Anne-Sophie Lapix (JT 20H) : coup de tonnerre la présentatrice, France 2 révèle une tragédie

Si elle jouit d'un fort capital sympathie, la journaliste a dû mal à captiver les téléspectateurs qui désertent son journal, à tel point que le pire score depuis le début de la saison a été réalisé le 24 mai dernier.

Source : Capture FR2

Anne-Sophie Lapix, une journaliste appréciée

Rarement le nom d’une journaliste aura autant été cité pendant la campagne présidentielle. Et pourtant, Anne-Sophie Lapix n’a pas participé au fameux débat d’entre deux tours. Pour une raison très simple : Emmanuel Macron tout comme Marine Le Pen ne veulent pas d’elle. Les internautes sont des milliers à s’indigner, les journalistes des dizaines à la soutenir. Est-elle trop incisive pour ce type d’exercice ? Les hommes et femmes politiques sont nombreux à ne pas avoir un très bon souvenir d’entrevues avec elle. 

Car Anne-Sophie Lapix pose les questions qui fâchent, elle met les personnalités face à leurs incohérences, face à leur mauvaise gestion d’une situation donnée. Elle s’en prend autant au Président qu’aux candidats. Certains finissent par perdre patience.

On se rappelle, dans C à vous, de Florian Philippot dire à la journaliste qu’elle manque cruellement d’élégance et qu’elle l’accueille avec mépris, alors qu’elle se contentait de poser de simples questions. Et comme une remarque misogyne n’est visiblement jamais de trop, il dit en direct à la télévision qu’il doute que la journaliste fasse elle-même ses fiches. Mais comptez sur Anne-Sophie Lapix pour ne pas se laisser faire et dénoncer le raisonnement sexiste de celui qui était alors le bras droit de Marine Le Pen.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anne-Sophie Lapix (@aslapix)

Marine Le Pen et les problèmes de calcul

En parlant de la présidente du Rassemblement National, impossible de ne pas parler de cette désormais culte leçon de mathématiques. Nous sommes en 2012. Marine Le Pen suit les traces de son père et s’aventure pour la première fois dans une campagne présidentielle. Elle est alors invitée dans Canal + Dimanche +. Anne-Sophie Lapix, à la tête de l’émission, questionne la candidate du Front National sur son programme économique. Marine Le Pen se lance dans des explications trop floues pour la journaliste, qui la coupe à plusieurs reprises pour demander plus de clarté, plus de détails. La fille de Jean-Marie Le Pen s’agace, à tel point qu’Anne-Sophie Lapix lui demande de ne pas s’énerver.

Une situation cocasse arrive quelques instants plus tard. Marine Le Pen explique qu’elle veut augmenter tous les salaires bas de 200 euros. Une proposition qui concerne des millions de Français pour un coût exorbitant donné par Anne Sophie Lapix : 20 milliards d’euros, par an. Marine Le Pen n’est pas d’accord, la journaliste se lance donc en direct dans un simple calcul, en disant ironiquement à la candidate qu’elle semble avoir un problème pour faire des additions. Depuis, Marine Le Pen semble éviter autant que possible de se retrouver face à Anne-Sophie Lapix.

Des audiences en berne pour Anne-Sophie Lapix

La cote de popularité d’Anne-Sophie Lapix est au plus haut. Mais les audiences de son journal sont, elles, au plus bas. Le 24 mai dernier, elle aborde dans son journal des sujet forts : la guerre en Ukraine, le pouvoir d’achat, le scandale concernant le fondateur d’Assu 2000… Des gros titres qui devraient, en théorie, attirer l’attention. Or, seuls 3.87 millions de personnes se sont données rendez-vous. C’est un point de moins que la semaine précédente et c’est également… le pire score depuis le début de la saison. De quoi se demander si la journaliste est sur la sellette. 

D’après les informations de Voici, la journaliste serait, en effet, sur un siège éjectable. Coup du sort, le nom de sa possible remplaçante est sorti. Il s’agirait… de Léa Salamé, la journaliste qui a animé le débat d’entre-deux tours. Ce serait un vrai coup dur pour Anne-Sophie Lapix puisqu’elle a déjà mal vécu son éviction pour le débat. Voir celle qui est adoubée par Emmanuel Macron prendre sa place serait donc, sans aucun doute, dur à avaler.

Mais pour le moment, c’est elle qui continue d’animer le journal et de travailler sans relâche pour passionner les téléspectateurs avec des sujets d’actualité. Cela prouve cependant que la notoriété et les audiences sont deux éléments qui ne peuvent pas toujours être associés. On espère pour elle que les chiffres seront jugés suffisamment satisfaisants pour qu’elle puisse conserver sa place.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anne-Sophie Lapix (@aslapix)