Cette maman retrouve son fils de 12 ans mort dans son lit alors qu’elle essayait de le réveiller pour l’école

Il n’est jamais facile de faire face à la perte d’un être cher, surtout quand cela arrive subitement. C’est ce qu’a vécu Kimberley Shepherd.

Source : Capture Facebook

Kimberley Shepherd, maman a fait face à l’un des pires cauchemars de tous les parents : le fait de perdre un enfant. Le petit Liam a rendu son dernier souffle dans la maison où il vivait avec sa maman, à Weston-super-Mare, dans le Somerset.

Décès d’un petit ange

Il est décédé le 23 mars 2022 et jusqu’à présent, les circonstances de sa disparition restent mystérieuses. L’adolescent de 12 ans est parti dormir et le matin, lorsque sa mère a essayé de réveiller pour aller l’école, elle a remarqué que son fils était sans vie. Bouleversée par la disparition de son petit garçon, Kimberley Shepherd affirme ne plus savoir comment elle va vivre sans Liam à ses côtés.

Dès l’instant où le petit garçon est venu au monde, la maman ne vivait que pour lui, d’autant plus qu’elle l’avait élevée seule. Aujourd’hui, suite à la disparition soudaine de Liam, elle dit qu’elle n’a plus « rien à attendre » de la vie. La douleur d’avoir perdu son enfant, dit-elle, est « insupportable » et sans son fils, elle ne sait pas ce qu’elle va faire « pour faire face aux grandes étapes ».

Bien qu’elle soit consciente du fait que la vie continue, Kimberley avoue que cette souffrance d’avoir perdu la personne qui était la plus proche d’elle ne s’arrêtera jamais.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Natasha Richards (@tashamumof3)

Il savait déjà ce qu’il voulait faire de son vivant

Rien que sur les photos, on pouvait déjà voir que Liam était un enfant aimable et rayonnant. Selon sa maman, le défunt petit garçon était très aimé, de son vivant et comptait beaucoup d’amis. On pouvait même le considérer comme un élève populaire, et cela, grâce à sa gentillesse. Liam était, en effet, un petit garçon très « attentionné » et « prévenant ».

Et comme il aimait aider les gens, le regretté garçonnet rêvait de devenir police quand il est encore en vie. Hélas, le destin en a décidé autrement. Liam avait notamment déjà participé à un marathon de son vivant dans le but de montrer son soutien à NSPCC. Il avait aussi tendance à acheter à manger pour, ensuite, donner la nourriture aux personnes dans le besoin. Le petit garçon adorait également faire des gâteaux pour la police, la NHS, mais aussi pour ses professeurs à l’école.

Et peu de temps avant qu’il ne se soit éteint pour toujours, le garçonnet avait organisé de tombola dans le but de récolter des fonds pour Winston’s Wish. Des gestes qui montrent à quel point il avait un grand cœur et aimait aider les gens.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by taniabcreative (@westonsuperrocks)

Il reste dans les cœurs de nombreuses personnes

Suite à l’annonce de la disparition de Liam, plusieurs personnes ont tenu à rendre hommage au petit garçon. Bien évidemment, sa mort avait attristé beaucoup de gens, notamment les habitants de Weston qui ont fait un geste émouvant pour honorer la mémoire du petit Liam. Ils ont, en effet, placé des rubans et des badges de couleur dorée dans la ville afin de rendre hommage au garçon décédé.

En plus de ça, le club de rugby de Weston-super-Mare, Rugby Football Club, a également décidé de nommer un stade au nom du petit Liam. Et les clubs de football ont aussi fait don de maillots dédicacés dans le but de récolter des fonds qui seront par la suite destinés aux enfants qui ne peuvent pas s’offrir une académie de football.

Quant à Kimberley Shepherd, qui est très marquée par la disparition de son fils, elle affirme vouloir voir le visage de Liam ainsi que son nom « partout, pour toujours ». Ce décès soudain de Liam rappelle sensiblement la mort subite d’un petit garçon à Brindas, à côté de Lyon.

Alors qu’il était en train de jouer au football avec ses camarades, le garçonnet a eu un malaise qui l’a conduit à la mort. Les adultes présents ont notamment tout essayé pour sauver le bambin en appliquant des gestes de premiers secours, en attendant l’arrivée des pompiers.

Toutefois, malgré cela, ils n’ont pas pu sauver l’enfant qui était en arrêt cardiaque au moment où les pompiers sont arrivés sur le lieu du drame. Selon les sources des Progrès, des examens post-mortem vont être faits afin de connaître un peu plus les vraies circonstances de la disparition de ce petit garçon.