Grippe de la tomate : cette maladie qui s’attaque aux enfants ressemble à la variole du singe

Une nouvelle maladie virale similaire à la variole du singe sévit en Inde. Il s’agit de la grippe de la tomate et elle touche principalement les enfants.

Source : Capture Facebook

Avoir des enfants est un bonheur immense, il n’y a pas de doute, mais cela consiste également à protéger ces petits êtres précieux contre les aléas de la vie, notamment contre la maladie. D’ailleurs, les parents devraient particulièrement faire attention à partir de maintenant puisqu’un nouveau virus vient d’apparaître et il attaque essentiellement les enfants. Lisez l’article en entier pour en savoir un peu plus.

La grippe de la tomate, que sait-on ?

Ces trois dernières années, plusieurs virus sont apparus dans le monde. Après le coronavirus qui a à tout jamais changé nos quotidiens, il y a par ailleurs la variole du singe ou « Monkeypox » qui commence à prendre de l’ampleur en occident. Comme si cela n’était pas assez, voilà qu’on nous informe l’apparition d’une maladie appelée la « grippe de la tomate » ou « fièvre de la tomate ».

Cette nouvelle maladie a été repérée en Inde et depuis le 6 mai 2022, le nombre de cas ne cesse d’augmenter dans ce pays. Aux dernières nouvelles, plus de 80 cas y ont été recensés. Pour information, ce virus vise principalement les enfants âgés de moins de cinq ans. Il se présente par des boutons sur la peau et peut, de ce fait, être confondu à la variole du singe.

Ce qui différencie la « Grippe de la tomate », c’est que ces éruptions cutanées sont visibles sur tous les corps et se manifestent comme des cloques rondes de couleur rouge, d’où l’appellation « Fièvre de la tomate ». À noter que ces cloques sont contagieuses et peuvent être également très douloureuses.

Découvrez ses symptômes de la grippe de la tomate

À cause de cette « Grippe de la tomate », les mains, les genoux et les fesses deviennent tout rouges. On remarque aussi que la bouche des enfants victimes de ce virus présente des irritations, ce qui est dû à la déshydratation. Tous ces symptômes sont notamment accompagnés de douleurs articulaires, de toux, de diarrhée, de fièvre, de vomissements, de nausées et beaucoup d’autres encore.

Par ailleurs, il semble que c’est un syndrome déjà connu, car d’après Jacob John qui travaille en tant que virologue, la « fièvre de la tomate » n’est, en fait, qu’un nouveau variant du syndrome « pieds-mains-bouche » qui se présente très fréquemment chez les enfants. Il est donc important de faire attention à vos petits bouts de chou afin d’éviter le pire.

La variole de singe se manifeste en France

Avant l’apparition de la « Grippe de la tomate », un autre virus est également venu attaquer. Si la variole du singe est connue pour être une maladie localisée uniquement en Afrique, celle-ci s’est répandue dans plusieurs autres territoires depuis le début du mois de mai 2022.

Le premier cas en dehors de l’Afrique a été recensé le 7 mai 2022 et c’est un homme qui revenait d’un voyage au Nigéria qui en a été victime. Depuis, d’autres cas ont été constatés dans d’autres territoires comme en Italie, Belgique, États-Unis, Canada, Autriche, Espagne ou encore en Suède.

La France n’a pas aussi été épargnée par la variole du singe puisque le 30 mai 2022, 17 personnes ont été testées positives du « Monkeypox » d’après les informations de Santé Publique France. Si 13 de ces cas ont été recensés en Île-de-France, 2 se trouvent en Occitanie et les deux restants se situent en Auvergne-Rhône-Alpes ainsi qu’en Normandie.

L’Organisation mondiale de la santé a notamment rapporté qu’au total, plus de 200 cas ont été recensés dans le monde le 25 mai 2022. Notons que les cas contacts étaient contraints de faire la vaccination antivariolique qui peut les protéger contre cette maladie. Ainsi, il est donc très important pour chacune d’entre nous de faire très attention pour éviter d’être contaminées par ce virus.

Par ailleurs, la variole du singe est apparue pour la toute première fois dans les années 70 en République démocratique du Congo. Si à l’origine, il s’agissait d’une maladie infectieuse qui se transmet des animaux aux hommes, il semble qu’à présent, elle peut également se transmettre entre les humains.

Et d’après les explications du Pr Jeanne Brugère-Picoux, la transmission pourrait se faire à partir des relations sexuelles et c’est surtout chez les homosexuels qu’ils sont observés. Toujours selon Brugère-Picoux, la variole du singe provoque des symptômes tels que la fièvre, maux de tête, adénopathie, douleurs dorsales, myalgies ainsi que l’asthénie.