Après plus de 50 ans de vie commune avec son mari, cette femme découvre un énorme secret…

Alors qu’elle arrangeait les affaires de son mari décédé, une femme a découvert un numéro qui en dit long sur le regretté homme.

Source : Pixabay

C’est l’histoire d’Audrey Phillips et de son cher et tendre mari Glyndwyr. Cette ancienne professeure d’économie a fait la rencontre de l’homme de sa vie il y a plusieurs années dans un bar.

Un époux plein de mystère

Entre ces deux tourtereaux, la magie de l’amour avait opéré dès leur première rencontre, bien que la femme trouvait déjà Glyndwyr mystérieux à cette époque. Celui-ci avait, en effet, tendance à s’absenter souvent et à chaque fois, l’excuse reste la même : « un voyage d’affaires ». Malgré tout, Audrey poursuit sa relation avec ce mystérieux homme et tombe alors enceinte.

Des mois plus tard, le petit Jake a pointé le bout de son nez, faisant ainsi le plus grand bonheur de ses parents. Plus tard, Audrey regoûte une deuxième fois à la maternité en donnant naissance à une petite fille. Dès lors, ils ont formé une famille heureuse et unie comme jamais.

Source : Pixabay

Cependant, même en étant papa de deux enfants, Glyndwyr continuait à faire son fameux « voyages d’affaires » et sa femme ne pouvait s’empêcher d’avoir des doutes. Toutefois, à part ce détail mystérieux, tout allait très bien dans la vie de l’ancienne professeure d’économie, surtout sa vie de famille. Ce n’est que des années plus tard qu’elle a fait la découverte de ce qui était derrière les voyages de son mari.

Un secret qu’il a gardé avec lui jusqu’à sa mort

Après des années de vie commune épanouie, Audrey Phillips et Glyndwyr ont été contraints de se séparer pour toujours à cause de la mort. En effet, Glyndwyr a fini par succomber des suites de la maladie de Parkinson dont il a été victime. Après sa disparition, sa femme, qui était sûrement peinée par cette perte, a décidé de trier ses affaires et a fini par faire une grande découverte.

En ouvrant un des tiroirs de son regretté époux, Audrey est tombée sur un numéro qu’a gardé Glyndwyr. Curieuse, la veuve décide de composer ce numéro et l’a appelé. Elle découvre qu’il s’agit, en fait, d’un des amis de son défunt mari qui a révélé la double vie qu’avait menée Glyndwyr de son vivant, à sa femme.

En réalité, lorsque le défunt homme était absent, il était en fait en mission. En effet, Glyndwyr était un espion et il se chargeait des interventions très dangereuses. Il a pu avoir ce métier hors du commun après qu’il a été repéré pour ses capacités dans sa jeunesse.

Ce que renfermait la lettre

En plus de ces révélations concernant l’homme avec qui elle a partagé toute sa vie, Audrey Phillips a également fait la découverte d’une lettre qui lui était destinée. Une note que son cher et tendre époux lui avait laissée.

Au début de la note, Glyndwyr explique qu’au moment où sa femme ouvre la lettre, cela veut dire qu’elle a été mise au courant de son secret. S’il n’a jamais fait part de son mystère à Audrey, selon lui, c’était pour la protéger. Ainsi, en écrivant la lettre, il espérait que son épouse comprendrait sa décision d’avoir toujours gardé son secret pour lui-même.

Et « en guise de pardon », Glyndwyr avait décidé de laisser un gros chèque à la mère de ses enfants. La somme a, ensuite, été reversée à une association d’anciens combattants et depuis cette grande révélation, Glyndwyr est considéré comme une figure héroïque auprès des membres de sa famille.

Cette histoire rappelle celle de Janet Coggin qui était aussi tombée amoureuse d’un espion. Et tout comme Audrey Phillips, Janet avait également eu des doutes sur le comportement de son mari et pensait même qu’il était sur le point de devenir fou.

Ainsi, quand Dieter Gerhardt a avoué son secret, la femme ne pouvait qu’être soulagée. Toutefois, si l’espion a fait part de son secret, c’était pour recruter son épouse dans son métier. Sauf que Janet n’a pas accepté et a, par la suite, habité avec ses enfants, loin de leur père.

Elle avait vécu dans la peur pendant de longues années, car en refusant l’offre de Dieter Gerhardt, on lui a dit de ne jamais parler du secret à n’importe qui. Dans le cas contraire, elle pouvait être tuée. Ce n’est qu’en 1983 qu’elle a commencé à s’ouvrir sur le sujet, suite à l’arrestation de son ex-compagnon avec sa seconde épouse. Depuis, elle vit paisiblement aux côtés de ses enfants qui sont maintenant grands.