Elle n’a pas pu retenir ses larmes lorsque son fils adoptif lui a dit la vérité

Sara et Stuart ont enfin pu réaliser leur rêve d’adopter un enfant. Quelque chose les a bouleversés lorsque le garçon a pris la parole.

Source : Capture Facebook

Sara Cozad et Stuart Shank ont toujours voulu adopter un enfant. Ils y ont songé durant de nombreuses années. Leur rêve était d’accueillir dans leur foyer un ou deux beaux petits garçons abandonnés. Une fois qu’ils se sont sentis prêts, ils ont commencé les démarches nécessaires.

Tout s’est bien passé, ils ont trouvé deux petits garçons avec qui ils s’étaient attachés et le tribunal a donné indiqués la date de l’audience. Sauf que ce jour-là, rien ne s’est déroulé comme ils l’avaient prévu.

Un rêve de gosse

Sara Cozad et Stuart Shank se sont connus alors qu’ils n’avaient que 19 ans. C’était le coup de foudre. Ils ont très vite décidé de vivre ensemble, puis ils ont décidé de fonder une famille. Ils partageaient souvent leur vision de l’avenir. Peu de temps après leur première rencontre, ils ont déjà commencé à faire des plans pour leur avenir.

Et cela, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel. Depuis leurs adolescences respectives, nos deux tourtereaux ont nourri le rêve d’adopter au moins un enfant défavorisé. Après plusieurs années de réflexion, ils ont décidé de sauter le pas. Ils commencèrent alors à se renseigner auprès des orphelinats de leur région.

Source : Pexels

Un parcours du combattant

Il leur était difficile d’obtenir certaines autorisations. La raison est que la jeune femme était âgée de 23 ans à ce moment-là et qu’elle n’avait pas encore d’enfants. Au vu du manque d’expérience du couple avec les adolescents, il était probable qu’on leur confierait un nourrisson.

Ils ont alors suivi de nombreuses formations en vue d’obtenir un agrément. Peu de temps après avoir obtenu leur certificat, on leur a demandé s’ils pouvaient s’occuper d’un nourrisson pendant une durée de quelques jours. Ils l’ont bien évidemment accueilli à bras ouvert. Sara Cozad était très stressée à l’idée de s’occuper de ce bébé.

Tout s’est néanmoins passé de la meilleure façon possible. Le couple voulait donc continuer à aider les enfants qui se trouvaient dans le besoin.

Michael et Dayshawn

Après avoir accueilli un bébé pendant une semaine, un petit garçon leur était confié le temps d’un week-end. Sauf qu’au moment de rendre l’enfant, Sara et Stuart avaient vraiment du mal à s’en séparer.

« Ce week-end s’est transformé en une semaine. Et cette semaine en mois. Et ces mois en années », a déclaré la mère d’accueil.

Au terme de cette semaine, le couple s’est encore plus attaché à Michael. Ils ont alors tout fait pour enclencher un processus d’adoption. Plus tard, ils ont découvert que Michael avait un grand frère qui répond au nom de Dayshawn. Ils ont cherché désespérément ce dernier. Une fois qu’ils l’ont trouvé, ils décident de fonder une famille tous les quatre.

Leur choix était fait

Leur choix s’est porté sur deux petits garçons qui avaient été abandonnés par leurs parents biologiques. Ces deux enfants venaient d’un pays étranger. Ils avaient désespérément attendu un foyer d’accueil. Cela tombait bien puisque Sara Cozad et Stuart Shank étaient enthousiastes à l’idée de leur offrir tout l’amour qu’ils méritaient.

Source : Pexels

Il leur aura fallu de nombreux rendez-vous au tribunal pour obtenir une date d’adoption. L’obtention de cette date était déjà perçue comme une victoire au sein du couple et des deux enfants. Ils ne s’attendaient pas du tout à ce qu’un événement quelconque puisse briser le processus qui semblait si bien enclenché.

Une vérité éclate au grand jour

Les jeunes futurs parents se sont rendus à l’audience avec le plus grand enthousiasme. Ils semblaient être les parents les plus heureux du monde. En arrivant dans la salle, le juge a pris la parole pour demander si quelqu’un s’opposait à cette adoption.

Une personne s’est alors levée pour s’exprimer. Il s’agissait de Dayshawn, le plus grand des deux garçons en attente d’être adopté. Le jeune homme avait ainsi dit ce qu’il pensait du processus en cours.

« Toute notre famille est la meilleure chose que nous n’ayons jamais eue. Je suis heureux d’avoir ces personnes dans ma vie. Je suis content d’être leur fils. C’est la meilleure chose que je n’aie jamais eue », disait-il devant le tribunal.

Ce qu’a dit le petit garçon a ému les personnes présentes dans la salle. Les futurs parents ont été bien entendu touchés par ces mots. Mais avant de se rasseoir, Dayshawn a ajouté une phrase encore plus touchante.

« Si je pouvais faire un vœu, je souhaiterais pouvoir aimer ces gens pour le reste de ma vie », a-t-il ajouté.