Chèques alimentaires, retraites, RSA…, Les nouvelles mesures pour le pouvoir d’achat des Français

Vous voulez connaitre les aides proposées par l’Etat contre l’inflation ? Lisez notre article pour avoir les détails sur les chèques alimentaires, le prix du carburant, etc.

Source : Unsplash

Actuellement, le président de la république a mis en place plusieurs solutions pour survivre pendant cette inflation. Pour réaliser cela, il a nommé Élisabeth Borne pour mener à merveille cette mission même si elle sera confrontée à de multiples difficultés. Toutefois, Emmanuel Macron a indiqué qu’il y aura des aides telles que les chèques alimentaires, l’augmentation des pensions, la remise des prix de carburants,… pour redonner le pouvoir d’achat aux français. Dans cet article, nous allons vous citer les nouvelles mesures envisagées par l’Etat.

Les chèques alimentaires et les pensions versées

Nous sommes au courant que l’inflation touche généralement les produits alimentaires. C’est pour cela que le président de la république veut mettre en place la création des chèques alimentaires. D’ailleurs, Emmanuel Macron a déjà évoqué cette proposition avant l’élection présidentielle. Cette solution a pour but « d’aider les plus modestes et les classes moyennes face à ces surcoûts ». A part cela, le président incite les français à « acheter en circuit court et à acheter français ».

A part les chèques alimentaires, Emmanuel Macron s’est engagé pour une revalorisation des pensions versées par la Sécurité sociale. Ainsi, il pourrait avoir une augmentation de 4 % des pensions selon Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des finances. A noter qu’il est important de faire adopter un projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale pour prévoir une telle revalorisation. Toutefois, une étude est en cours avant de confirmer ce changement.

Les prestations sociales et le prix des carburants

Le président veut également revaloriser les différentes prestations sociales à part la création des chèques alimentaires. On peut citer le revenu de solidarité active (RSA) ou l’allocation de solidarité spécifique (ASS). D’ailleurs il a mentionné qu’il veut réaliser cette revalorisation dès cet été. C’est pour cela qu’il a mis dans son programme la « solidarité à la source » pour le RSA, les « allocations familiales », la « prime d’activité » ainsi que les aides personnelles au logement (APL).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par FranceAuto Actu (@franceautoactu)

Il y a également la remise des prix de carburant allant de 15 centimes/litre HT, allant jusqu’à 18 centimes net en France métropolitaine. C’est un dispositif proposé jusqu’à la fin du mois de juillet. Pourtant, le gouvernement envisage de modifier ce dispositif vu qu’elle « profite à tout le monde ». C’est pour cela qu’une autre solution va être proposée. Celle-ci sera plus ciblée afin d’en faire profiter les gros conducteurs aux revenus les plus modestes, comme les chèques alimentaires.

Les autres aides à part les chèques alimentaires

En ce qui concerne les prix d’électricité et de gaz, l’Etat a mis en place un bouclier pour protéger les consommateurs de l’inflation. En effet, les tarifs réglementés de l’électricité a subi une augmentation de 4 % au 1er février, alors qu’il devrait de 44,5 % hors taxes selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE). D’un autre côté, les tarifs réglementés du gaz restent le même depuis octobre 2021 jusqu’au fin juin. Comme les chèques alimentaires, ce bouclier doit durer le plus longtemps possible, selon le président.

Pour finir, Emmanuel Macron a promis une réforme complète des grilles et de l’organisation de la fonction publique. Ce choix a été pris après concertation et négociation. Comme quoi, le chef d’Etat pense à tous les citoyens français pour surmonter cette inflation. Toutefois, beaucoup d’aides similaires aux chèques alimentaires vont encore être proposées prochainement vu qu’il y a encore certains secteurs qui n’ont pas encore été cités.