TPMP : Benjamin Castaldi cette somme astronomique qu’il a dépensée pour un vol de 12 mn en jet privé !

Le chroniqueur Benjamin Castaldi a dévoilé avoir pris un vol pour voir « une femme qui était de passage à Bruxelles ».

Capture d’écran TPMP – C8

Les déplacements du jet privé d’Elon Musk ne sont pas passés inaperçus. Le 7 mai 2022, il a dévoilé que le chef d’entreprise milliardaire avait utilisé son jet pour un vol qui a duré neuf minutes (de San José à San Francisco). L’utilisation d’un avion pour un trajet de 80 kilomètres a fait polémique auprès des internautes. Il a même été un sujet de débat sur le plateau de « Touche pas à mon poste ».

Un vol de 9 minutes

Le patron de Tesla, leader des voitures électriques, a pris le jet privé pour un vol qui rallie San Francisco et San José. Il faut savoir que le trajet peut se faire en 52 minutes en prenant une voiture. Il n’a pas été prouvé qu’Elon Musk se trouvait à bord de l’engin, mais quoiqu’il en soit, le vol n’a duré que 9 minutes.

À peine l’information partagée sur Twitter que les internautes se sont empressés de critiquer le multimilliardaire. Ils ont dit que pour quelqu’un qui prône « l’éradication maximale des émissions de gaz à effet de serre », ce qu’il a fait n’est vraiment pas un exemple à donner.

TPMP : Benjamin Castaldi cette somme astronomique qu'il a dépensée pour un vol de 12 mn en jet privé !
Source : Twitter/@ElonJet

Les jets privés particulièrement polluants

Rappelons que la marque Tesla aspire à « l’électrification des sociétés, des voitures et des camions en passant par les toitures photovoltaïques ». Ainsi, son ambition est avant tout tendre vers « zéro émission » de dioxyde de Carbone.

Or, en prenant le jet privé, le vol de quelques minutes a produit l’équivalent de 0,02 tonne de gaz à effet de serre. Elon Musk aurait dû ainsi effectuer le trajet à bord du Tesla puisque celui-ci n’émet aucun gramme de CO2.

TPMP : Benjamin Castaldi cette somme astronomique qu'il a dépensée pour un vol de 12 mn en jet privé !
Capture d’écran Instagram

En mai 2021, l’ONG Transport & Environnement (T&E) a affirmé que les émissions de CO2 des jets privés en Europe ont terriblement augmenté. Entre 2005 et 2019, elles ont atteint les 31%. Tout cela pour dire que les jets privés rejettent en moyenne dix fois plus de carbone que les lignes aériennes.

Ce n’est pas tout ! Ils sont 50 fois plus polluants que les trains et contribuent au réchauffement climatique.

15 000 € pour un vol de 12 minutes

Le sujet de ce vol a bien évidemment atterri sur le plateau de « Touche pas à mon poste ». Il a même entraîné un autre à Benjamin Castaldi, qui en a profité pour raconter une anecdote.

Capture d’écran Instagram

« J’ai pris un jet pour 12 minutes pour aller à Bruxelles. Je pense que ça devait être 15 000 euros aller-retour », a-t-il d’abord commencé.

Le chroniqueur a ensuite poursuivi en racontant :

« J’avais un dîner, j’y suis allé et je suis reparti. C’était pendant ma période où je faisais n’importe quoi. C’était pour aller voir une femme qui était de passage à Bruxelles. Elle avait une haute fonction à la télévision. Elle s’occupait de la direction de certains programmes. »

Ses camarades étaient intéressés par l’identité de la femme et a voulu en savoir plus. « C’était la chanteuse ? », lui a-t-on demandé.

Ce à quoi Benjamin Castaldi a répondu :

« Une jeune femme avec laquelle je travaillais. J’avais une relation particulière avec cette femme qui était dans le business de la télévision. Elle s’occupait des ventes internationales de programme. »

Capture d’écran Twitter

Les chroniqueurs ont eu des doutes concernant cette mystérieuse personne avec laquelle Benjamin Castaldi a eu des relations très intimes. Gilles Verdez a d’ailleurs parlé d’une « chanteuse » appartenant à un groupe international.

Le premier vol de Benjamin Castaldi en jet

Quelques semaines auparavant, Benjamin Castaldi avait raconté son premier vol en jet privé. Cela a été rapporté par le magazine Public. Selon les dires du chroniqueur, c’était dans les années 2000.

« Ma femme de l’époque (Flavie Flament, ndlr) était enceinte et tournait à Nice, pour une émission de télé, sur TF1, Nice People. Arthur avait refusé de me prêter le sien, ça m’avait gonflé, et je trouvais ça injuste, (…) et pour répondre à Arthur, j’ai payé un jet », a-t-il raconté.

Toujours selon Benjamin Castaldi, ce vol lui aurait coûté 130 000 euros l’aller. Une somme qui est tout simplement folle.