Lidl : Tony, 54 ans, va deux fois dans le même magasin, il reçoit une amende colossale, les raisons dévoilées !

Tony n’est pas près de retourner dans le magasin Lidl, c’est sûr. Après avoir fait ses courses, il se voit infliger une amende salée.

Source : Lidl

Tony, un habitant de Greenock, âgé de 54 ans, est un habitué de l’enseigne Lidl. Il fait souvent ses courses dans ce magasin, du moins avant qu’il ne reçoive une amende de 107 euros. Cette amende, le quinquagénaire l’a reçue après ses deux visites le même jour dans le magasin. Découvrez l’intégralité de l’histoire.

Des visites plutôt régulières

L’histoire que nous allons évoquer est très particulière. Il ne s’agit pas cette fois des promotions de Lidl, mais d’une fâcheuse situation qui est arrivée à un client du magasin.

Plusieurs fois par mois, l’Écossais Tony Reif se rend chez Lidl pour faire ses courses hebdomadaires. L’enseigne est près de chez lui. SI jusque-là, il n’y avait eu aucun souci, sa dernière visite a pourtant tourné au cauchemar.

Quelques jours après avoir fait ses courses chez Lidl, Tony a eu la mauvaise surprise de trouver un courrier inattendu dans sa boîte aux lettres. Le courrier était en fait une amende de 90 livres sterling pour avoir stationné sur le parking du magasin toute la journée.

Capture d’écran Instagram

Or en réalité, le client ne s’est rendu qu’à deux reprises dans le magasin. Les caméras de surveillance auraient-elles menti ? En tout cas, elles n’ont pas pris en compte les aller-retours qu’a faites le quinquagénaire. En effet, Tony s’est présenté une première fois vers 9h avant de revenir vers 13h 30, pour avoir oublié d’acheter quelques produits.

« Je ne ferai plus jamais mes courses chez Lidl »

Très étonné par l’amende de 107 euros, Tony a décidé de prendre contact avec la société ParkingEye qui est chargée de la gestion quotidienne de ce parking. Toutefois, toutes ses demandes sont restées sans réponse.

L’homme s’est donc résolu à demander des comptes au personnel de la succursale. Alors que sa démarche semblait tout à fait logique, les employés du magasin n’ont, cependant, pas été à son écoute. Dans une interview accordée à Miroir, ce client a raconté comment les employés de Lidl l’ont accueilli.

« Je ne m’attendais pas à ce qu’ils règlent tout. Mais le responsable à qui j’ai parlé ne voulait tout simplement pas m’aider. Je dépense environ 300 livres par mois dans leur magasin et ils m’ont rayé de la carte comme si je n’étais rien ! J’ai les reçus de mes deux visites et ils ne semblent pas s’en soucier », a-t-il déclaré.

Face à cela, Tony a pris une décision radicale :

« Je ne ferai plus jamais mes courses chez Lidl. »

Capture d’écran Twitter

Un porte-parole de Lidl a pris la parole

L’affaire s’est retrouvée à la une de la presse. C’est alors qu’un porte-parole de Lidl a décidé de réagir en s’exprimant pour la première fois.

« Nos systèmes de gestion des parkings sont en place pour aider à assurer la disponibilité des places de stationnement pour nos clients. Et, c’est donc décevant lorsque nous apprenons qu’un client authentique a reçu un avis de frais de stationnement », a-t-il affirmé.

Il ajoute également qu’il invite Tony à prendre contact avec ParkingEye via la procédure d’appel existante et à leur expliquer le problème.

« Les frais peuvent être examinés et si nécessaire, annulés aussi rapidement que possible », a-t-il avoué.

Sauf que le client a déjà effectué cette démarche, mais il n’y a eu aucun résultat. Serait-il possible alors que les peuples français se retrouveraient dans le même cas en France ?

Généralement, les parkings des magasins sont des endroits privés. Ils appartiennent effectivement au supermarché ou aux centres commerciaux, mais ont pour vocation d’être ouverts au public. Quant aux entreprises de grande distribution, elles établissent certaines règles en la matière même s’il faut préciser que le Code de la route est bien naturellement d’application.

Les forces de l’ordre sont compétentes pour agir dans ces lieux. Sur la durée de stationnement, il y a quelques ambiguïtés. Chaque magasin comme Carrefour, Leclerc, Intermarché ou encore Lidl ont chacun leur propre politique. Leur but est néanmoins de permettre à tous les clients de bénéficier des parkings dans les meilleures conditions. Pour faire court, chacun doit être prudent.