Chèque alimentaire : découvrez ce nouveau projet de loi pour le pouvoir d’achat en juin

C'est la solution proposée par le gouvernement et défendue par Elisabeth Borne pour aider les français les plus touchés par l'inflation.

Source : Unsplash

Qui sont les français les plus touchés par l’inflation ?

Au mois de mai, l’inflation dépasse les 5% sur une année. Depuis le début de la guerre en Ukraine, les prix ne cessent d’augmenter, mettant de plus en plus de français dans des situations inconfortables. Certains sont déjà dans le rouge alors que le mois commence à peine. Les produits les moins chers connaissent de fortes hausses, de quoi faire augmenter considérablement le prix total d’un panier de courses. 

L’inflation ne fait pas de différence entre les riches et les pauvres. Tout le monde est touché. Mais cette inflation a plus d’impact pour les seconds que pour les premiers, capables de mieux s’en sortir grâce à leur salaire plus important.

En règle générale, deux familles sur trois se sont préparées à perdre en pouvoir d’achat dans les mois à venir, plus encore qu’aujourd’hui. Les plus touchés par cette inflation sont notamment les familles monoparentales. Elles sont 78% à déclarer avoir vu fondre leur train de vie ces dernières semaines. Un constat fait également par trois ouvriers sur quatre, tandis que ce sont les jeunes actifs, ceux entre 25 et 34 ans, qui sont le plus bouleversés. Et certains cumulent ces trois profils.

Le chèque alimentaire : est-ce la solution ?

C’est du moins ce que défend le gouvernement. Emmanuel Macron défend cette idée depuis décembre 2020. C’est à ce moment-là qu’il en parle pour la première fois. Aujourd’hui, c’est plus que jamais d’actualité, surtout que certaines analyses laissent à penser que l’inflation pourrait atteindre les 10% d’ici la fin de l’année.

Le chèque alimentaire devrait faire partie du projet de loi pouvoir d’achat qui regroupe plusieurs aides, comme le triplement de la prime Macron ou l’indexation des retraites sur l’inflation (une hausse de 4% des pensions de retraite est annoncée pour cet été également).

Pour le moment, nous n’avons que peu d’informations concernant ces chèques. Tout simplement car les élections législatives du 12 et 19 juin peuvent tout changer. On sait que le montant du chèque sera sans doute compris entre 30 et 60 euros. En revanche, on ignore comment il sera versé. Cela devrait sans doute se faire comme pour le chèque énergie, qui est reçu par les bénéficiaires directement dans leur boîte aux lettres.

On ignore également, pour le moment, qui recevra ce fameux chèque. Emmanuel Macron parlait, il y a quelques mois, des « classes modestes » et des « classes moyennes« , sans toutefois développer les critères. Contrairement au chèque pour l’essence qui concernait les français qui gagnaient moins de 2000 euros par mois, rien n’a été avancé ici. Les prochains jours seront déterminants dans la mise en place du projet.

Pourquoi les politiques attendent-ils avec impatience les élections législatives ?

Tout simplement car elles peuvent tout changer. Ces élections ont pour but d’élire les députés à l’Assemblée Nationale. Son rôle est de débattre, de proposer, d’amender, de voter les lois, ainsi que de contrôler l’action du Gouvernement. Généralement, c’est le parti du président qui est majoritaire à l’Assemblée Nationale. Il est ainsi relativement facile de faire passer certaines lois. Mais, et cela est déjà arrivé, il se peut qu’un autre parti soit majoritaire. On parle alors de cohabitation.

C’est actuellement le souhait du candidat Jean-Luc Mélenchon, lui qui a été cruellement sous-estimé dans les sondages pour l’élection présidentielle. Il espère prendre sa revanche en voyant son parti, La France Insoumise, être majoritaire à l’Assemblée Nationale. Si cela se passe comme selon son plan, alors Elisabeth Borne devra quitter ses fonctions de premier ministre. Emmanuel Macron devra choisir un membre de la France Insoumise pour tenir ce rôle.

Attention, rien n’oblige le président à choisir le leader du parti, à savoir Jean-Luc Mélenchon. Si ce dernier parle déjà de toutes les choses qu’il compte faire quand il sera premier ministre, rien n’est encore fait. D’autant plus que s’il a réussi à faire un gros score aux élections présidentielles, c’est notamment grâce aux jeunes. Or, on attend une grosse abstention de la part des 18-35 ans pour ces élections. 

Il faudra attendre la fin du mois du juin pour en savoir plus sur ce chèque qui devrait aider certaines familles, sans pour autant les soulager totalement, surtout si l’inflation se poursuit.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Em soutien ♡ (@emsoutien)