Une maman horrifiée par la blessure de sa fille causée par une plante mortelle

Une mère de famille a eu du mal à reconnaître sa petite fille depuis que celle-ci a été défigurée par une plante mortelle dans leur jardin.

Source : Capture Facebook

La photo a de quoi en choquer plus d’un. Une petite fille de six ans a été blessée au visage après avoir été en contact avec une plante de jardin mortelle. Bouleversée par cet accident, Chavana Neuweg, sa maman, tient à informer les parents du monde entier.

Une grave allergie inattendue

Tout a commencé lorsque cette mère de famille a remarqué des boutons au visage de sa fille. Très vite, son œil, son oreille et son visage se sont mis à enfler. En voyant cette éruption cutanée s’aggraver au fil du temps Chavana Neuweg commençait à s’inquiéter. La fillette présentait des difficultés respiratoires et se trouvait dans un état léthargique lorsqu’elle a été emmenée chez un professionnel de la santé.

Selon sa maman, la fillette avait déjà des problèmes d’allergies avant cet épisode. C’est pour cette raison que sa maman ne l’avait pas tout de suite emmené à l’hôpital quand elle a vu les premiers boutons apparaître. Elle l’avait d’abord soignée comme elles en avaient l’habitude.

Source : Capture Facebook

Un message adressé aux autres parents

Après cette mésaventure, la maman de la petite fille a entrepris une recherche autour de leur propriété dans le but de retrouver la plante responsable de l’allergie de sa fille. Aussi étonnant que cela puisse paraître, la plante responsable de cette violente allergie se trouvait partout dans la région où elles habitaient.

Chavana Neuweg avait alors commencé une campagne de sensibilisation afin d’informer les parents de sa communauté. Elle a écrit un long billet qu’elle a par la suite publié sur les réseaux sociaux. En plus de sensibiliser les autres parents, ce message pourrait bien sauver sa fille si toute la communauté se met à bannir ces plantes.

« C’est probablement le message le plus important que je ne ferai jamais ici. Mais je ne pouvais pas perdre une minute de plus sans en parler aux autres familles afin qu’elles puissent également être informées. Surtout parce que cela pourrait sauver la vie de ma fille si vous êtes juste un peu informé. S’il vous plaît, lisez ceci et prenez-le au sérieux. Je vous supplie littéralement pour la sécurité de mon enfant », avait-elle écrit pour commencer.

Source : Capture Facebook

Chavana Neuweg a continué son message en expliquant que sa fille a toujours été sensible aux insectes, aux abeilles et aux plantes. Toutefois, c’était la première fois qu’ils ont été confrontés à cette fameuse plante mortelle. Cela explique le fait qu’elle n’a pas su réagir rapidement.

Une plante qui se trouve un peu partout dans sa région

La plante responsable s’appelle le poison Hemlock. Elle pousse dans leur propriété ainsi que dans les terrains environnants. Leur fille aurait inhalé la fleur de cette plante. Cela a provoqué la pire réaction allergique qu’elle n’ait jamais vue. La fille ne s’en est pas encore remise.

« Cette plante est MORTELLE. Elle est considérée comme l’une des plantes les plus mauvaises et les plus meurtrières d’Amérique », souligne la mère de famille.

Selon Chavana Neuweg, cette plante aux airs inoffensifs pousse un peu partout dans leur région. Un peu comme les mauvaises herbes, on les trouve tout aussi bien dans les fossés, au bord des ruisseaux ou le long des voies ferrées.

« La plante est différente de beaucoup d’autres, car elle affecte le système nerveux et peut provoquer une paralysie nerveuse et musculaire, des vomissements, des nausées, un coma, des douleurs musculaires, des crises d’épilepsie, des convulsions, une perte de la parole, une accélération du rythme cardiaque et bien plus encore », ajoute-t-elle.

Source : Capture Facebook

Donnez-les à l’état

Chavana Neuweg invite d’ailleurs tous ceux qui trouvent que cette plante peut atteindre dix pieds de hauteur à la remettre aux autorités. Ces derniers sont les seuls habilités à détruire ces plantes, car la loi ne permet pas au simple citoyen de le faire lui-même.

La même famille avertit ses abonnés pour qu’ils évitent de la brûler, parce que cela pourrait aider le poison à se propager par les airs. Pour conclure, elle a souligné qu’elle ne faisait pas pour faire peur aux gens, mais pour informer la population sur le danger que représente cette plante.