Après la moutarde et l’huile, cette viande est très menacée de pénurie cet été…

Depuis le début du conflit, les pénuries ne cessent de se succéder. Huile de tournesol, moutarde et les carburants qui montent en flèche, un nouveau membre rejoint le groupe. Il semblerait qu'une viande commence à battre de l’aile ! Cette fois-ci cela est dû à la grippe aviaire, de quoi nous laisser un doute sur la disponibilité du produit dans les semaines à venir.

Source : Getty Images

Huile de tournesol, moutarde… quel autre aliment rejoint la liste de la pénurie ? 

Depuis le début du conflit, les pénuries ne cessent de se succéder. Huile de tournesol, moutarde et les carburants qui montent en flèche, un nouveau membre rejoint le groupe. Il semblerait qu’une viande commence à battre de l’aile ! Cette fois-ci cela est dû à la grippe aviaire, de quoi nous laisser un doute sur la disponibilité du produit dans les semaines à venir. 

Pénurie de moutarde : pourquoi ? 

Alors que la moutarde semblait être majoritairement issue de Dijon, ce n’est pas là toute la vérité. En effet, en une année son prix a augmenté de 9%, ce qui semble énorme pour ce type de produit. Mais alors pourquoi une telle augmentation ? Et bien c’est simple, chaque produit sur le marché suit le cours de l’offre et la demande. Si la demande en moutarde n’a pas croit de manière exponentielle, c’est bien que l’offre a fortement diminuée. En effet sont en cause une grande sécheresse canadienne en 2021 qui ont largement diminuée les récoltes de grains. Hors, le Canada est l’un des principaux pays dans lequel la France importe les grains pour faire la moutarde.

Cette diminution aurait pu être adouci par nos voisins de l’Est, mais dû aux récentes tensions politiques cette possibilité a été oubliée.

Pénurie d’huile de tournesol 

Là encore, les pays susceptibles d’alimenter la France sont ceux de l’Est. En effet, ils représentaient plus de 50% de l’importation en huile de tournesol pour la France. Les français ayant eu vent de l’affaire se sont jetés sur ces produits créant ainsi une pénurie par peur de manquer. Une action contre-productive au final.

Les professionnels de la restauration ont dû s’adapter en changeant l’huile de tournesol en pénurie contre d’autres huiles, comme par exemple l’huile d’olive, de palme, de colza…

Pénurie de viande, laquelle ? 

Depuis plusieurs semaines, la question se pose : Aurons-nous du canard cet été ? La grippe aviaire fait de nombreux dégâts. Depuis novembre 2021 c’est plus de 1378 foyers de grippe aviaire qui ont été trouvés. Notamment dans le Sud-Ouest et Pays de la Loire. Cela a provoqué l’abattage de 16 millions d’animaux. On commence déjà à constater un manque de canard. 

Les remplaçants du canard 

Alors que le canard est à l’honneur dans le Sud-Ouest, avec par exemple le cassoulet ou encore le magret de canard, les cuisiniers et restaurateurs n’ont d’autres choix que de se fournir en viande afin de combler ce manque. Ainsi, ce sont de nombreux menus de restaurant qui doivent être revus pour cause de modification dû à cette pénurie. 

Canard
Source : Pexels

Importation de canard 

Nombre d’élevage ont été rayés du champ des possibles. Les aviculteurs sont désemparés face à la situation. Certains témoignent qu’ils auront un lot de canetons qui arrivera en juillet, mais au lieu des 2000 habituels, cette année, ils en auront à peine 400. C’est un mauvais présage quant à la disponibilité future de produits et plats à base de canard. Et si le canard devient rare, les prix quant à eux, vont monter en flèche dû à sa probable rareté.