Retraite : voici comment vous pourrez bénéficier du taux plein pour « votre retraite »

Tout le monde rêve d’avoir une retraite à taux plein. Sachez néanmoins que, pour cela, vous devez remplir un certain nombre de conditions.

Source : JDD

Nombre de trimestres, âge de départ, beaucoup de facteurs entrent en jeu pour qu’un retraité bénéficie du taux maximal. Dans le régime général, cela équivaut à 50 % de taux annuel moyen. Ce montant est calculé sur la base de vos 25 meilleures années. Cela dit, le taux plein ne s’obtient que si vous remplissez toutes les conditions requises. Dans cet article, nous faisons le point.

Le taux plein, c’est quoi ?

Comme vous le savez, l’argent de la retraite ne tombe pas du ciel. Cela reste vrai que vous soyez salariés d’une entreprise ou que vous soyez indépendant. On dit que le taux est plein, quand sa valeur est égale à 50 %. Plein parce que c’est le taux maximum que le contribuable peut avoir.

Selon les personnes, le taux plein peut être accordé à :

  • 67 ans
  • 65 ans
  • 62 ans

Vous l’aurez compris, pour bénéficier du taux maximum, il faut remplir des conditions bien spécifiques. On vous en dit plus dans la suite de l’article.

Êtes-vous éligible au taux plein ?

Le principe du taux plein est très facile à comprendre. Ce qui compte, c’est le nombre de trimestres pour votre génération. En gros, si vous totalisez le nombre requis, alors vous êtes éligible au taux plein. Si vous ne le savez pas, pas de panique ! Rendez-vous à votre espace personnel de l’Assurance Retraite. Il convient de préciser que c’est valable uniquement si vous avez déjà l’âge légal du départ à la retraite qui est à 62 ans.

Voici ce qu’il faut savoir :

  • Si vous êtes né entre 1955 et 1957, vous devez avoir 166 trimestres
  • Si vous êtes né entre 1958 et 1960, vous devez avoir 167 trimestres
  • Si vous êtes né entre 1961 et 1963, vous devez avoir 168 trimestres
  • Si vous êtes né entre 1964 et 1966, vous devez avoir 169 trimestres
  • Si vous êtes né entre 1967 et 1969, vous devez avoir 170 trimestres
  • Si vous êtes né entre 1970 et 1972, vous devez avoir 171 trimestres
  • Si vous êtes né en 1973 et après, vous devez avoir 172 trimestres

Notons que pour toutes ces tranches d’âge, l’âge du taux plein est à 67 ans.

L’outil sur le site de l’Assurance retraite

Pour voir le nombre de trimestres, vous pouvez vous faire aider par un outil. Celui-ci se trouve sur le site de l’Assurance retraite. Il vous permet de savoir si vous avez l’âge requis de partir en retraite à taux plein et affiche le nombre de trimestres. Le calcul prend en compte le fait que vous ayez enregistré ou non vos enfants.

En outre, l’outil vous permet de consulter votre RIS ou Relevé Individuel de Situation. Pour rappel, ce dernier vous est envoyé dans un intervalle de 5 ans. S’il est possible de le consulter sur info-retraite.fr, le mieux reste d’utiliser votre espace personnel sur le site de votre caisse de retraite. C’est pour un souci de sécurité des données.

La réforme des retraites dès 2022

Les élections présidentielles 2022 ont remis à l’ordre du jour la question des retraites. Pour sa part, le président de la République fraîchement élu veut faire une réforme. À savoir reporter l’âge de la retraite. Pourquoi ? Dans le but de défendre le modèle social français.

« Le président de la République a pris des engagements clairs : ni hausse d’impôts ni augmentation de la dette. Or, nous vivons de plus en plus longtemps, le rapport entre le nombre d’actifs et le nombre de retraités diminue… Si on veut préserver le système de retraite par répartition, auquel nos concitoyens sont attachés, il faudra progressivement travailler un peu plus longtemps », a récemment expliqué la Première ministre, Elisabeth Borne, dans un entretien avec le Journal Du Dimanche.

Ainsi, d’ici 2031, l’âge de la retraite passera de 62 à 65 ans. En effet, le gouvernement d’Emmanuel Macron compte allonger la retraite de manière progressive. C’est-à-dire : décaler de 4 mois par an jusqu’à atteindre les 65 ans. Bien sûr, il y aura des mesures concrètes concernant les carrières longues et les métiers particulièrement pénibles.