Son bébé a cessé de respirer après 2 heures sur un siège auto : cette femme sensibilise les parents pour ne pas faire la même erreur

Une mère a affirmé que son nouveau-né a cessé de respirer après avoir été dans un siège auto pendant deux heures.

Source : Capture Facebook

On pense tous que les sièges auto sont une invention très pratique. Tous les parents qui ont des bébés diraient la même chose. En effet, elles permettent à leurs bébés d’être en sécurité lors d’un voyage, une sortie en voiture, etc. Tout pour dire que ces sièges sont indéniablement efficaces. Néanmoins, les risques ne sont pas à mettre de côté puisqu’une mère a vu son bébé assis dans un siège auto cesser de respirer. Découvrez l’intégralité de l’histoire.

Les sièges contiennent des produits chimiques

Il est important de savoir que le siège auto qui est censé être des dispositifs de protection, contient des produits chimiques nocifs pour la santé des enfants. L’Ecology Center a fait un test sur plus de 150 sièges afin de détecter la présence de produits chimiques toxiques tels que le chlore, le plomb et d’autres matériaux lourds et allergènes.

Les résultats ont montré que 60 % des sièges contenaient l’un des produits chimiques répertoriés. Sans compter que près de 75 % étaient composés de produits ignifuges toxiques.

Ces produits peuvent provoquer chez les enfants des problèmes plus ou moins importants : allergies, malformations, et d’autres problèmes. Les sièges auto ont donc des inconvénients tout comme ils sont pratiques.

Ne laissez pas vos bébés sur le siège auto

Kristi Clark et son mari ont certainement eu la peur de leur vie. Pour cause, leur fille tout juste âgée de trois semaines, prénommée Harper, a arrêté de respirer après avoir passé deux heures sur le siège auto.

Le couple n’a pas oublié de sortir leur bébé chaque fois qu’ils s’arrêtaient. Toutefois, lorsqu’ils se sont retrouvés coincés dans la circulation sur le chemin du retour, Kristi Clark et Christopher ont oublié de détacher Harper du siège auto.

Très vite, les lèvres de la petite fille étaient bleues. Sa mâchoire était serrée et de la mousse blanche commençait à s’échapper de son nez et de sa bouche. Ses parents l’ont remarqué.

« Quand nous sommes rentrés à la maison… Mon mari a sorti Harper et l’a mise sur ses genoux, mais elle semblait mal à l’aise. Il l’a ensuite allongée sur son tapis, mais elle continuait à se débattre. Je lui ai dit que ses lèvres étaient bleues, puis il m’a fait remarquer combien ses joues étaient rouges », a raconté la mère de la fille au Daily Record.

Elle a ensuite poursuivi :

« C’était si effrayant. Mon mari la tenait et lui tapotait le dos et j’essayais d’ouvrir sa bouche pour m’assurer qu’elle n’avalait pas sa langue, mais je ne pouvais pas car sa mâchoire était bloquée. Ce n’était pas comme une crise normale, elle arquait le dos et rejetait la tête en arrière. »

La petite a été emmenée en urgence

La petite Harper a été emmenée d’urgence à l’hôpital. Il a été pris en charge par les médecins, qui l’ont pu la réanimer et lui faire reprendre sa respiration. Ils ont ensuite expliqué aux parents qu’elle avait fait une crise et que tout enfant qui passe plus de 30 minutes dans un siège auto peut souffrir d’un manque d’oxygène.

Harper se sent désormais mieux. Mais depuis cette mauvaise expérience, Kristi a sensibilisé les parents face à ce problème.

Au Daily Mail, elle a déclaré :

« Lorsque le médecin nous a dit que c’était à cause du siège auto, je ne pouvais pas le croire (…) Je ne comprenais pas pourquoi personne ne nous avait jamais parlé de ces risques. Je savais évidemment qu’il ne fallait pas laisser un bébé dedans toute la nuit car cela provoque une courbure de la colonne vertébrale, mais on ne m’avait jamais parlé de ce genre de choses. »

Des mises en garde

Pour la santé de votre enfant, ne le placez pas dans une position verticale dans le siège auto. Cela risque d’augmenter l’étouffement au bébé. Les experts ont utilisé un simulateur pour reproduire la position d’un enfant dans un siège de voiture.

Après moult réflexions, ils ont remarqué que les bébés étaient placés à un angle de 40 degrés dans les conditions de vibration d’un moteur de voiture. Ainsi, leur respiration et leur rythme cardiaque augmentent et leur saturation en oxygène diminue.

Les chercheurs ont alors recommandé aux parents de ne pas laisser leurs bébés dans cette position pendant plus de 30 minutes.