Chèque alimentaire 2022 : découvrez enfin comment bénéficier de l’aide de la France

Annoncé depuis maintenant un certain temps, le chèque alimentaire présente encore plusieurs zones d’ombres.

Source : Capture TF1

Aux nombreuses questions que les Français se posent, il n’y a pour le moment pas de réponses précises. Dans cet article, on avance quelques indices qui pourraient aider à voir clair à propos du chèque alimentaire.

Les incertitudes des Français

Les questions que se posent les Français à propos du chèque alimentaire sont encore sans réponse. Beaucoup veulent savoir si, comme pour le chèque énergie, le chèque alimentaire sera envoyé sous forme de courrier par la poste. Ou sera-t-il envoyé directement sur le compte en banque du bénéficiaire par l’intermédiaire d’un organisme comme la CAF ?

Si l’on se réfère à ce que le Président de la République a annoncé il y a plusieurs semaines, l’option sous forme de courrier envoyé par la poste est la plus évidente. Pour rappel, l’État a versé, en décembre dernier, un chèque énergie de 100 euros aux Français par la poste. Cette fois, même si l’envoi par la poste est l’option la plus probable, il se pourrait que cela change. Et le montant de ce chèque sera varié. Il prendra en compte la situation des personnes concernées.

Cependant, la Première ministre, Élisabeth Born, annonce autre chose que ce que le Président a annoncé. En effet, la cheffe du gouvernement a indiqué que le chèque sera versé directement sur le compte en banque, et en une seule fois. Elle a même affirmé que l’aide prendra en compte le nombre d’enfants au sein de chaque famille. Difficile donc de savoir qui croire.

Une autre question fait beaucoup parler en France. C’est celle de savoir le nombre des ménages qui toucheront ce coup de pouce de l’État. Emmanuel Macron lors de son entretien sur France bleu, en mois de mai dernier, a indiqué que l’aide concernerait les classes moyennes et modestes. Ce qui suppose que le chèque alimentaire ne toucherait pas 38 millions de Français, comme ce fut le cas pour le chèque énergie.

Une aide pour une situation urgente

Le gouvernement a pris cette initiative à cause de la situation jugée urgente que vivent les familles sur le territoire français. Ce n’est donc pas un simple cadeau. L’inflation a mis plusieurs familles dans une détresse financière. Ce que le gouvernement offre a pour but d’aider les Français à couvrir leurs dépenses alimentaires.

Les prix augmentent sans cesse depuis le mois de février. Selon ce que prédisent les experts, cette augmentation des prix ne cessera pas avant la fin de cette année. En effet, avant 2023, l’inflation n’atteindra pas son pic.

490 €. Voilà le montant dont les Français ont besoin pour vivre proprement. C’est en tout cas ce que révèle le résultat du baromètre CSA Research/cofidis. Soit plus 23 € par rapport à l’année précédente. Le pouvoir d’achat des Français n’a jamais été aussi faible.

Cette inflation touche principalement les familles à parent unique ainsi que les ouvriers. Les jeunes actifs y sont également compris. Et il y a des gens qui ont ces trois statuts en cumulé. Ce qu’il a de pire encore est que dans les mois qui viennent, d’autres ménages pourront être touchés par l’inflation.

Le dilemme de Macron

Emmanuel Macron est pour le moment face à un casse-tête. En fait, l’exécution de ce projet d’aide alimentaire repose sur les résultats des élections législatives, dont ceux du premier tour sont déjà connus. En effet, les Français se sont rendus aux urnes ce dimanche 12 juin pour élire les députés qui composeront l’Assemblée nationale. Et pour l’heure, le parti du Président en place est au coude à coude avec la NUPES.

Au cas où le parti présidentiel obtient la majorité absolue, il sera plus facile de prendre les décisions. Mais vu les résultats de ce premier tour, les choses risquent d’être un peu plus compliquées. Évidemment, Jean-Luc Mélenchon, après un bon résultat aux élections présidentielles, s’est donné beaucoup de mal afin d’avoir une chance de devenir le nouveau premier ministre des Français.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Em soutien ♡ (@emsoutien)

Les résultats de ce premier tour sont plutôt porteurs d’espoir pour les deux camps arrivés en tête. Néanmoins, rien n’est encore joué. Il faudra attendre le second tour de ce 19 juin pour être enfin fixé. Il est bon de rappeler que si le parti majoritaire composant l’Assemblée nationale n’est pas celui du Président, il y aura donc cohabitation. Le Président devra choisir un Premier ministre parmi les candidats du parti vainqueur. C’est la raison pour laquelle Mélenchon, leader de LFI, a fait campagne depuis des semaines. Mais rien n’oblige Macron à le choisir.