Un enfant écrit une lettre au chien qu’il a laissé au refuge pour le sauver de son papa

C’est un récit qui a ému plus d’un sur les réseaux sociaux. Une histoire qui parle de l’amour que porte le petit Andrés à son chien Simon.

Source : © Facebook

Les chiens sont les meilleurs amis de l’homme. La raison est que ces animaux de compagnie ne nous laissent jamais tomber quoi qu’il arrive. Le chien est un être qui vous aimera plus que vous ne vous aimerez jamais vous-même. Cependant, certaines personnes ne sont pas conscientes de la chance qu’ils ont d’avoir cet animal auprès d’eux. Ils ne sont pas conscients de la loyauté et de la fidélité des chiens.

Un enfant laisse son chien au refuge

C’est notamment le cas du père d’Andrés qui, selon le petit garçon, maltraitait énormément leur adorable chien Simon. Ainsi, afin de cesser cette torture qu’inflige son père à son animal de compagnie, l’enfant a décidé de le confier au refuge. Toutefois, il ne leur a pas laissé les mains vides puisque dans le carton où avait été placé l’animal se trouvait également une lettre du petit garçon concernant son meilleur ami.

Dans cette lettre, Andrés a révélé que Simon souffrait beaucoup à cause de son père, car en plus d’être battu par son papa, l’animal ne mangeait pas non plus, ce qui le pousse à pleurer souvent, d’après lui. C’est pour cette raison qu’il a décidé de le placer au refuge. Une décision qu’il avait prise avec sa maman, dans le dos de son papa, selon ses dires.

© Facebook

Ce dernier voulait notamment vendre son chien, selon les révélations de l’enfant, mais comme il ne désirait pas que cela arrive, Andrés a décidé d’agir. En plus de cette lettre, Andrés avait aussi laissé ses économies au refuge pour qu’ils achètent des tortillas à Simon. Il a par ailleurs demandé à ce qu’on ne frappe plus son meilleur ami, car le chien souffrait déjà beaucoup aux côtés de son papa.

Sa promesse envers son chien

Simon n’a pas été laissé par son jeune ami avec un simple carton. Le petit garçon lui a aussi laissé ses peluches ainsi qu’une couverture pour qu’il puisse se tenir au chaud quand il a froid. Dans sa lettre, Andrés a aussi demandé à ce qu’on ne donne pas Simon en adoption, car quand il sera un peu plus grand, dit-il, il reviendra chercher son meilleur ami au refuge.

Quand l’histoire du petit garçon et de son chien avait été racontée publiquement, les internautes ne pouvaient s’empêcher d’être émus par le récit. En effet, de nombreuses personnes trouvent que le geste de l’enfant est la preuve qu’il tient énormément à son animal de compagnie et qu’il ne veut pas le perdre malgré tout.

© Facebook

Il n’a jamais oublié Simon

Plusieurs années ont passé après le dépôt de Simon au refuge, mais son jeune propriétaire ne l’a jamais oublié à aucun moment et le rend toujours visite quand il en a l’occasion. Et à chaque fois, il lui laisse toujours un peu d’argent pour la nourriture du chien. De son côté, Simon a grandi et est devenu un animal joyeux et espiègle. Et comme Andrés l’avait demandé, l’animal continue de vivre dans le même refuge où le petit garçon l’avait laissé.

Andrés n’a notamment pas cessé d’écrire des lettres à son meilleur ami, malgré les années qui passent. Dans un de ses notes pour le chien, le petit garçon a raconté à Simon qu’il était allé chez le vétérinaire et qu’il lui avait laissé 3 euros pour qu’il puisse manger des tortillas.

Dans la dernière lettre d’Andrés qu’avait partagé le refuge, l’enfant avait prévenu Simon qu’il ne pouvait pas lui rendre visite à cause de la pandémie. À cette époque, la Covid se propageait à Mexico, la ville dans laquelle habitent le petit garçon et son animal. Son père ne le laissait pas sortir à en croire ses dires.

En revanche, Andrés lui a envoyé une somme de trois euros pour que son chien puisse manger. Et en conclusion de la lettre, il a demandé à son chien de rester sage avant de lui dire qu’il lui manquait. Touchés par l’histoire de Simon et de son jeune propriétaire, les responsables du refuge où vit l’animal ont décidé que le chien ne soit pas adopté par une autre famille.

© Facebook

Et au cas où cela se produit un jour, ils veilleront à ce que la famille qui adoptera le chien accepte que Andrés puisse rendre visite à son animal de compagnie autant qu’il veut.