Retraites : Découvrez les meilleures astuces pour optimiser le montant de vos pensions et mieux vivre !

Alors que le gouvernement est en plein travail pour modifier le fonctionnement de la retraite telle que nous la connaissons, nous vous proposons ici de découvrir quelques astuces qui permettent d'optimiser vos pensions.

Source : ©reponses-bien-vieillir.fr

Les astuces à connaître pour vivre plus sereinement sa retraite

Il existe une série de moyens pour avoir une retraite plus conséquente. Mais peut-être que vous ne les connaissez pas tous. Ça tombe bien, on fait le tour de la question aujourd’hui avec vous.

Pensez à la surcote

C’est sans doute le meilleur moyen pour augmenter le montant de sa pension de retraite. Sur la pension de base à laquelle vous avez droit, chaque année supplémentaire durant laquelle vous décidez de continuer à travailler vous ouvre droit à 5% de plus. Si vous validez cinq années, soit vingt trimestre de plus que nécessaire pour le taux plein, alors vous augmentez votre retraite de base de… 25% !

« La surcote est pertinente lorsque le salaire en fin de carrière est beaucoup plus élevé qu’en début de carrière. Elle est également pertinente pour un salarié qui a travaillé à l’étranger, car elle va améliorer sa faible pension, liée à une carrière courte en France« , nous explique Pascale Gauthier, associée chez Novelvy Retraite.

Pensez à la retraite progressive

Si vous avez besoin de travailler davantage, c’est une solution toute trouvée pour vous. C’est possible à partir de 60 ans, à condition d’avoir 150 trimestres de cotisations derrière soi. Si vous travaillez entre 40% et 80% d’un temps plein, alors c’est un revenu supplémentaire qui s’offre à vous. Non seulement vous augmentez vos revenus, mais en plus vous continuez de cotiser pour améliorer la future retraite que vous toucherez une fois que vous ne travaillerez plus du tout.

Si vous êtes à temps plein, la retraite progressive vous permet d’aménager votre fin de carrière en limitant au maximum les pertes de revenus. Pour un temps partiel qui représente 70% d’un temps plein, la part de retraite versée sera égale à 30% !

Pensez à racheter des trimestres

Si vous vous rapprochez de l’âge légal de la retraite mais que vous êtes loin d’avoir une pension complète, pensez au rachat de trimestre. C’est possible jusqu’à 12 trimestres, ceux qui concernent les études supérieures ou des années incomplètes. Alors certes, ce rachat coûte cher. Mais il est déductible de vos revenus imposables. 

Si votre salaire est élevé, c’est encore plus intéressant. Il est particulièrement intéressant si votre salaire est élevé. « Toutefois, cette opération ne peut être envisagée que lorsque vous avez une bonne vision de vos droits à la retraite, de l’avenir de la réglementation et du déroulement de votre carrière professionnelle », souligne Pascale Gauthier.

Pensez à ne rien oublier quand vous demandez votre retraite

Vous pouvez avoir l’impression que toutes les questions qui vous sont posées sont intrusives et concernent presque, parfois, votre vie privée. Mais elles existent pour, justement, vérifier si vous remplissez certaines conditions qui vous aident à avoir une majoration de droits.

Par exemple, si vous avez trois enfants, alors vous avez droit à une majoration de 10% de la retraite de base et complémentaire (sous conditions). Si vous avez vécu la douleur et l’horreur d’avoir un enfant mort-né, une majoration de trimestres est également possible. De même si vous êtes le père ou la mère d’un enfant handicapé. Vous avez également droit à 10% supplémentaire si vous avez élevé un enfant qui n’est pas le vôtre (celui d’un conjoint, par exemple) pendant neuf ans, et avant son seizième anniversaire.

Une hausse des pensions de retraite de 4% cet été ?

Du fait de la hausse des prix ces derniers mois, un calcul est effectué pour augmenter les pensions de retraite. Pour estimer la hausse nécessaire, les calculs se basent sur l’inflation moyenne des six derniers mois, plus avantageuse que la moyenne des douze derniers mois (du fait du bond de l’inflation en février).

Ainsi, en avril dernier, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, parle d’une revalorisation qui devrait atteindre 4%. Cette revalorisation prend en compte la projection d’inflation actuelle de l’Insee pour mai, à 5.2%. Cependant, l’inflation de juin, qui pourrait atteindre les 5.4% (toujours selon l’Insee), ne serait pas prise en compte, car les chiffres définitifs parviennent trop tard pour une indexation au 1er juillet 2022.

Des changements devraient être faits à l’avenir dans le manière de gérer les retraites en fonction de l’inflation. C’est du moins ce qu’indiquait, toujours en avril, Bruno Le Maire. Il souhaite une révision des règles actuelles de revalorisation des retraites, afin que ces dernières soient indexées « de manière plus juste et plus protectrice »