Vacances d’été : Vacaf, voici comment bénéficier des aides de la Caf pour partir en vacances

Les vacances d'été arrivent. Chaque année, des milliers de famille partent en vacances, à la plage, à la campagne, ou encore à la montagne. Mais pour certaines familles, les vacances d'été sont optionnelles puisqu'elles n'ont pas les moyens de les payer. Pour elles, la Caf a mis en place le système Vacaf.

Vacaf : 100 000 personnes ont touché cette aide en 2019

Les chiffres de 2020 et de 2021, du fait du covid, n’ont pas été retransmis (car ils ne sont pas représentatifs). Mais en 2019, la Caf indique que 100 000 personnes ont bénéficié de l’aide aux départs pour les familles, et plus de 57 000 enfants de l’aide aux vacances enfants. Le dispositif national Vacaf propose en effet deux types d’aides, cumulables. L’AVF d’un côté (aide aux vacances famille) et l’AVE de l’autre (aide aux vacances enfants). 

Si on inclut l’entourage des familles, ce sont 450 000 personnes qui ont bénéficié de ce dispositif. Quel montant est donné aux familles ? La moyenne, selon la donnée de 2020, est de 444 euros pour les familles, et de 212 euros pour les enfants

Pour bénéficier de l’aide Vacaf, vous n’avez rien à faire. Une notification vous est faite en début d’année avec la somme qui vous sera versée. Il faut alors se connecter sur le site Vacaf pour choisir son lieu de séjour ainsi que le type de vacances souhaité. Si vous n’avez pas de notification, c’est que ne bénéficiez pas de l’aide.

Attention aux arnaques liées à la Caf

Cette somme d’argent vous fait sans doute rêver. Et les arnaqueurs savent que c’est le bon moyen pour se jouer de la naïveté des français : en leur promettant de l’argent. On parle par exemple d’une somme de… 387 euros ! Certains ont dû être heureux en ouvrant leur messagerie en ligne. Mais cette joie est éphémère puisque, non, une prime de 387 euros n’est pas prévue par l’État. La prime inflation concerne 38 millions de français et s’élève à cent euros. Pas 387. Pourquoi, alors, certains d’entre vous ont reçu ce fameux mail indiquant qu’ils devaient remplir un formulaire pour toucher la précieuse prime ? Car il s’agit, tout simplement, d’une nouvelle arnaque. 

Cette arnaque, comme tant d’autres, est particulièrement bien ficelée. Le mail envoyé ressemble à s’y méprendre à un mail que pourrait vous envoyer la Caf. Mais jamais cette dernière ne vous demandera de remplir un formulaire avec des informations bancaires pour toucher une prime. Aucune démarche n’est nécessaire. 

Évidemment informée que des malfaiteurs se font passer pour elle, la Caf a réagi. Elle met les choses au clair pour éviter que les français se fassent avoir : « Un faux courriel Caf vous invite à compléter un formulaire pour recevoir l’indemnité inflation. Ne cliquez pas sur le lien, il s’agit d’une tentative d’escroquerie visant vos informations personnelles« . 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Altituderando (@altituderando)

Vous avez un doute ? On vous dit comment faire

Puisque les mails ou messages envoyés ressemblent comme deux gouttes d’eau à ceux que peuvent envoyer la Caf, le doute est de mise. C’est normal. Quelques règles permettent, cependant, de ne pas voir son compte en banque être vidé. D’abord, partez du principe que la Caf ne vous demandera jamais d’inscrire votre information bancaire en vous envoyant un e-mail. 

Si vous avez toutefois un doute, ne cliquez pas sur le lien inscrit dans le corps du mail. Allez directement sur votre compte Caf, sur le site officiel, et découvrez si un message similaire apparaît. Si vous ne trouvez rien, si aucune information ne vous est demandée, alors vous faites face à une arnaque. 

Enfin, vous pouvez appeler un conseiller Caf. Ces derniers savent exactement à quoi ressemble une arnaque, il vous demandera de supprimer immédiatement le mail. En respectant ces quelques astuces, vous mettez à mal la stratégie des arnaqueurs, qui comptent sur leurs victimes pour agir sans réfléchir en faisant preuve d’une confiance aveugle envers un organisme officiel et connu. 

Il est aujourd’hui presque difficile de faire confiance à sa messagerie. Parmi les nombreux e-mails que vous recevez par jour, nombreux sont ceux qui présentent des arnaques. Entre les fausses et incroyables promotions (pour avoir des smartphones gratuits par exemple) ou les primes soit-disant reversées par la Caf en échange d’un formulaire rempli avec vos informations personnelles, difficile de savoir sur quel pied danser. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Justine (@justine_btps)