Compteur Linky : une très mauvaise nouvelle vient de tomber pour tous les Français !

Les nouveaux compteurs Linky sont actuellement sujets à controverse. Le refus de les installer risque d’entraîner un surcoût.

Source : Leenkus

Le compteur Linky est un produit fabriqué par Enedis, l’entreprise qui gère le réseau de distribution électrique français. Dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, Enedis est tenu de mettre en place des compteurs communicants dans les foyers de l’Hexagone. Malheureusement, ce déploiement se heurte aujourd’hui aux réticences des usagers. On vous explique pourquoi.

Compteur Linky : Une importante vague de contestations

Le déploiement des nouveaux types de compteurs a été voté en 2015 dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Un an plus tard, Enedis s’est engagé à implanter le dispositif de comptage numérique dans trente-cinq millions de foyers français à l’horizon 2021. À ce moment-là, les dirigeants de l’entreprise étaient loin de se douter qu’un jour, ils feraient face à une contestation et une polémique d’une telle ampleur.

En effet, de nombreux particuliers, d’associations de consommateurs et de plusieurs centaines de communes sont montés au créneau pour s’opposer au déploiement du compteur Linky.

Des frais supplémentaires

On estime que 90 % des foyers sont actuellement équipés du compteur Linky. Toutefois, le nombre de ménages ne disposant pas de ces compteurs intelligents serait encore de 3,8 millions, d’après le CRE.

Les personnes qui refusent l’installation du nouveau compteur devront payer des frais supplémentaires. Un surcoût est estimé à 49,80 € par an à partir du 1er janvier 2023.

Ces frais supplémentaires sont motivés par la nécessité d’envoyer des techniciens du gestionnaire du réseau national d’électricité Enedis à l’adresse de chaque personne ayant choisi de garder son compteur « ancienne génération » pour faire des relevés.

Et ce, alors qu’avec le nouveau système, les informations sur la consommation d’un foyer sont automatiquement envoyées au prestataire via le réseau.

Le CRE a noté que les redevances seront évaluées en 2025 avec des coûts qui pourraient évoluer vers le haut. Enedis rassure cependant en soulignant que les nouveaux compteurs offrent une facture plus juste et plus précise, car le décompte se fait de manière numérique.

Cette évolution permettra également aux usagers de surveiller leur consommation en temps réel. Il sera plus facile de gérer ou de réduire sa consommation. Cela permettra surtout de participer efficacement à la transition énergétique en consommant de manière responsable.

L’autre avantage mis en avant par Enedis est le fait de pouvoir facilement changer de puissance. Le tout se fait dorénavant en ligne pour 3,76 € alors qu’il a été de 37 € auparavant. Il n’est donc plus nécessaire qu’un technicien vienne chez vous pour changer votre fusible.

Compteur Linky : Une polémique qui enfle

Même si les avantages sont nombreux, les compteurs numériques Linky ne cessent de faire parler d’eux depuis 2018, date de leur introduction.

Certaines personnes pointent du doigt ces compteurs, car ils les accusent d’entraîner des problèmes de santé. D’autres prétendent même que ces appareils sont capables d’envoyer des informations intimes d’un foyer vers d’autres personnes.

En plus de cela, il y a ceux qui craignent que le déploiement de ces nouveaux dispositifs de comptage numérique ne creuse un énorme trou dans la dette publique. Des rapports ont même établi que ces compteurs contiennent de l’amidon qui attire les fourmis.

Des usagers ont manifesté leur colère dans la rue à un certain moment. Avec le temps, l’affaire s’est quelque peu tassée et la majorité des ménages ont maintenant adopté le compteur Linky. Il ne reste plus que les 3,8 millions d’irréductibles.

La directive européenne n’impose pas d’obligation

Une directive de la Commission européenne a sommé Enedis de remplacer 80 % des compteurs mécaniques. Le déploiement de 30 millions de compteurs intelligents s’est néanmoins heurté à une décision de justice.

En effet, le tribunal de Bordeaux estime qu’Enedis ne peut pas obliger les consommateurs à installer les nouveaux compteurs parce que la directive de la Commission européenne n’avait pas un caractère obligatoire.

En plus de ces multiples obstacles, des escrocs ont profité de ce déploiement pour entrer chez les gens en prétextant l’installation d’un nouveau compteur. Certains se prennent pour des agents dans le but de voler les usagers, d’autres leur font changer de prestataire sans les informer.

Enedis informe d’ailleurs, à ce sujet, qu’il ne fait aucun démarchage téléphonique ou physique. Dans le cadre d’une installation, vous serez prévenu deux à trois semaines en amont. En cas de doute, n’hésitez pas à appeler votre fournisseur.