Cancer du foie : Attention à ces nouveaux facteurs de risque à prendre en compte !

Dans cet article, on va vous avancer les nouveaux facteurs de risque qui pourraient mener à un cancer du foie ! Soyez vigilant !

Source : Pixabay

Dans le monde, le cancer du foie est le sixième cancer le plus fréquent et la troisième cause de décès les plus fréquentes. Aux États-Unis comme en France, les taux sont les plus élevés chez les résidents de la capitale. D’ailleurs, le nombre de nouveaux cas de cancer continue d’augmenter. Cependant, sachez qu’il existe des moyens pour prévenir la contamination de cette maladie cancéreuse. Comme l’on dit, mieux vaut prévenir que de guérir ! Envie d’en connaître davantage ? Suivez-nous alors jusqu’à la fin pour plus de détails !

Cancer du foie : Ces détails à tenir en compte

Le type de cancer du foie le plus courant chez les adultes est le carcinome hépatocellulaire (CHC). Ce dernier se développe généralement chez les personnes atteintes d’une maladie chronique (de longue durée) du foie causée par une infection par le virus de l’hépatite ou une cirrhose. D’ailleurs, les hommes sont plus susceptibles de développer un CHC que les femmes. Les personnes présentant des facteurs de risque multiples ont un risque encore plus élevé.

De nombreux facteurs de risque ont été associés au cancer du foie. Toutes les personnes présentant un ou plusieurs de ces éléments-là ne développeront pas la maladie. En effet, cette dernière se développera par conséquent chez celles qui ne présentent aucun facteur de risque connu !

Mode de transmission

L’infection par le virus de l’hépatite B (VHB) peut être transmis par le sang, le sperme ou d’autres liquides organiques. Le VHB peut être transmise de la mère à l’enfant pendant l’accouchement ou en partageant des aiguilles utilisées pour injecter de substances illicites. Elle peut provoquer une gonflement du foie qui conduit au cancer. La vaccination systématique contre le VHB dans la petite enfance réduit l’incidence de l’infection par le VHB. Cette dernière d’ailleurs est la principale cause de cancer du foie en Europe.

D’un autre côté, le VHC peut être transmis par le sang. En effet, il se transmet lors de transfusions sanguines ou de transplantations d’organes. Aujourd’hui, les banques de sang testent tous les dons de sang pour le VHC. Ce qui réduit considérablement le risque de contracter le virus lors de transfusions sanguines. Il peut provoquer une cirrhose qui peut déboucher sur un cancer du foie.

Comment prévenir le cancer du foie ?

Le risque de développer un cancer du foie peut être accru par la consommation d’aliments gras mais surtout des boissons alcoolisées ! En outre, cela peut entraîner l’obésité, le diabète, l’hypertension artérielle mais surtout l’accumulation de graisse dans le foie ! Cette maladie est plus fréquente en Afrique, en Asie du Sud-Est et en Chine. Toutefois, les personne atteintes de cette maladie cancéreuse ne cessent d’accroître ! D’ailleurs, la France est considérée comme l’une des plus grandes consommateurs d’alcool dans le monde.

Par ailleurs, les personnes victimes d’hépatite B et C sont les plus susceptibles de se faire toucher par un cancer de foie. Heureusement que les chercheurs sont là pour alléger nos peines ! Dernièrement, les personnes atteintes de ces deux infections ont pratiquement chuté ! La raison ? Eh bien, sachez que cela est dû aux progrès de la vaccination. D’ailleurs, cette dernière a déjà été testé et officialisé !