La fermeture de ce restaurant : la raison fait « vomir » les internautes, attendez de connaître la raison

Suite à l’annonce d’une fermeture, des tweets ont dénoncé des faits sur le restaurant qui risquent de nuire à sa réputation.

Source : Capture Instagram

Les réseaux sociaux sont les plus grandes sources d’informations qui puissent exister ! C’est là qu’on trouve toutes sortes de scandales tout aussi insolites les unes que les autres. Celle-ci évoque une situation bien commune dans la restauration. En cas d’urgence, tous les restaurants sont tous passés par le fait de devoir prendre des décisions radicales.

Fermetures post-COVID-19

Tout ce que les Français voulaient, c’est d’aller à nouveau dans des restaurants. Pourtant, de plus en plus de restaurants ferment leurs portes ces derniers temps. Les raisons peuvent être différentes, mais le principal problème auquel les restaurants ont fait face était la période de la crise sanitaire. L’arrivée de la Covid-19 a fait des ravages sur le plan humain et économique. Lors des confinements, les restaurants en France étaient tous fermés.

Au moment de la réouverture, de nombreuses conditions ont dû être établies pour qu’un restaurant puisse rester ouvert. Il était évident de voir que beaucoup de restaurants ont eu du mal à joindre les deux bouts au point de finir par mettre la clef sous la porte. Une telle situation va avoir énormément d’impact dans les prochains jours à suivre et même pour un bon bout de temps.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Julie Lafrance (@lebloguedejulie)

Un tweet dénonciateur

Des nouvelles qui dont le don de donner froid dans le dos s’est propagé à propos d’une chaîne de restaurants. En effet, des internautes en parlaient il y a quelques mois. Après la levée des différentes restrictions sanitaires, nombreux sont ceux qui voulaient retourner dans les restaurants de cette enseigne. Sauf qu’un scandale a refroidi les ardeurs de ces habitués.

D’après certains internautes, ce restaurant a été en proie à de nombreuses difficultés durant la période de la crise sanitaire. En plus de cela, la chaîne de restauration a été pointée du doigt à cause d’une communication chaotique. Avec autant de maladresse, ce restaurant pourrait rester fermé pendant un certain moment.

Un patron qui a du mal à embaucher

C’est un problème bien connu dans le monde de la restauration. Cette enseigne affiche une certaine difficulté à embaucher du personnel. L’employeur de ce restaurant a annoncé qu’il a du mal à assurer le service, car personne ne veut travailler pour lui malgré des « salaires attractifs sur une base de 35 heures par semaine ».

Il a ensuite souligné que son établissement a eu du mal à stabiliser son équipe depuis 2019. Le gérant s’est aussi plaint de salariés qui ne respecteraient pas leurs engagements, à l’instar de ceux qui ont demandé des congés pour ne jamais revenir par la suite.

Face à cette annonce, des internautes se sont indignés vis-à-vis de la politique interne de cet établissement. Des témoignages faisant état de harcèlement et de maltraitance se sont multipliés sur la toile de la part des anciens salariés.

Dans un tweet daté du 10 juin 2022, un internaute racontait même qu’elle n’a pas pu rester très longtemps à son poste à cause de l’attitude de son employeur. Il paraît que les personnes embauchées se faisaient facilement virer au bout de quelques jours. Le pire, c’est que cela arrivait avant même qu’ils puissent signer un contrat de travail en bonne et due forme.

L’hôtellerie-restauration va recruter des saisonniers Tunisiens

Le métier de la restauration fait partie des plus pénibles à cause des horaires et des exigences inhérentes à ce métier. Cela explique le peu d’engouement qu’ont les Français pour ces métiers. Ainsi, malgré les efforts des employeurs au niveau des intéressements financiers, ils trouvent peu de candidats.

Cet état de fait a poussé le secteur à embaucher des saisonniers Maghrébins pour les saisons estivales à venir. Aussi incroyable que cela puisse paraître, il y aurait entre 200 000 et 300 000 les emplois encore non pourvus dans l’Hexagone. Ces chiffres viennent des deux syndicats représentatifs du secteur, l’Umih et le GNI.

Ce n’est pas la première fois qu’un secteur en mal de main-d’œuvre fait appel à des étrangers. Dans l’agriculture, cela se fait déjà depuis quelque temps. En ce qui concerne les saisonniers Tunisiens, le projet commencera à voir le jour en 2023. Notons que cette mesure couvre le manque de manière marginale pour favoriser les demandeurs d’emploi locaux.