Attention, ce nouveau radar « incroyable » ne verbalisera pas que des excès de vitesse…, on vous dit tout

Pour assurer la sécurité des automobilistes et pour faire en sorte que le code de la route soit respecté du mieux que possible, l'État compte sur les radars, ces objets technologiques qui surveillent le comportement des automobilistes. Et si certains les maudissent, ils permettent de diminuer le nombre d'accidents. Et attention, un tout nouveau radar vous surveille et ne se contente pas de vérifier la vitesse.

Source : ©Par Nicolas

La vie sur les routes avec les radars

Les Français sont habitués aux radars en France. Il en existe plusieurs sortes. Il y a le radar simple qui vous flashe si vous dépassez la limite de vitesse autorisée. Plus problématique, le radar tronçon. Il calcule votre vitesse moyenne sur une certaine distance. Ainsi, même si vous passez au niveau du radar en respectant la vitesse à ce moment précis, il calcule pour vérifier si vous n’avez pas trop accéléré. Il y a également le radar de feu qui permet de verbaliser tous les automobilistes qui grillent les feux rouges. Un certain nombre de comportements dangereux sur la route sont sanctionnés afin de voir le nombre d’accidents être réduit. 

Mais est-ce réellement efficace ? Plusieurs études se penchent sur la question. Le radar mobile, bien que connu, permettrait d’après l’Insee de diminuer de 11% le nombre d’accidents, et de 25% le nombre de décès. Et s’il permet en plus, grâce à ses flashs, de remplir les caisses de l’État, alors le gouvernement n’a aucun intérêt à les enlever. C’est même le contraire qui se passe depuis des années avec une multiplication des radars sur les routes.

Et on ne parle pas de quelques milliers d’euros, loin de là. « Le montant global des amendes perçues par l’État au titre de la circulation et du stationnement routiers s’est élevé à 1817,9 millions d’euros au lieu de 1607,7 millions d’euros en 2015« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Easy Litiges (@easylitiges)

Un nouveau radar très intelligent

Le Parifex Nano va sans doute devenir, dans les mois à venir, le cauchemar des automobilistes qui n’ont que faire du code de la route. Pour le moment, il ne fait pas plus que les radars plus anciens. Il se contente de vérifier la vitesse des automobilistes. Cependant, de nouvelles fonctionnalités sont prévues et ne vont pas plaire à certains d’entre vous. 

Ce radar, qui est déjà actuellement en phase de tests dans le Doubs, peut verbaliser plusieurs infractions… en même temps ! D’après la société Parifex, le radar peut calculer si les distances de sécurité sont respectées, si les voitures ont bien respecté un panneau stop (vous pouvez oublier le fameux ‘stop glissé’, le radar le verra), la circulation en contresens, et même si un véhicule franchit une ligne blanche. 

Ces incroyables améliorations sont possibles grâce au travail des ingénieurs depuis six ans. La technologie de ces radars est similaire à celle utilisée pour les voitures autonomes. Les petits malins qui pensent que les routes n’appartiennent qu’à eux pourront moins s’amuser avec leur vie et celle des autres grâce à ces radars.

Les automobilistes agacés par les changements de vitesse

La confusion règne en France concernant la limitation de vitesse sur les routes départementales, baissée de 10 km par heure depuis trois ans. Mais 37 départements français ont décidé de repasser à 90 km/h, comme avant. Un nouveau casse-tête pour les automobilistes qui ne comprennent plus. D’un département à l’autre, les décisions sont différentes.

Pourquoi certains départements décident-ils de ne plus faire rouler les voitures à 80 km/h ? Car cette baisse de dix kilomètres heure n’aurait eu aucune incidence sur la mortalité en voiture. C’est du moins ce qu’avancent les départements. Pourtant, un premier rapport publié en 2020 affirme que la réduction de la vitesse autorisée a permis d’épargner 349 vies sur 20 mois. De même, cela a permis une économie de 700 millions d’euros par an (diminution des accidents, moindre consommation de carburant), alors que la durée de trajet est rallongée de seulement une seconde par kilomètre en moyenne.

Fraîchement réélu Président de la République, Emmanuel Macron ne prévoit rien pour les 80 km/h. Il laisse les départements décider (ce qui explique pourquoi certains sont repassés aux 90 km/h). En revanche, la nouvelle première ministre Elisabeth Borne est favorable aux 110 km/h sur l’autoroute (au lieu de 130 actuellement). De quoi déjà agacer de nombreux automobilistes.