1,8 tonne annuellement par voiture, soit 2 milliards de tonnes de CO2 par an. 

Légalement, les voitures peuvent-elles rouler ? 

Alors que l’huile végétale fait bien rouler nos voitures aux moteurs diesel, cela n’est pas possible en France. Vous pouvez donc rouler à l’huile végétale si vous désirez écoper de trois ans d’emprisonnement pour fraude au carburant. Et en plus de cela, en cas d’accident, si l’assurance le découvre, elle peut légalement décider de ne pas vous couvrir. Tous les pays ne sont néanmoins pas comme la France, puisque d’autres pays d’Europe l’autorisent.

Le nouveau carburant strictement interdit en France ? 

Bien que cela soit interdit pour les véhicules particuliers, certains peuvent bénéficier de ce carburant à bas prix. En France, les camions-poubelle de la commune de Béthune-Bruay dans le Nord-Pas-de-Calais peuvent déjà rouler ainsi. La commune travaille avec Gecco, une entreprise qui fabrique du biodiesel avec les huiles alimentaires usagées. “Nous voulions une solution pour réduire massivement et rapidement notre empreinte carbone. La solution du biodiesel s’est imposée parce qu’elle ne demandait pas d’investissement et parce que l’on dispose d’une ressource locale abondante : l’huile de friture” déclare l’élu chargé de la collecte et de la valorisation des déchets. Voilà un bon moyen de recycler les huiles de fritures usagées, en pensant à notre planète, le porte-monnaie et l’environnement. Dans une situation actuelle comme la notre où notre planète subit de plus en plus de gaz à effet de serre et où nous avons du mal à joindre les deux bouts avec l’inflation du prix des carburants, le biodiesel semble être une alternative parfaite pour répondre à de nombreux besoins. Et vous que pensez vous de cette nouvelle façon de rouler, plus écologique et économique ?