Supermarchés : ce produit emblématique va voir son prix grimper, c’est une première en 20 ans

L’eau en bouteille fait partie des produits les plus vendus au supermarché. Malheureusement, même l’eau n’est pas épargnée par l’inflation.

Source : © istock

Après l’huile, la viande et le carburant, la Cristaline va à son tour voir son prix augmenter. C’est un événement qui montre encore une fois la gravité de la crise que nous traversons.

Une première depuis vingt ans

Cette marque d’eau en bouteille est apparue dans les rayons des supermarchés, il y a de cela une bonne trentaine d’années. À cette époque, les Français ont tout de suite été séduits par le format et le prix attractif de la bouteille de Cristaline.

Au fil des années, ce produit est devenu l’une des plus grandes stars des supermarchés. Même si le prix de ce produit n’a pas bougé depuis 20 ans, l’eau en bouteille ne sera malheureusement pas épargnée par l’inflation que nous traversons tous actuellement. Selon le journaliste spécialisé Olivier Dauvers, cette augmentation aura lieu dans quelques semaines.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Cristaline (@cristalineofficiel)

La star des supermarchés

La Cristaline est l’eau de source préférée des Français. 13 millions de ménages en consomment tous les jours. Cela en fait l’eau la plus vendue de l’Hexagone. La Cristaline a vu le jour en 1992. Au fil des années, il est devenu une véritable référence parmi les nombreux autres produits concurrents.

Son succès, la Cristaline le doit à une politique tarifaire agressive. Le prix du litre d’eau n’a pas évolué depuis le passage à l’euro en 2000. Le prix du pack de six bouteilles de 1,5 l de Cristaline se vend en moyenne à environ 1 €. Cela représente une affaire lorsqu’on voit que la concurrence vend le même produit deux à trois fois plus cher.

Cela sonne comme un symbole. Pour la première fois depuis le passage à l’euro, le prix de la Cristaline va être réévalué. En tout cas, c’est ce que prédit le journaliste spécialiste de la grande consommation Olivier Dauvers.

« À compter de la semaine prochaine (…), les livraisons se feront sur la base d’un tarif majoré d’environ 10 centimes par pack de 6 bouteilles, soit 10 %. Une décision à laquelle n’ont pu s’opposer les enseignes (comment “vivre” sans Cristaline ?) », explique le journaliste.

« Le cas de Leclerc sera scruté de près »

Sur son site Internet dédié à l’actualité de la grande consommation, Olivier Dauvers a évoqué le cas de Leclerc qui a mis la Cristaline dans sa liste de produits protégés par le bouclier anti-inflation. En effet, il sera intéressant de voir comment le numéro 1 de la grande distribution va réagir à la hausse du prix de la Cristaline.

Quoiqu’elle fasse, le leader de la grande distribution risque de perdre aux changes. Soit, elle baisse sa marge, soit elle décide de rembourser sa clientèle sur la différence de prix.

« Le cas de Leclerc (numéro 1 du secteur, ndlr) sera scruté de près. L’enseigne a placé Cristaline dans sa liste de produits protégés par le bouclier anti-inflation. Autant dire que, dans tous les cas, Leclerc en sera de sa poche. Répercuter le nouveau tarif, c’est s’obliger à rembourser les clients. Ne pas le faire, c’est “manger sa marge”. À tous les coups, on perd », explique Olivier Dauvers.

Supermarchés : Pourquoi la Cristaline est moins chère que la concurrence ?

La Cristaline a pu se vendre à un prix attractif en réduisant les coûts en matière de transport ainsi qu’en utilisant un emballage léger. Au départ, Papillaud, patron des eaux Roxane, et Pierre Castel, fondateur du groupe de boisson, Castel avait trouvé des idées astucieuses pour réduire les coûts.

Afin de limiter les frais liés aux transports, il a décidé de produire la Cristaline depuis vingt sources réparties dans les quatre coins de la France. C’est d’ailleurs pour cette raison que vous ne trouverez pas une appellation « eau minérale » sur les étiquettes de ces boissons.

La production locale permet de réduire les coûts. En moyenne, il y a 200 km qui sépare le site de fabrication et le magasin dans laquelle elle est vendue. La société utilise aussi du plastique recyclé pour fabriquer ses bouteilles. Depuis ses vingt dernières années, la marque a aussi fait beaucoup de progrès en matière de packaging.

En effet, ses bouteilles sont aujourd’hui beaucoup plus légères qu’avant. Elles ont perdu 60 % de leurs masses en passant de 50 g à 20 g.