Un nouveau radar rend fou les automobilistes qui multiplient les plaintes, découvrez le ici !

Un radar qui n'en fait visiblement qu'à sa tête a décidé de flasher les automobilistes… qui respectent la vitesse exigée sur les routes. C'est du moins ce qu'ils affirment, et ils sont nombreux. Les demandes de remboursement sont envoyées par dizaines tandis que ce radar fou continue de faire fonctionner son flash.

Source : Philippe Huguen / AFP

Une portion de D925 rend fou les usagers de la route 

Cette portion affiche la vitesse maximale à 80 km/h. Les automobilistes sont habitués, certains d’entre eux empruntent cette route tous les jours. Pourtant, et alors que plusieurs clament ne même pas avoir dépassé les 70 km/h, ils se sont flasher. « Au travail, un collègue me dit que son ex-compagne s’est fait flasher deux fois au même endroit dans la même journée. C’est quand même des routes qu’on fait tous les jours, donc on ralentit, c’est bizarre« , indique Sandra, comme le rapporte France Bleu.

La préfecture n’a pas tardé à réagir en indiquant que des vérifications sont en cours afin de déterminer s’il y a ou non des problèmes techniques. La gendarmerie a sa petite idée : le radar a récemment été déplacé et est peut-être encore formaté sur les anciennes limitations. Les gendarmes ont en tout cas tenu à rassurer les automobilistes : si erreur manifeste il y a, alors ils n’auront pas d’amende à payer. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Actu Auto (@actu.auto.fr)

Bientôt un nouveau type de radar en France ? 

Ces nouveaux radars ne sont pas encore prévus en France. Mais si l’opération est un succès en Espagne, il est fort probable qu’un système de radars similaire fasse son apparition. Le principe de ce qui est appelé le radar anti freinage est traître pour les automobilistes. Ces radars sont placés avant les radars fixes. Si, quand les automobilistes passent au niveau du radar mobile, ils sont au-dessus de la vitesse autorisée, qu’ils ralentissent par la suite pour passer à la bonne vitesse au radar fixe, ils seront malgré tout verbalisés. 

Et pour ceux qui ne freinent pas du tout et qui ne respectent pas les limitations de vitesse au radar fixe, alors ce sont deux amendes qui les attendent. Le procédé rappelle celui des radars tronçons, qui obligent les automobilistes à rester à la vitesse autorisée sur une portion de route. Autrement dit, impossible de freiner juste avant le radar puisqu’une moyenne de la vitesse est faite entre les deux radars. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @mamypoule

Les radars : l’arme la plus efficace pour lutter contre la mortalité sur la route ? 

Les radars permettent de remplir les caisses de l’Etat, c’est un fait. « Le montant global des amendes perçues par l’État au titre de la circulation et du stationnement routiers s’est élevé à 1817,9 millions d’euros au lieu de 1607,7 millions d’euros en 2015 ». Mais l’installation est surtout justifiée par leur efficacité présumée à réduire les accidents de la route. Mais cette efficacité existe-t-elle réellement ? La réponse est oui. Le nombre de morts sur la route est passé, en quelques années, de 7242 (en 2002) à 3469 (en 2021). 

Que risquent les automobilistes qui se font flasher sur la route ? Ils n’échappent pas à l’amende qui vise à punir ce manquement à la règle. Mais ils peuvent également perdre certains points. Mais, s’il est généralement très difficile de contester l’amende, il est plus facile de contester les points. 

Les propositions d’Emmanuel Macron

Si les usagers de la route qui, d’après leurs dires, ont été flashés alors qu’ils respectaient les limitations n’ont pas râler concernant la limite à 80 km/h, ce n’est pas le cas de tous les usagers de la route. 

Les questions tournant autour des automobilistes ont pris une place relativement importante dans la campagne présidentielle. Emmanuel Macron a été réélu par les Français (qui l’ont préféré à Marine Le Pen, même si cette dernière gagne des électeurs sur cinq ans). Par conséquent, on fait le point sur certaines mesures proposées dans son programme. 

En ce qui concerne le prix du carburant, il prévoit de supprimer la remise de 15 centimes afin de mettre en place une aide plus ciblée pour aider ceux qui en ont le plus besoin. Pour les radars, aucune mesure d’augmentation du montant des pénalités ne doit être mise en place. Les automobilistes ne verront donc aucun changement. Pour les 80 km/h, le Président ne prévoit rien, mais laisse les départements décider (ce qui explique pourquoi certains sont repassés aux 90 km/h).