Vacances d’été : découvrez pourquoi cette année elles débuteront un jeudi, la colère des vacanciers

Aussi inhabituel que cela puisse paraître, cette année, les vacances d’été ne débutent pas un vendredi, mais un jeudi. On vous dit pourquoi.

Source : Pexels

Après une période troublée par la pandémie, l’année scolaire 2021-2022 s’est déroulée comme prévu. Les élèves ont repris leurs habitudes malgré certains changements liés aux restrictions imposées par la crise sanitaire.

Une année scolaire sous le signe d’un retour à la normalité

Même si la pandémie de la Covid-19 n’a pas véritablement disparu, les élèves, les enseignants ainsi que les parents ont pu boucler cette année scolaire dans un climat presque normal. En général, l’année s’est bien passée. Il n’y avait pas eu beaucoup d’obstacles ni de perturbations sanitaires contrairement à l’année dernière. Il n’y avait pas eu de confinement, peu de grève…

Les classes ont ainsi progressé à un rythme que nous n’avions pas connu depuis un petit bout de temps. Un petit changement a néanmoins étonné plus d’un concernant le calendrier scolaire de cette année. En effet, si on nous avait habitué à voir les vacances commencer un vendredi ou un samedi après les cours, les vacances scolaires de cette année débuteront bel et bien un jeudi.

Pourquoi le jour de départ en vacances va-t-il soudainement changée ?

Les enfants, les enseignants et les parents concernés ont pris l’habitude de voir les vacances commencer un vendredi ou un samedi, ils seront bien étonnés de voir cela arriver un peu plus tôt dans la semaine. Et ce, que ce soit dans les établissements publics ou privés. Cela s’explique par une disposition légale.

En effet, c’est l’article L521-1 du Code de l’éducation voudrait que les écoliers, collégiens et lycéens de l’Hexagone quittent les bancs de l’école jeudi 7 juillet au soir cette année. Si on revenait quelques mois en arrière, on remarquera que la rentrée scolaire 2021-2022 a eu lieu jeudi 2 septembre 2021. Ainsi, si on respecte à la lettre la période des 36 semaines, le terme de cette saison d’apprentissage devrait donc se tenir ce jeudi 7 juillet 2022.

« L’année scolaire comporte trente-six semaines au moins réparties en cinq périodes de travail, de durée comparable, séparées par quatre périodes de vacance des classes. Un calendrier scolaire national est arrêté par le ministre chargé de l’éducation pour une période de trois années. Il peut être adapté, dans des conditions fixées par décret, pour tenir compte des situations locales »

Pour rappel, les vacances d’été 2022 dureront un peu plus de deux mois. Une fois que les élèves et les enseignants ont pu prendre un congé bien mérité, ils se retrouveront le jeudi 1er septembre prochain pour commencer une nouvelle année scolaire. Le nouveau calendrier scolaire a d’ailleurs déjà été publié par le ministère de l’Éducation nationale. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce calendrier est loin de faire l’unanimité.

Des inquiétudes sur la fin de la prochaine année scolaire

Lors de sa sortie, le calendrier scolaire 2022-2023 a réservé quelques nouveautés notables. Certaines d’entre elles ont été vivement critiquées par les parents et les enseignants pour de nombreuses raisons. Le premier grief retenu contre ce calendrier qui est censé rythmer le quotidien de 12,5 millions de familles françaises n’est autre que sa longueur. En effet, même si la prochaine année scolaire va durer 36 semaines, elle se terminera le 8 juillet.

Ce n’est pas tant la date de départ qui fait débat, mais la période de fin d’année scolaire elle-même. Les parents et enseignants redoutent le fait que les élèves soient obligés de poursuivre leur apprentissage dans des conditions extrêmes. En effet, si on dépasse déjà les 35° au mois de mai, comment imaginer ce qui arrivera au mois de juillet ?

En plus de devoir travailler dans une atmosphère insupportable, les professeurs craignent une certaine désertification de leurs classes durant les dernières semaines avant le départ en vacances. Cela arrivera surtout si les offres promotionnelles touristiques sont autorisées en dehors des vacances scolaires.

« Ma classe sera quasiment vide la dernière semaine, les familles seront parties en vacances, surtout si les prix touristiques sont considérés hors vacances, donc moins chers », confie Hélène, professeure d’histoire.

Enfin, la durée des périodes d’apprentissage comprises entre les vacances scolaires sont aussi décriées, car celles-ci sont jugées trop longues. L’avis des chronobiologistes n’a guère été écouté par le gouvernement car dans certaines zones l’espace entre deux congés peut atteindre treize semaines.