Affaire Conclue : Sophie Davant en plein scandale, France 2 sous le feu des critiques, Aie ça pique !

Roland Garros a pris la place de Sophie Davant depuis le 30 mai 2022. « Affaire conclue », durement critiquée, les experts se défendent.

Source : Capture France 2

Depuis peu, l’émission de vente aux enchères a essuyé des critiques venant du public. D’autres experts en objets antiques trouvent également un problème sur la qualité de l’émission. Pour le moment remplacée par le tournoi de tennis, l’émission de Sophie Davant reviendra le 6 juin prochain.

« Affaire conclue » vivement critiquée

L’émission « Affaire conclue » a été diffusée pour la première fois sur France 2 le 21 août 2017. Le principe de cette vente aux enchères virtuelles est simple. Un vendeur arrive avec un objet qu’il va faire expertiser par des spécialistes. Ces derniers donnent un prix et le vendeur fera le choix de oui ou non, aller en salle des ventes pour vendre son objet.

Cinq acheteurs professionnels vont se disputer et enchérir ou pas. Le choix final revient au vendeur pour vendre au plus offrant son bien ou de la retirer. Des experts se sont succédé au fil des années de diffusion de l’émission. Son plus grand record d’audience était 2,25 millions de téléspectateurs dans l’épisode du 27 janvier 2020.

Comme toute autre émission, « Affaire conclue » n’échappe pas aux critiques. Pour faire court, certains trouvent que le show a baissé de « qualité culturelle ». D’après les précédentes polémiques même, le problème pourrait venir d’une question d’ego entre les acheteurs.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Affaire Conclue (@affaireconclue)

Rémi Machard, le président du SNCAO-GA (le Syndicat professionnel du marché de l’Antiquité) en parle. Il s’est permis de donner ouvertement son avis de l’émission dans un article paru sur le site Télérama.

« On a constamment des clients qui se réfèrent à l’émission. Nos experts sur les salons sont sollicités pour donner des estimations pour des cuillers en métal argenté, chose que l’on n’observait pas avant. », explique-t-il.

Selon lui, cette émission ne contribue pas à développer une connaissance de fond. L’objet est anecdotique, la seule valeur qui existe est monétaire. Il manquerait donc une dimension culturelle à cette émission.

« Depuis un an, des objets courants, des petits tableaux sont parfois achetés dix fois leur valeur ! Contrairement aux salons ou aux marchés, les ventes ne se sont pas arrêtées pendant les confinements, une partie de la clientèle s’est tournée vers les salles de ventes virtuelles… Il est désormais possible de regarder Affaire conclue et de participer à une enchère depuis le même fauteuil », a-t-il ajouté.

Le président de l’Association des marchés aux puces de Saint-Ouen, François Casal, avait aussi son mot à dire concernant « Affaire conclue » :

« L’image de notre profession pâtit de l’émission. C’est bien qu’on parle de notre monde, mais de façon si vulgaire et déplacée, non ! Au lancement de l’émission, les gens payaient en espèces, on voyait des liasses de billets. Dire que les marchands distribuent des sommes pareilles est faux et nous met en danger. »

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Affaire Conclue (@affaireconclue)

Les experts ripostent face aux attaques

Après cette remise en question de la qualité du Show, Renaud Rahard, directeur des programmes de France 2, ne reste pas silencieux. Il a donc déclaré qu’ils ont recruté « de fortes personnalités du milieu ». Il a aussi ajouté que cela s’est fait naturellement, comme cela se fait dans les autres émissions de télévision. Une déclaration qui devrait rassurer ceux qui ont douté de la compétence des experts.

L’acheteuse phare du programme, Caroline Margeridon se défend en parlant de l’évolution qu’elle a pu constater que l’émission suscite l’intérêt du public sur les objets rares.

« Au début, il y avait toujours des gens du milieu qui disaient : “Il y a les cons d’Affaire conclue qui arrivent avec leur cinéma !” Aujourd’hui, on me dit que l’émission amène des clients au Marché Biron, tout le monde est content », explique-t-elle.

Harold Hessel, le commissaire-priseur d’Affaire conclue, dénonce « l’aspect conservateur » de certains dans la profession. Tandis que l’antiquaire Michel Bimier, qui a récemment fait son entrée dans l’émission, pointe un autre point positif. Grace au programme, certains spectateurs sont désormais conscients de la valeur des objets qui se trouvent chez eux.

« Les spectateurs savent désormais qu’ils ont un vase de Blin chez eux. Ils ne le céderont plus 10 euros en vide-grenier à un marchand qui, lui, en connaît la valeur… », s’est-il réjoui.

Quoi qu’il en soit, l’émission de Sophie Davant reviendra sur France 2 le 6 juin 2022 !