Un enfant laisse un message sur « l’addition » du restaurant alors que son papa est aux WC…

Moment insolite et embarrassant ! En écosse, un petit garçon a, sans le vouloir, mis la honte à son père en ajoutant un message peu commun sur leur addition.

Source : Shutterstock

Il est connu de tous que l’enfance est une période de bonheur et d’insouciance. Dans un monde rempli d’adultes stressés et nerveux à cause du travail, du loyer et des factures, l’innocence d’un petit être qui s’émerveille de tout ce qu’il voit est une véritable bouffée d’oxygène. N’ayant pas peur de dire ce qu’ils pensent, sauf peut-être s’il y a une punition, les enfants peuvent souvent nous surprendre, en bien ou en mal. Et pour ce père de famille écossais, le petit message que son bambin a laissée sur leur addition, bien que mignonne, l’a certainement embarrassé.

Un sacré petit farceur

Les faits ont eu lieu dans le Woodland Creatures qui se trouve dans la ville de Leith, en Écosse. Accompagné de son fils de 4 ans, un homme est venu manger dans le restaurant. À un moment donné, celui-ci est parti aux toilettes, laissant seul le petit garçon qui, visiblement, a beaucoup d’humour.

Pour cause, profitant de l’absence de son père, il a trouvé bon goût d’écrire une petite note sur leur addition. En effet, l’un des employés de l’établissement a remarqué sur le ticket de caisse quelques mots griffonnés qui se lisent comme suit : « Papa est au travail ». En voyant la note, beaucoup auraient sans doute pensé qu’il s’agissait là d’un abandon d’enfant.

Fort heureusement, il n’en était rien. Maintenant, on peut se mettre à la place du père et imaginer son malaise en découvrant la bêtise de son fils. Amusé par la petite farce du gamin, l’employé du Woodland Creatures a pris en photo la note en question et l’a partagée sur les réseaux sociaux.

Bien évidemment, cette histoire a fait énormément le buzz comme en témoignent les nombreuses réactions des internautes, mais également l’engouement des médias britanniques.

Une cliente très satisfaite

Si cette histoire a fait l’actualité, il en existe plusieurs qui prouvent que les enfants sont sans filtre et peuvent faire preuve d’une grande spontanéité. C’est notamment le cas d’une petite fille appelée Georgie qui a, elle aussi, passé un agréable moment au restaurant.

En effet, à la fin de son délicieux repas chez le Castillo à Yeovil, Royaume-Uni, la gamine âgée de 5 au moment des faits, n’a pas hésité à laisser un petit message aux personnels du restaurant. Sur une nappe de table, elle a remercié « les adorables » serveuses et serveurs de lui avoir donné leur délicieuse nourriture et plus précisément « son » spaghetti qu’elle a visiblement adoré. Ajoutant qu’ils sont très gentils et qu’ils méritent certainement une note de 5 étoiles de sa part.

Source : Objeko

Toujours dans son message, elle les a également remerciés de lui avoir donné des sucettes et a indiqué où sa maman a laissé le pourboire. Il va sans dire que la petite note de Georgie a fortement ému les employés du Castillo.

En tout cas, que ce soit pour le Woodland Creatures ou le Castillo, le geste de ses deux merveilleux enfants a été un joli coup de pub. En effet, après que ces récits ont été partagés sur la Toile, les deux restaurants ont vu leurs réservations augmentées en flèche.

Ce qui est inespéré étant donné les répercussions de la crise sanitaire sur cette profession. En France par exemple, durant des mois, les restaurants ont dû fermer leur porte ; ce qui a bien évidemment causé d’énormes pertes budgétaires. Hélas, à cause de la faillite, nombreux ont été forcés d’abandonner définitivement leur activité. Ce qui n’est pas le cas d’un restaurateur mulhousien, touché par une lettre d’excuse venant d’une cliente.

Une belle histoire de tolérance

Le restaurateur en question se prénomme Guney Cokkaya. Un jour, ce dernier reçoit une lettre anonyme dans son établissement, le Blosphore, très réputé dans la ville de Mulhouse. En ouvrant la lettre, il trouve un billet de 50 euros accompagné de la note suivante :

« Je venais de sortir d’un divorce, la situation était désespérée et je suis partie sans payer. Je me suis rappelée récemment cette histoire, j’espère que vous me pardonnerez cela. »

En fait, il s’agit d’une femme qui, il y a 10 ans, est venue manger avec ses 4 enfants dans le restaurent. Des excuses sur le tard que Guney Cokkaya, très ému, a acceptées. D’ailleurs, l’homme a rappelé qu’il ne faut jamais juger les gens trop vite. Voilà donc une belle leçon de tolérance qui nous donne foi en l’humanité.