Voici 5 astuces magiques pour vous aider à payer moins d’impôts ! C’est valable pour de nombreux Français

S’il vous venait l’idée de réduire les impôts que vous payez chaque année, voici quelques astuces qui pourraient bien vous intéresser.

Source : Pixabay

En France, il existe plusieurs manières légales de réduire les impôts que l’on paye. Il s’agit généralement de placements immobiliers ou financiers. Voici donc les cinq techniques les plus courantes en matière de défiscalisation.

Faire une donation d’usufruit à un proche

Pour éviter de payer l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) sur les biens immobiliers, vous pouvez céder le droit d’utiliser un bien et d’en percevoir les revenus, à un proche sans qu’il en soit le propriétaire. Cela s’appelle un usufruit.

Cela permettra d’aider cette personne tout en vous évitant de payer la taxe IFI. Ainsi, le bénéficiaire de l’usufruit se chargera de payer la taxe d’habitation et la taxe foncière à votre place. Il faut néanmoins préciser que dans ce cas précis, vous ne percevrez pas de loyer par rapport à l’occupation du bien cédé en usufruit.

Investir dans un plan d’épargne retraite

Se constituer une épargne retraite est une manière de placer votre argent en vue de vos vieux jours tout en payant moins d’impôts. En principe, plus vous mettez de l’argent sur votre produit d’épargne retraite (individuel ou salarial), plus vous réduisez la somme de votre revenu imposable.

La somme déduite sur votre revenu global net peut aller jusqu’à 1/10 des cotisations de l’année précédente. Il existe toutefois un plafond sur les versements volontaires déductibles. Cela ne doit pas dépasser les 30 892 €. Il existe d’ailleurs trois produits financiers relatifs à diverses catégories socioprofessionnelles qui offrent la possibilité de placer votre épargne :

  • Le Préfon-Retraite ou Prévoyance des fonctionnaires
  • Le plan d’épargne retraite populaire (Perp) est une épargne à long terme
  • Le complément de retraite mutualiste ou COREM

Ces placements permettent de bloquer la somme investie jusqu’à l’heure de votre retraite. À moins qu’il n’y ait une condition contractuelle particulière.

Embaucher des aides à domicile

Si vous souhaitez avoir quelqu’un qui vous aide à la maison, sachez que le fait d’embaucher une aide à domicile vous permettra d’avoir un crédit d’impôt. Voici une liste non exhaustive des aides à domiciles qui vous permettront d’avoir une réduction d’impôt :

  • Les garde-malades
  • Les cuisiniers
  • Les tuteurs scolaires
  • Les aides au ménage
  • Les petits travaux de jardinage
  • Les gardes d’enfants

Vous pouvez vous offrir les services d’un assistant dans les actes de la vie de tous les jours (aide au lever, au coucher, à manger, à la toilette…). Vous pouvez engager quelqu’un pour effectuer vos travaux ménagers.

Tout cela vous octroie un crédit d’impôt allant jusqu’à 50 % de vos dépenses annuelles. Et cela est valable tant que le tout se passe en France, qu’il soit dans une résidence principale ou dans une résidence secondaire. Il faut toutefois présenter des justificatifs auprès des services fiscaux.

Le PEL ou Plan Épargne Logement

Le Plan Épargne Logement ou PEL est un compte qui est bloqué pour une durée minimale de quatre ans. Cet outil d’épargne jouit d’une grande popularité grâce à son rendement et son aspect sécurisé dans le temps.

En plus de cela, il peut vous offrir la possibilité de contracter un prêt aidé par l’État qui vous permettra ensuite d’investir dans un bien immobilier. C’est assez pratique pour acheter sa première maison ou une résidence secondaire. Le Plan Épargne Logement n’est pas soumis à l’impôt jusqu’à sa douzième année. L’intérêt que vous pourrez tirer d’un PEL est de 1 %, hors prime.

Investir dans des travaux en vue d’économiser de l’énergie

Améliorer la performance énergétique de votre domicile réduira aussi bien vos factures que la somme que vous payerez au fisc. Et ce, que vous soyez propriétaire, locataire ou que vous occupez gratuitement les lieux. Pour ce faire, vous pouvez améliorer l’isolation thermique de votre toit ou vos murs, installer des panneaux solaires ou même acheter une nouvelle chaudière plus performante.

En faisant ces travaux, il se peut que vous soyez éligible à un crédit d’impôt. Dans ce cas, vous devez prouver dans quelle mesure vos dépenses vont dans le sens d’un développement durable. Ainsi, il sera possible d’avoir un crédit d’impôt allant jusqu’à 50 % selon la nature des travaux et le dispositif de défiscalisation immobilière.