Jean-Luc Lahaye suicide, la lettre qu’il a laissée

Jean-Luc Lahaye serait au plus mal après son incarcération. Selon Vincent Martin, il aurait reçu une lettre bouleversante du chanteur.

Source : Capture Facebook

Dans le documentaire intitulé « Jean-Luc Lahaye, la chute d’une idole – que s’est-il vraiment passé ? », plusieurs proches et amis du chanteur se sont exprimés sur l’affaire dans laquelle il est impliqué. Le chroniqueur radio Fabien Lecœuvre a notamment raconté à quel point son ami a mal vécu son incarcération qui a duré 6 mois.

Accusé d’abus sur mineurs

Ces derniers mois n’ont pas été faciles pour Jean-Luc Lahaye. Accusé d’avoir profité de son statut pour imposer à deux jeunes filles des relations sexuelles, le chanteur a dû passer un long séjour à la prison de la Santé. Ce qui l’a beaucoup marqué.

Pour information, deux plaintes avaient été déposées par les deux femmes. Les faits remonteraient entre août 2013 et avril 2015. Pour sa part, l’artiste a toujours clamé son innocence. Selon ses dires, les faits qui lui sont reprochés sont infondés, et celles qui l’accusent veulent tout simplement se venger.

Margaux Lahaye, la fille du chanteur, n’a pas hésité à prendre son parti. Pour elle, il est inconcevable que son père ait pu commettre de telles atrocités. Notons que cette dernière a aussi été mise en examen pour « subordination de témoins ». Elle est accusée d’avoir mis la pression sur les femmes qui ont porté plainte contre son père.

Le 24 janvier 2022, les mères des deux accusatrices se sont exprimées devant la juge d’instruction en charge du dossier. Ces dernières sont soupçonnées d’avoir dissimulé les actes préjudiciables entre leurs filles et le chanteur. L’une a d’ailleurs été mise en examen pour « non-dénonciation de crime ».

Il va sans dire que la réputation de Jean-Luc Lahaye a pris un sacré coup après que les accusations portées à son encontre ont été rendues publiques. Mais s’il a toujours clamé son innocence, l’artiste n’a jamais caché son amour pour les jeunes femmes. Lors d’une interview dans l’émission « On ne parle que de ça », il s’est exprimé sur cette attirance qu’il a pour les lolitas.

« Quel est l’homme qui ne s’est jamais retourné vers une fille de 20 ans en matant sa silhouette ? Moi je n’en connais pas (…) Moi, je vais plus loin que mâter, bien sûr. Si je peux séduire une fille de 20 ans, je ne me gêne pas. Bien sûr », a-t-il déclaré à ce moment-là.

Après s’être confié, l’artiste s’est défendu en indiquant que d’autres grands noms de la chanson ont eux aussi eu ce penchant. Il a notamment cité Serge Gainsbourg, Claude François, mais aussi l’idole des jeunes, le seul et l’unique Johnny Hallyday. Pour Jean-Luc Lahaye, son amour pour les jeunes femmes est une chose qu’il assume pleinement, car selon lui, cela lui permet en quelque sorte de conserver sa jeunesse.

Les témoignages des proches

Un documentaire consacré à Jean-Luc Lahaye, et qui s’intitule « Jean-Luc Lahaye, la chute d’une idole – que s’est-il vraiment passé ? » a été diffusé sur W9 mercredi 1er juin 2022. Dans le reportage, plusieurs proches et amis de l’artiste se sont exprimés sur l’affaire.

Parmi eux, le chroniqueur radio Fabien Lecœuvre. Ce dernier a raconté à quel point son ami a souffert de son incarcération. Selon lui, Jean-Luc a tellement mal vécu son séjour en prison qu’il pourrait finir par mettre fin à sa vie.

« Il va se suicider. J’ai toujours pensé que s’ils le sortent, il va prendre sa moto et il va se jeter à deux cents kilomètres-heure sur un mur (…) C’est un type comme ça. Il est entier. Il est sincère. Et là, je pense qu’il a vraiment pris des coups », a-t-il déclaré.

Le chroniqueur affirme que pour Jean-Luc Lahaye, tout ce qui compte, c’est son métier. Et si certains se demandent si le chanteur pourra un jour renouer avec la scène, selon Fabien, tout dépendra de la décision de la justice.

Par ailleurs, un autre ami de Jean-Luc Lahaye s’est aussi exprimé sur son cas lors de son passage sur le plateau de « Touche pas à mon poste » il y a quelques mois. Vincent Martin, puisqu’il s’agit de lui, a raconté avoir reçu une lettre du chanteur alors que celui-ci était encore « entre quatre murs depuis quatre mois ». Dans cette lettre, Jean-Luc confierait être complètement perdu, et vivre un « vrai cauchemar ».

« Chaque minute dure une heure, c’est à se demander si partir ne serait pas la délivrance », aurait-il écrit dans sa lettre.

Pour conclure, notons que le chanteur reste présumé innocent jusqu’à preuve du contraire.