Impôts 2022 : Crédits d’impôts, réductions, voici à quoi vous avez le droit sur votre déclaration de cette année

C'est la dernière ligne droite. Pour certains français, il reste encore quelques jours pour remplir sa déclaration en ligne. Ceux qui l'ont déjà fait peuvent toujours la modifier avant la date limite, car il existe certaines réductions dont vous ignorez peut-être l'existence mais qui sont bien utiles, puisqu'elles peuvent réduire les impôts à payer. On fait le tour avec vous.

Source :

Rattacher ou non son enfant à son régime fiscal ?

Le site du gouvernement le précise noir sur blanc. En principe, les enfants majeurs sont imposables personnellement. Si votre enfant reste à votre charge, vous devez donc faire un choix. Soit vous décidez de le rattacher à votre foyer fiscal, soit vous déduisez cette charge en pension alimentaire. A vous de voir la solution la plus favorable en fonction de votre situation familiale et de vos revenus.

Ce choix ne peut cependant pas se faire sans remplir certaines conditions, ce serait bien trop simples sinon. Ainsi, si vous voulez rattacher à votre foyer votre enfant majeur, voici les conditions qu’il faut nécessairement respecter : Les enfants qui le peuvent sont ceux âgés de moins de 21 ans au 1er janvier 2021, et ceux qui âgés de moins de 24 ans au 1er janvier 2021 et qui ont poursuivi leurs études du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2021. A noter que les personnes majeures handicapées peuvent être rattachées au foyer fiscal des parents, et ce peu importe leur âge.

Et si vous versez une pension alimentaire à votre enfant ?

C’est le moment de faire le calcul avec votre enfant. Vous vous rendez compte qu’il est bien plus intéressant pour vous, en termes de réductions d’impôts, que ce dernier fasse sa propre déclaration. Cela ne veut pas dire qu’il est indépendant et qu’il gagne sa vie. Il ne paiera d’ailleurs sûrement pas d’impôt s’il ne travaille pas puisque, dans la plupart des cas, il vit grâce à la pension alimentaire que vous lui versez.

Cet argent vous permet de faire une économie sur vos impôts sans que votre enfant, de son côté, n’en paie. Il ne faut pas forcément héberger son enfant pour lui verser cette pension. La pension alimentaire est imposable au nom du bénéficiaire, mais s’il ne perçoit que cette somme comme revenu, il ne paiera pas d’impôt, tandis que les parents, eux, verront leurs impôts baisser. Il faut donc préciser la somme que vous versez sur votre déclaration, et votre enfant doit inscrire l’exacte même somme sur sa propre déclaration.

Pas de panique si votre enfant gagne un peu d’argent de son côté, certains revenus ne sont pas imposables. Par exemple, les indemnités de stages et les salaires des apprentis dans la limite de 18 760 euros n’ont pas à être déclarés. Idem pour les salaires des étudiants de moins de 26 ans qui sont liés à des petits boulots pendant les vacances scolaires. Les revenus doivent cependant être inférieurs à 4 690 euros.

Impôts 2022 : Les autres réductions possibles trop souvent oubliées

Aide fiscale pour les personnes résidents dans un Ehpad

Les citoyens qui vivent dans un Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou dans un Établissement de soins de longue durée (ESLD) peuvent prétendre à une réduction d’impôt. Pour cela, les personnes concernées doivent être domiciliées fiscalement en France. L’administration accorde une réduction conséquente de 25% du montant engagé, avec pour limite 10 000 euros par an.

Réduction d’impôt grâce aux frais de scolarisation

Le fisc propose une réduction pour les frais de scolarité qui s’applique si l’enfant ou le jeune adulte est rattaché au foyer fiscal de ses parents et ne perçoit aucune rémunération. Les élèves boursiers permettent à leur parent de bénéficier de cette réduction, contrairement aux jeunes en apprentissage. La réduction est fixée de cette manière : 61 euros pour un enfant au collège, 153 euros pour un adolescent au lycée et 183 euros pour un étudiant.

Pour les travaux de rénovation énergétique en copropriété

Vous connaissez sans doute le crédit d’impôt pour les travaux de rénovation énergétique fait dans votre logement. Mais les travaux collectifs d’isolation sont aussi éligibles à cette aide. Par exemple, pour la pose d’une chaudière dans les parties communes, le crédit d’impôt s’applique sur les dépenses d’équipements, mais pas sur la main-d’œuvre.