Mike Brant : Assassinat, suicide, révélations sur sa mort, cet étrange coup de fil juste avant son décès

Mike Brant nous a quittés le 25 avril 1975. Depuis, bon nombre de théories sont sorties concernant la raison exacte de son décès.

Source : Capture Youtube

Cela fait plus de 40 que nous avons malheureusement dit adieu à Mike Brant. Si pour les jeunes d’aujourd’hui, son nom n’évoque sans doute rien, dans les années 70, il était adulé partout.

Pour cause, à l’époque, le jeune chanteur d’origine israélienne, fils d’une survivante du camp de concentration d’Auschwitz et d’un maquisard polonais, avait fait tourner bien des têtes grâce à son physique et à sa voix d’or reconnaissable parmi tant d’autres. Hélas, pourtant au sommet de sa gloire, il disparaît tragiquement dans des circonstances qui restent encore mystérieuses jusqu’à présent.

Alors, Mike Brant a-t-il volontairement mis fin à ses jours ou était-il victime d’un assassinat ? Retour sur les folles rumeurs qui entourent la disparition de ce jeune prodige de la chanson parti beaucoup trop tôt.

Ses débuts dans le show-bizz

C’est à Famagouste, à Chypre, que Mike Brant, de son vrai nom Moshé Michael Brand, voit le jour au début du mois de février 1947. Passionné par le chant depuis son plus jeune âge, il rejoint son frère Zvi dans le groupe Chocolates qui rencontre le succès auprès des jeunes publics.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Mike Brant (@mikebrantofficiel)

Ensuite, Mike décide de se lancer dans une carrière en solo. Et lors d’une présentation à Téhéran, il se fait remarquer par Sylvie Vartan et Carlos. Convaincu par son talent, Carlos le présente alors à Eddy Barclay et d’autres professionnels du Show-Bizz. Finalement, c’est Jean Renard, jadis directeur artistique de Johnny et Sylvie, qui lui donnera sa chance.

En effet, le célèbre auteur/compositeur va lui proposer « Laisse-moi t’aimer », le titre qui fera de lui une immense star en France. Pour la petite anecdote, cette chanson était au départ écrite pour l’Idole des jeunes, mais celui-ci a préféré la décliner.

Bref, à la sortie du titre, le succès était au rendez-vous et Mike Brant enchaînera par la suite des tubes comme « Qui saura », « C’est ma prière », « Que tu es belle », « Rien qu’une larme », « Toutes les couleurs » et tant d’autres encore.

À noter que sa notoriété dépassait la métropole, puisqu’il enchaînait les tournées dans les 4 coins du monde. Japon, Australie… Partout où il allait, le légendaire crooner avait la cote. Une vie à 100 à l’heure qui a malheureusement eu raison de sa santé mentale.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Mike Brant (@mikebrantofficiel)

Il était en dépression

En effet, fatigué par le rythme effréné de sa carrière, Mike décide de passer quelques jours dans un hôpital de repos en Suisse et c’est là-bas qu’on lui a diagnostiqué souffrant de dépression. Selon le témoignage de son frère Zvi dans le documentaire « Mike Brant, l’étoile filante », le chanteur est devenu dépressif, après avoir rendu visite aux soldats victimes du violent conflit opposant la Syrie et le pays des pharaons.

« Je pense qu’il n’avait jamais vu ça. C’est là où il a commencé à avoir peur du public, à avoir peur d’un attentat, à avoir peur qu’il lui arrive quelque chose. D’autant plus que l’ambassade d’Israël avait envoyé des gardes du corps de l’ambassade pour le protéger et ça, ça l’a affolé », a-t-il confié.

N’empêche que le 25 avril 1975, Mike Brant a chuté du sixième étage d’un immeuble parisien. Transporté d’urgence à l’hôpital Ambroise-Paré à Boulogne-Billancourt, il décède malheureusement dans l’ambulance. Le chanteur n’avait que 28 ans.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Mike Brant (@mikebrantofficiel)

Les folles théories sur sa mort

À l’époque, la disparition de Mike Brant avait choqué plus d’un. Si certaines personnes soutiennent que le chanteur a été assassiné, son frère est convaincu que son frère s’est ôté la vie. Dans les colonnes du magazine le point, il a notamment confié :

« Toute ma vie, on m’a demandé si Mike avait été assassiné ou s’il s’était donné la mort. Je pense sincèrement qu’il s’est suicidé. Personne ne sait réellement ce qui s’est passé dans l’appartement où Mike était la nuit de sa mort. »

L’appartement en question était celui de Jeanne Cacchi, une amie du défunt. Selon les témoignages de cette dernière rapportés par Zvi Brant, le jour du drame, « elle était dans la salle de bain lorsqu’elle a entendu le téléphone sonner et Mike décrocher ». Et après avoir pris son bain, Jeanne Cacchi rentre dans la chambre où se trouvait Mike et constate qu’il n’était plus là. Paniquée, elle se précipite sur le balcon et voit que son ami « s’était défenestré ».

Alors, son geste était-il donc lié au coup de fil qu’il avait reçu ou bien à sa dépression ? Personne ne le sait. En tout cas, à part l’assassinat et le suicide, d’autres théories comme un trafic d’œuvre d’art, une histoire d’espionnage et une querelle avec Simon Wajntrob ont vu le jour concernant la raison exacte de la disparition du chanteur. Certains avancent également qu’il s’agissait d’un simple accident.

Bref, le fait est que Mike Brant n’est plus parmi nous, mais ses chansons demeureront pour toujours. Comme on dit, les artistes sont immortels.