Bretagne : elle accouche chez elle, les gendarmes lui retirent la garde de ses enfants

Cette femme perd la garde parentale de ses enfants ! Découvrez la raison dans cet article !

Source : Capture Facebook

L’histoire de cette jeune femme a fait l’écho sur les réseaux depuis maintenant quelques temps. D’ailleurs, il est quasi difficile pour elle de ne pas craquer face à cette situation bouleversante à laquelle elle fait face ! A travers une publication postée sur son réseau, la maman nous fait d’une terrible nouvelle qui fait froid dans le dos. Mais qu’est-ce qui s’est passé ? Pourquoi ce cas fait autant de scandale ? Eh bien, vous allez vite comprendre pourquoi après lu cet article jusqu’à la fin ! A vos lectures !

Noémie : une femme comblée

Pour mieux comprendre l’histoire, mieux vaut commencer depuis le début ! Le vendredi 3 juin a été une journée de bénédiction pour la famille bretonne. En effet, ces dernières se sont offert l’avantage d’accueillir un nouveau né. D’ailleurs, il s’agissait de leur deuxième enfant ! Toutefois, l’accouchement s’est déroulé dans une situation assez particulière. En effet, la femme insistait à ce que ceci se fasse à domicile !

Et oui, c’était une demande personnelle venant de la jeune femme. A en juger sur son long témoignage sur les réseaux, l’accouchement a été succès ! En effet, la Vitréenne a souligné que c’était rapide, voir même fabuleux ! En outre, elle a également mentionné qu’elle n’avait pas eu de contractions et que c’était sans douleur.

Cette famille ne s’y attendait pas du tout !

Pourtant, la famille bretonne n’était pas prête à ce que ce petit moment de bonheur se vire en vrai cauchemar ! En effet, la suite de l’événement est « devenu plus chaotique », a souligné la jeune femme sur sa publication. Quelques minutes après l’heureuse événement, son compagnon de vie s’est rendu au service d’état civil. Vu qu’il s’agissait d’une accouchement non assisté, la maire de Vitré avait besoin d’en avoir la preuve !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par StopVOGfr (@stopvogfr)

Accompagné par sa femme et son enfant, le père de famille est donc revenu le 8 juin 2022 en raison du manque d’attestation ! D’ailleurs, il est important de noter que c’était le dernier jour « possible » pour pouvoir enregistrer une naissance. Malheureusement, les bretonnes n’ont pas pu trouver de médecin pour créer un certificat médical. Objectivement, la mairie de Vitré Isabelle Le Callennec, n’était pas en mesure d’enregistrer la déclaration de naissance.

Cette femme réclame la justice !

Pour s’assurer de l’état de santé d’un enfant, il est quasi important de le faire visiter par un médecin. D’ailleurs, l’agent civil de ce jour-là avait systématiquement souligner cette information ! La Protection maternelle et infantile de la naissance s’est fait donc alerter dans l’immédiat. Ainsi, le service état civil a respecté la réglementation en les l’informant de l’absence de visite médicale. Aussi douloureux qu’il le soit, les enfants de cette femme vont devoir être placés !

Tristement, les enfants ont été livré auprès des services de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) pour une durée indéterminée ! « On nous a dit qu’on ne pourrait pas voir nos enfants avant trois semaines », dénonce leur mère, Noémie. En outre, la femme n’est donc pas autorisée à les allaiter. Toutefois, elle finit par obtenir « le faveur » après entretenue une très longue discussion ! La famille bretonne n’envisage pas de rien faire face à cette situation abusive. Cela dit, une avocate a donc été engagée et verra le juge ce mardi. Le verdict pourrait-il changer ? Tout le monde attend la suite de cette histoire avec impatience !