Jean-Marie Bigard effondré : sa femme Lola Marois…

Lors de son entrevue avec Jordan De Luxe dans « Chez Jordan », Jean-Marie Bigard a évoqué sa femme, qui est pour lui un soutien indéniable.

Source : Capture Instagram

Jean-Bigard n’est plus à présenter. Humoriste, mais aussi très connu pour ses blagues graveleuses et potaches, le personnage est l’un des plus célèbres de l’Hexagone. Il a une carrière remarquable à la télé et sur le plan émotionnel, l’amour est au rendez-vous. Pour rappel, il est en couple avec Lola Marois, une magnifique jeune femme qui est là pour lui que ce soit pour le meilleur ou pour le pire. Ce ne serait pas l’humoriste qui dirait le contraire, lui qui a couvert d’éloges sa femme, en l’évoquant lors de son entretien avec Jordan De Luxe dans l’émission « Chez Jordan ».

Évincé des « Grosses Têtes »

Si certains humoristes se font connaître par leur humour, d’autres se font connaître en mettant en avant certaines idées. C’est bien le cas de Coluche et Jean-Marie Bigard. Ce dernier s’est fait un nom en France pour son humour assez décalé, qui plaît, mais aussi qui dérange.

Il ne mâche pas ses mots, surtout quand il s’agit de faire entendre ses idées. Mais cela a valu à celui qui est connu pour ses idées politiques quelques réprimandes. Certains de ces fans ne partagent pas les mêmes idées que lui et se trouvent être dérangés par ce qu’il dit.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Jean Marie Bigard (@bigard_officiel)

Ce n’est pas tout ! Certains plateaux de télévision et de radio ont également décidé de ne plus l’inviter à cause de cela. Ainsi, Jean-Marie Bigard a été évincé des « Grosses Têtes » par Laurent Ruquier.

« On retire les mecs qui ont un peu trop de couille, ce qui est mon cas », a regretté le principal concerné.

Ses confidences sur sa femme

Même si tout le monde lui tourne le dos, Jean-Marie Bigard peut compter sur une personne : sa femme. Ils se sont mis ensemble depuis de nombreuses années et filent encore le parfait amour jusqu’à maintenant.

Toutefois, le couple qui s’est marié en 2011 traverse aussi des hauts et des bas. Invité de Jordan De Luxe dans son émission « Chez Jordan », Jean-Marie Bigard est d’ailleurs revenu sur son hospitalisation, qui fut un moment terrible pour eux, surtout pour sa femme.

L’humoriste était atteint d’une septicémie et est tombé gravement malade. Amené en salle de réanimation, Lola Marois a eu peur pour la santé de son mari.

« J’aime une femme tellement adorable, qui m’aime tellement, elle prenait la photo de maman et elle lui disait ‘ne rappelle pas ton fils, j’en ai encore besoin’. C’est le genre de femme qui se mettrait en travers du train pour pas qu’il t’écrase », a confié Bigard, en larmes.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by LOLA (@lolamarois)

« Je me disais ‘il ne va pas revenir’ »

Lola est restée au chevet de son mari jusqu’à ce qu’il aille mieux. Elle a passé de longues d’attentes, à bout, essayant de trouver du réconfort auprès de leur ami Laurent Baffie.

« J’étais en larmes tous les jours, j’appelais Laurent Baffie qui est notre meilleur ami et tous les jours je l’appelais en larmes et je lui disais ‘lolo je ne vais pas y arriver quoi. Il ne va pas vivre’. Il était dévasté pour son pote. Il se voulait rassurant, mais il a eu peur. Ça a été une période abominable. Je rentrais chez moi le soir, je me disais ‘il ne va pas revenir », a raconté celle-ci face à Jordan De Luxe.

Finalement, Jean-Marie Bigard est sorti de l’hôpital. Ce fut une terrible épreuve pour Lola et il faut dire que ce n’était pas la seule. En effet, quand l’animateur Jordan De Luxe lui a demandé de se confier sur le pire moment de sa vie, la jeune femme lui a répondu que c’était lors de la naissance de ses jumeaux.

Alors que la naissance d’un enfant est magique, pour la femme de Jean-Marie Bigard, c’était l’angoisse.

« Ils sont nés à 6 mois de grossesse, qui étaient entre la vie et la mort pendant 2 mois, vraiment très très chaud », a-t-elle raconté.

Cette période a été compliquée pour la maman. Elle a donc décidé d’écrire pour évacuer le mal qui le rongeait. Le livre intitulé « À demain mes amours a alors vu le jour.

« C’est parce que je ne savais pas si j’allais les revoir le lendemain. Je disais ‘à demain mes amours’ en partant de l’hôpital, mais il y avait aucune assurance qu’ils soient toujours vivants le lendemain », a conclu la femme.