Un chiot est sauvé de la rue et ramené chez lui, mais on découvre qu’il ne s’agit pas d’un chien

Une famille du Massachusetts a été surprise d'apprendre que le chiot perdu qu'elle avait sauvé était en fait un bébé coyote !

Source : Capture Facebook

L’adorable chiot a été trouvé « errant et en détresse » sur le bord de la route, selon un post Facebook du Cape Wildlife Center. Inquiète pour sa sécurité, la famille a pris l’animal dans sa voiture. Mais peu après, ils ont réalisé qu’il ne s’agissait peut-être pas d’un chien. Envie d’en connaître davantage ? On vous dévoile tous les détails dans les lignes qui vont suivre ! A vos lectures !

Le chiot que cette famille a retrouvé ne s’agissait pas d’un chien !

« Après s’être rendu compte que le chiot qu’ils ont recueilli n’était pas un chien, ils nous ont appelés pour obtenir de l’aide », a déclaré le centre pour la faune sauvage. Celui-ci fait d’ailleurs partie du New England Wildlife Center, une organisation à but non lucratif qui fournit des soins vétérinaires gratuits à environ 5 000 animaux par an !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Milo C Kim (@milo.chewie.kim)

Zack Mertz, directeur exécutif du Cape Wildlife Center à Barnstable, a déclaré à CNN qu’il n’est pas rare de voir des bébés coyotes et renards se promener à cette époque de l’année. Les chiot arrivent juste à l’âge où ils commencent à explorer loin de leur famille. Toutefois, on ne sait pas si ce petit s’est simplement éloigné de sa famille ou si sa mère a été blessée ou tuée !

Le bébé coyote est entre de bonnes mains !

Le personnel du centre « a pu très rapidement l’identifier comme étant un coyote, qui était certainement encore à un âge où il aurait dû être avec ses parents », a déclaré M.Mertz. Le chiot, âgé de cinq à six semaines, a été débarrassé de la rage et a reçu sa première série de vaccins, a précisé M.Mertz. Le centre de protection de la faune sauvage va l’élever temporairement aux côtés d’une femelle coyote âgée de trois à quatre semaines qui a été récemment transférée de la Wildlife Clinic of Rhode Island.

M.Merts a également souligné qu’il est essentiel d’élever le chiot aux côtés d’un frère ou d’une sœur d’accueil en raison de la nature sociale des coyotes. « L’une des meilleures choses que l’on puisse faire pour ce pauvre animal est de lui fournir au moins un frère ou une sœur du même âge », dit-il.

Le chiot reçoit les meilleurs soins possible

Merts a déclaré que le personnel du centre s’efforce d’entrer le moins possible en contact avec les coyotes. C’est pour que les canidés n’associent pas les humains à la nourriture et conservent autant que possible une éducation naturelle. Ils s’efforcent également de simuler l’environnement naturel des coyotes (notamment les chiot) en décorant leurs grands enclos « aussi naturellement que possible ». Et cela en leur fournissant de la nourriture et des défis d’escalade qui « les aident à pratiquer les types de comportements dont ils auraient besoin » dans la nature !

Le personnel prévoit de présenter les deux petits chiot dans une semaine environ, une fois que la femelle aura légèrement grandi. Si tout se passe bien, ils passeront environ six mois au centre avant d’être relâchés dans la nature au milieu de l’automne. M.Mertz a annoncé que toute personne qui aperçoit un bébé coyote ou un autre animal seul dans la nature doit savoir que ses parents ne sont peut-être pas loin. Il faut donc contacter le service local de protection de la faune avant d’intervenir !