Michel Cymes en guerre violente contre TPMP : les révélations fracassantes sur les relations tendues !

La hache de guerre est loin d'être enterrée entre Michel Cymes et les équipes de Cyril Hanouna. Le premier refuse de se rendre sur le plateau de l'émission puisqu'il considère subir, depuis des années, un acharnement de la part, entre autres, de Cyril Hanouna et de Gilles Verdez. Retour sur une guerre à distance qui dure depuis des années.

Source : Berzane Nasser/ABACA

Michel Cymes ne supporte pas d’être insulté

Auprès de Jordan de Luxe, le médecin le plus connu du PAF a accepté d’expliquer pourquoi il refuse de se rendre sur le plateau de télévision. Il explique n’avoir aucun problème avec la critique – le but de l’émission est de critiquer positivement ou négativement tous les programmes télévisuels. En revanche, à partir du moment où on l’insulte, il estime n’avoir aucun intérêt à visiter à nouveau les locaux de la chaîne, comme il a pu le faire par le passé.

« Quand on fait le métier que je fais, on doit accepter la critique. Je ne suis pas bon présentateur ? Pas de souci. L’émission n’est pas bonne ? Pas de souci. Mais quand on commence à s’attaquer à la personne et que ça se traduit par des insultes... »

Michel Cymes fait ici référence au jour où Cyril Hanouna, en plein direct, l’a invité à insérer son stéthoscope dans ses f*sses. Une phrase qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd : « Je pense qu’on dépasse les limites de la critique. Et je suis désolé, mais je suis comme tous les êtres humains, je ne me laisse pas insulter. Encore une fois, critiquer une émission c’est une chose et si on me démolit parce qu’on estime que je ne suis pas un bon animateur ou parce que mes émissions ne sont pas bonnes, qu’on le dise mais qu’on l’argumente. Mais je ne me laisse pas insulter, un point c’est tout !« .

La guerre est déclarée entre Michel Cymes et Gilles Verdez

Le chroniqueur de Touche pas à mon poste est connu pour ses avis tranchés. Plus d’une fois, les internautes se sont indignés en découvrant les propos qu’il peut tenir en direct, à l’encontre de certains animateurs (pour caricaturer, il trouve tout le monde nul). En 2016, après avoir été insulté par Gilles Verdez, Michel Cymes explique dans Médias le mag n’avoir aucune intention de revenir en temps qu’invité dans l’émission :

« Je ne vais pas accepter une invitation à dîner chez des gens qui m’insultent. Donc… J’y suis allé trois fois, au début. A partir du moment où quelqu’un de l’équipe m’insulte, je n’y vais plus« . Mais les relations empirent deux ans plus tard alors que le médecin envoie un courrier à C8 en demandant à ce que les chroniqueurs cessent de le dénigrer, en direct, dans Touche pas à mon poste. Un acte qui ne passe pas pour Gilles Verdez :

« La lâcheté, ce n’est pas de bonne guerre. Je suis très dur dans mes critiques et on peut l’être avec moi. Mais faire envoyer des lettres à ses avocats, à la chaîne, à Cyril, pour demander ma tête… Appeler les hauts responsables de Canal+ pour demander que je sois viré, ce n’est pas digne de Michel Cymes ! S’il a du courage, qu’il cesse ses lettres, qu’il m’appelle directement, je répondrai ! Mais pour ça, il faut du courage. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Michel Cymes (@michelcymes)

Les remarques virulentes de Gilles Verdez

Plusieurs éléments aident à comprendre pourquoi Michel Cymes ne veut plus retourner dans l’émission. En 2015 déjà, le chroniqueur ne mâche pas ses mots : «Il passe son temps et ses émissions à nous donner des leçons, on dirait le super grand médecin du PAF, le moralisateur… Il n’y en a que pour lui. Il est tellement mégalo qu’on entend que lui».

En 2016, Gilles Verdez explique n’avoir rien compris à la nouvelle émission présentée par Michel Cymes. Cette fois-ci, le médecin répond sur Twitter avec ironie : «Le meilleur critère pour savoir qu’une émission est réussie? Quand Gilles Verdez de TPMP avoue n’avoir rien compris! #mononeurone».

Sur le plateau de C à vous, la même année, Michel Cymes déplore le comportement de son collègue de télévision : «Ce monsieur, qui est un commentateur sportif dont personne ne voudrait pour commenter un match de Division d’Honneur, se permet non seulement de critiquer l’émission, il en a le droit, mais aussi de m’insulter en me traitant de mégalo, d’égocentrique, de mec nul, etc

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Michel Cymes (@michelcymes)