Si vous avez ces pièces de 2 euros, vous avez de la chance : elles valent 2500 euros

Il se pourrait que certaines pièces de 2 euros rapportent 2500 euros. Le site Info Collection rapporte que quelques-unes de ces pièces sont spéciales.

Source : Capture Facebook

Elles peuvent valoir un prix fou, des centaines d’euros, voire plus, si elles présentent quelques caractéristiques comme des défauts par exemple. Les pièces rares comme les pièces commémoratives font également partie du lot. Alors, si quelqu’un en a, qu’il sache que c’est un trésor !

Les pièces rares de 2 euros

Parmi ces pièces de valeur, certaines valent environ 3 ou 4 euros, alors que d’autres valent jusqu’à 1000 euros, voire plus. Celles de Monaco, du Vatican et de Lettonie sont parmi les plus chères. Les pièces qui valent 4 euros sont les pièces grecques.

Elles sont rares ; il s’agit de celles fabriquées en 2004 et en 2007. Des collectionneurs sont également attirés par les premières pièces en euros de Finlande qui datent de 2004. La pièce de 2 euros des Pays-Bas sur laquelle est gravé le portrait de la reine Béatrix est de trois euros. Celle-ci date de 1999.

Les 30 000 pièces de 2 euros de l’Allemagne, à cause d’une erreur d’impression, vaudraient plusieurs centaines d’euros. L’erreur en question est l’absence des frontières des États de l’Union européenne. Ces pièces ont été fabriquées en 2008.

Le barème des prix

Le prix d’une pièce précieuse de 2 euros rare est fixé selon son état, son origine et de l’année de fabrication de celle-ci. Info Collection fixe le barème des prix entre 3 à 1000 euros. La pièce de Monaco par exemple, est d’une valeur de 1000 euros.

À l’occasion du 25e anniversaire de la mort de Grace Kelly, elle était tirée à 20 000 exemplaires. Les pièces de 2 euros commémoratives, comme celles de la France, valent entre 3 à 10 euros. Mais il faut qu’elles soient neuves.

Les pièces et ce qui les rend valeureuses

Beaucoup se demandent sûrement les raisons pour lesquelles ces pièces ont de telles valeurs. Voici donc 6 pièces de 2 euros et les caractéristiques qui font leurs valeurs :

  • Les 2 euros de l’Allemagne : en 2008, ces pièces ont été tirées à 30 000 exemplaires. Et l’ensemble de toutes ces pièces comportent une erreur : les frontières des 15 membres de l’Union européenne de l’époque n’y figurent pas. Et comme elles ne sont que 30 000, les collectionneurs se les arrachent.
  • Les 2 euros de Monaco : ces pièces ont été frappées en 2007. En cette année, les Monégasques ont célébré le 25e anniversaire de la mort de Grace Kelly, une actrice devenue princesse en 1956. Et pour l’occasion, le portrait de la princesse fut gravé sur 20 000 exemplaires de ces pièces.
  • Les 2 euros finlandais : en 2004, les 2 euros de Finlande ont été fabriqués pour la célébration de l’élargissement de l’Union européenne. Un million d’exemplaires de la pièce furent tirés pour honorer l’événement.
  • Les 2 euros de la cité du Vatican : en l’année 2004, l’État du Vatican célébrait ses 75 ans. Pour commémorer l’occasion, 85 000 exemplaires de pièce de 2 euros ont été fabriqués. Aujourd’hui, les collectionneurs sont prisés par ces rares pièces.
  • Les 2 euros de l’Espagne : 70 000 à 100 000 de ces pièces comportent une anomalie difficile à identifier. Des étoiles figurant sur le bord de ces pièces sont un peu plus grandes que la normale. C’est ce qui fait sa valeur. Cette pièce est sortie en 2012 pour célébrer les dix ans de l’euro.
  • Les 2 euros de Saint-Marin : le coût de cette pièce est de 200 à 300 euros. 110 000 unités ont été fabriquées en 2004 pour rendre hommage au numismate et graphiste italien, Bartolomeo Borghesi. Au centre de la pièce est gravé le buste de ce dernier.

Où se fait la vente ?

La vente de ces pièces précieuses peut se faire en ligne. Il y a des sites internet, qui sont spécialisés dans la monnaie, où ces pièces peuvent être vendues : Rakuten Shopping Numiscorner en est un. D’autres sites existent aussi comme eBay, Delcampe ou Catawiki.

Par ces sites, les pièces seront vendues à des acheteurs français ou autres. Elles peuvent même y être mises aux enchères et ainsi être vendues au plus offrant.

L’importance de l’avis d’un expert

Cependant, c’est plus sûr d’approcher un expert dans un magasin. Ce dernier donnera des estimations plus fiables quant à la valeur de la pièce et pourra la racheter à un prix juste. Olivier Goujon, un numismate, affirme que l’estimation d’un expert est plus fiable.

Il dit :

« Certains détails sont tellement précis qu’ils ne peuvent être évalués que par un collectionneur ».

Vu la liberté et la concurrence du marché, Goujon recommande de voir l’avis de deux experts au moins pour être plus sûr.