Elizabeth II… oui, c’est une triste annonce du Palais qui vient de tomber

En raison de son état de santé, la reine Elizabeth II a été absente de nombreuses cérémonies de son Jubilé de platine.

Source : Capture Instagram

La monarque de 96 ans a du mal à marcher. Cela l’a empêché d’honorer de sa présence quelques moments des festivités qui marquent ses 70 ans de règne. Une longévité historique puisqu’elle détient le record du plus long règne en Angleterre. Son absence n’était pas la seule mauvaise nouvelle de ce jubilé de platine.

Une immense parade comme les Anglais en ont le secret

Ce dimanche 5 juin 2022, les rues de la capitale britannique vibraient aux sons de la grande parade célébrant le jubilé de platine de la reine Elizabeth II. Même si elle était restée assez discrète ces derniers temps, tous ces sujets ne pensent plus qu’à elle depuis quelques jours.

Buckingham Palace a d’ailleurs laissé planer le doute sur la présence de la reine Elizabeth II lors de la clôture de la parade. En effet, la tradition veut que la monarque se tienne devant ses sujets à la fin de la parade en son honneur. Ce moment où toute l’Angleterre entonne « God Save the Queen », le célèbre hymne national britannique.

Notons que cette parade est effectuée par 10 000 militaires, danseurs, marionnettistes et artistes. Comme ce fut le cas lors des grandes occasions, le carrosse d’or d’État, vieux de 260 ans, sera de la partie comme ce fut le cas lors des couronnements et les mariages royaux.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by BBC (@bbc)

La présence de la reine lors de la cérémonie du 5 juin n’était pas gagnée d’avance. Le palais est resté évasif sur le sujet. Ce qui a alimenté de nombreuses spéculations. Alors que le défilé battait son plein, le drapeau a été levé en haut du mât surplombant le palais. Un signe tant attendu puisque cela signifie que la monarque était sur les lieux. Le public a enfin pu apercevoir la reine entourée de ses proches.

La reine se fait rare

Une nouvelle pas très réjouissante est tombée. La souveraine ne sera pas dans le carrosse qui ouvrira le défilé. À la place, Buckingham Palace diffusera des images digitales qui recréeront la magie de son couronnement en juin 1953. Notons que 10 millions de personnes étaient attendues pour participer à la fête. Il y aura, bien entendu, les traditionnels déjeuners du jubilé entre voisins…

Le 2 juin 2022, la reine est pourtant apparue radieuse. Même si elle semblait un peu frêle lors de son apparition au balcon de Buckingham Palace. En effet, elle se tenait avec une canne lorsqu’elle s’est mise aux côtés des 17 membres de la famille royale. Une rare apparition qui n’a pas manqué de réjouir les dizaines de milliers de personnes venus l’accueillir devant le palais.

La reine Elizabeth II était absente lors de l’office religieux en son honneur à la cathédrale Saint-Paul. En effet, elle ne pouvait pas se joindre aux 2 000 invités, dont 50 membres de sa famille lors de cette cérémonie, à cause d’un « certain inconfort ».

 

View this post on Instagram

 

A post shared by The Royal Family (@theroyalfamily)

Une ombre au tableau

Le Sun a rapporté une nouvelle peu réjouissante. En effet, de nombreux « gardes rouges » sont accusés d’avoir pris part à un trafic de stupéfiants en plus d’avoir dirigé une opération de prêt usuraire. Notons au passage que cette affaire jette l’opprobre sur la division dont le colonel en chef de ces derniers n’est autre que le prince William.

Selon nos confrères d’outre-Manche, ces troupes d’élite auraient dû participer au traditionnel défilé militaire appelé Trooping the Colour, qui inaugurera les festivités de juin. Parmi les sept personnes incriminées, cinq ont déjà été libérées sous caution. Les deux autres sont encore en détention provisoire par la police militaire royale en attendant leur jugement.

« Ils ont fouillé les maisons des soldats en dehors de la base. C’est un énorme choc », confie une source appartenant au 1er bataillon des Irish Guards arrêtés.

Quant au ministère de la Défense du royaume, elle s’est aussi fendue d’un communiqué pour expliquer la situation.

« Dans le cadre d’une opération planifiée, la police militaire royale a arrêté six soldats des Irish Guards et un vétéran des Coldstream Guardsman, soupçonnés de conspiration en vue de fournir des drogues et d’infractions liées au prêt d’argent et au blanchiment », a déclaré le ministère de la Défense britannique.