Chèque énergie : Voici enfin comment savoir si vous avez droit à cette aide, les détails !

C'est une aide qui est attendue par des millions de personnes chaque année. Depuis le mois d'avril, plusieurs français reçoivent ce fameux chèque dans leur boîte aux lettres.

Source : Capture BFMTV

Le chèque énergie existe depuis 2018

Cela fait quatre ans que des millions de Français bénéficient d’un chèque énergie dont le montant varie entre 48 euros et 277 euros en fonction de leurs moyens. Au fil des ans, et face à la crise et à l’inflation, les conditions pour être éligible ont été réduites afin que plus de personnes en bénéficient. Aujourd’hui, pour recevoir ce précieux chèque, le revenu fiscal de référence annuel par unité de consommation doit être inférieur à 10 800 euros pour la résidence principale.

Vous comptez sur ce chèque pour arrondir vos fins de mois en payant vos factures avec ? Sachez que le gouvernement a lancé la campagne pour cette année le 30 mars dernier. Tous les chèques sont envoyés au mois d’avril. Si vous ne l’avez pas reçu, alors vous n’êtes tout simplement pas éligible. En effet, les personnes qui le sont n’ont pas de démarche à faire et doivent simplement attendre de le recevoir.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thermie France (@thermiefrance)

Un chèque encore plus attendu à cause de l’inflation

Cela ne vous a évidemment pas échappé : les prix ne cessent d’augmenter depuis des semaines, et plus précisément depuis le début de la guerre en Ukraine. En effet, la France (et tous les autres pays occidentaux) ont fait savoir à Vladimir Poutine qu’ils ne toléreraient pas cette invasion inhumaine de l’Ukraine.

Le Président Russe pense être dans son droit et ses ambitions sont claires : annexer le pays. Mais pour éviter une troisième guerre mondiale sans pour autant ne rien faire, plusieurs pays ont pris des sanctions contre la Russie. Le but ? Faire en sorte que ce conflit armé et inhumain cesse au plus vite. C’est pour cette raison que le Président Emmanuel Macron est en contact avec son homologue Russe. 

Mais voilà, la Russie est le premier exportateur mondial d’énergie (gaz, électricité, pétrole). Par conséquent, les prix augmentent. Un bouclier tarifaire a été mis en place afin de limiter au maximum l’augmentation des prix. Mais la différence se fait ressentir par de nombreux ménages pour qui cette aide est donc très importante.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ohm Energie (@ohm_energie)

La somme importante qui manque en moyenne aux français tous les mois

490 euros : c’est la somme dont ont besoin des millions de français, en moyenne, pour vivre correctement et ne plus se soucier, dès les premières semaines du mois, de se retrouver dans le rouge. Selon les données de ce baromètres CSA Research/Cofidis, c’est 23 euros de plus que l’année dernière. Un nouveau record est établi.

L’inflation touche tous les français. Les plus pauvres comme les plus riches subissent ces augmentations. Bien évidemment, cela a plus d’impact sur le mode de vie des premiers, déjà habitués à compter leurs sous. Les plus riches sont touchés, ils perdent également en pouvoir d’achat, sans que cela ne devienne un réel souci pour eux. 

Depuis le début de la guerre en Ukraine, les Français se préparent à perdre en pouvoir d’achat. Les familles les plus touchées par l’inflation sont les familles monoparentales, celles qui n’ont qu’un salaire. Parmi elles, 78% déclarent avoir vu fondre leur train de vie ces dernières semaines. Ce constat est le même pour les ouvriers, ils sont trois sur quatre à le faire. De leurs côtés, les jeunes actifs, ceux qui ont entre 25 et 34 ans, clament également être bouleversés par la hausse des prix. C’est d’autant plus dramatique quand on sait que certains français cumulent ces trois profils. 

Le coup de pouce de l’État avec la suppression d’une taxe

Lors de son premier mandat, Emmanuel Macron a décidé de supprimer la taxe d’habitation. D’ici 2023, aucun français ne la paiera. Pour poursuivre sur cette lancée, l’actuel Président estime qu’il n’est plus nécessaire de demander aux personnes possédant une télévision de payer la taxe audiovisuelle, qui doit être réglée chaque année au même moment que la taxe d’habitation. Elle est de 138 euros. 

Cette suppression devrait être actée après les élections législatives du mois de juin, via le projet de loi de finances rectificative (PLFR) :  « Dans le cadre de la campagne présidentielle, le PR a pris un certain nombre d’engagements sur la question du pouvoir d’achat. Un PLFR sera présenté pour traduire ces engagements dans le quotidien des Français« , a déclaré Gabriel Attal, sans manquer de citer « la suppression de la contribution à l’audiovisuel public« .