La grippe de la tomate touche les enfants et ne se soigne pas, voici comment protéger vos enfants

Au sud de l’Inde, dans la région du Kerala, un nouveau virus est apparu. Ce nouveau virus toucherait les enfants, selon le média India Today.

Source : iStock

Ce nouveau virus apparaît alors que la variole du singe inquiète en occident. Mais à en croire certaines sources, la menace d’une autre pandémie n’est pas encore à l’ordre du jour.

L’origine de la maladie

Cette maladie nouvellement apparue a été découverte en Inde, il y a de cela quelques semaines. Elle est devenue endémique dans la région du Kerala. Les médias indiens ont décidé de l’appeler la grippe de la tomate. India Today parle de plus de 80 cas recensés.

L’origine de ce virus est pour le moment inconnue, mais il y aurait deux hypothèses : d’abord, vu les symptômes qu’elles partagent, elle aurait peut-être un lien avec la variole du singe ; sinon, ce serait une nouvelle forme d’une infection très répandue chez de petits enfants nommés pieds-mains-bouche.

Qui sont les principales cibles de la maladie ?

Le Dr Aruna, directeur adjoint des services de santé de Coimbatore, explique que la maladie ne concerne que les enfants. Toutefois, la propagation peut se faire de manière très rapide. Il est donc primordial d’isoler la personne présentant les symptômes. Voici ses mots lors de son interview quand elle a été interrogée par Indian Express :

« Si quelqu’un est infecté par cette grippe, il doit être isolé. Car cela pourrait se propager rapidement d’une personne à l’autre. »

Les symptômes

Des éruptions cutanées rondes et rouges apparaîtraient comme les signes de cette maladie appelée la grippe de la tomate. Suivies d’autres symptômes comme ceux de la grippe saisonnière, elles sont douloureuses et se propagent sur l’ensemble du corps.

L’enfant atteint de ce virus souffrirait d’une forte fièvre ainsi que d’autres douleurs comme des nausées, toux, diarrhée et déshydratation avec des irritations sur la bouche. Il y aurait même des douleurs ressenties au niveau des articulations ainsi que des crampes d’estomac.

Quelques fois, un changement de couleur est constaté au niveau des jambes et des mains de la personne contaminée.

Une maladie contagieuse

Quelques virologues compareraient le virus à un syndrome dit pieds-mains-bouche. Cette comparaison est due au fait qu’il se transmet par contact direct avec les infectés. Le 6 du mois dernier, 82 enfants auraient été infectés au Kerala. Néanmoins, le virus ne semble pas dangereux.

Selon les dires du Dr Subhash Chandra, cette maladie est contagieuse. Elle se propage d’une personne à l’autre. Son véritable mode de propagation n’est toutefois encore qu’à l’étude.

Une maladie qui ne se soigne pas

Comme le syndrome pieds-mains-bouche, la grippe dite de tomate ne se soigne pas. On ne peut encore traiter que ses symptômes.

Le docteur et professeur adjoint de médecine interne, Chandra conseille aux patients atteints de la fièvre de la tomate, de « boire beaucoup d’eau ». Et comme pour les autres fièvres virales, il faut aussi « se reposer au lit ». Ainsi, le corps des patients s’hydrate et se repose.

Afin que la fièvre ne se propage pas, les enfants infectés doivent être isolés. Pour l’heure, il n’y a aucun décès à déplorer, seulement il n’y a pas encore de traitement. Les précautions citées ci-dessus n’ont pour but que de soulager les symptômes.

Y aurait-il une menace pandémique à craindre ?

Le monde sort d’une pandémie de Covid-19 qui a duré plus de deux ans. Et tout récemment, une autre maladie a fait son apparition en Europe : il s’agit notamment de la variole du singe. Il est donc normal que l’apparition d’une nouvelle maladie inquiète les gens. Mais des experts assurent qu’une nouvelle pandémie n’est pas encore à craindre.

Benjamin Rossi, rappelle que les maladies infectieuses « font partie de la vie ». Et il continue en disant : « elles sont là en permanence. » C’est ce que rapporte le média actu.fr.

Un autre médecin infectiologue, Aulnay-sous-Bois, rassure en disant :

« Tous les virus ne sont pas le Covid. »

’après ce médecin de l’hôpital Robert Ballanger, les scientifiques indiens se penchent sur le séquençage de la grippe de la tomate à cause du contexte de sortie de covid-19 et surtout, de l’apparition de la variole du singe.

« Il y a quelque temps, avec des éruptions cutanées chez les enfants, les médecins auraient dit que c’était un Coxsackie, un virus bénin et enfantin, qui donne le syndrome pieds-mains-bouches. Ils n’auraient pas cherché un nouveau virus. Là, les symptômes ressemblaient à ceux de la variole du singe, ils ont cherché et ont trouvé autre chose », dit Benjamin Rossi.

Et il ajoute :

« Quand il y a trois cas, ça fait l’actualité mondiale. Ça semble assez lointain et pas grave du tout. »