Le chèque alimentaire versé dès cet été, les Français concernés…

Annoncé depuis le mois de décembre 2020, le chèque alimentaire sera enfin distribué cet été. Nous vous disons tout sur cette nouvelle aide.

Source : Capture BFMTV

Le chèque alimentaire fait partie des promesses phares de la campagne d’Emmanuel Macron. Avec l’inflation galopante, dire que cette aide financière était attendue relèverait donc de l’euphémisme.

Le chèque alimentaire

Cela fait plus d’un an qu’on l’attend. Elle pourrait être distribuée à partir de cette année. Ce dispositif est destiné à donner un coup de pouce aux foyers modestes. Et ce, sous certaines conditions.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie s’est exprimé au sujet du chèque alimentaire le 17 avril 2022. Il avait alors indiqué que tout serait mis en place « après l’élection » d’Emmanuel Macron.

De combien parle-t-on ?

Le montant du chèque alimentaire n’a pas encore été officiellement dévoilé à l’heure où nous écrivons ces lignes. Néanmoins, les bruits de couloirs sont de plus en plus insistants. Le député Mounir Mahjoubi a d’ailleurs estimé que cette aide serait comprise entre 30 € et 60 € par mois et par personne.

« Le budget total pourrait alors s’élever de quelques centaines de millions à deux milliards d’euros », avait-il précisé.

Capture d’écran Twitter

C’est pour qui le chèque alimentaire?

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie a indiqué que cette aide financière est destinée aux jeunes. C’est-à-dire à ceux qui sont âgés de 18 à 25 ans et qui gagnent moins d’argent que la plupart des jeunes de leur âge. La seconde catégorie de bénéficiaire inclut les familles avec des enfants qui ont un revenu modeste.

Le 22 mars 2022, Emmanuel Macron a parlé des « classes modestes » et des « classes moyennes » lors de son passage sur France Bleu.

D’après le ministre de l’Agriculture, huit millions de Français auraient du mal à acheter des produits bio ou de produits locaux. Les agriculteurs français feront donc indirectement partie des bénéficiaires de ce nouveau dispositif. En effet, si on donne aux foyers les moyens d’acheter des produits de qualité, il n’y aurait aucune raison qu’ils n’en consomment pas.

« Vous avez aujourd’hui près de 8 millions de nos concitoyens qui ont du mal à avoir accès aux productions locales, aux productions de qualité, à nos productions françaises en réalité et donc il faut leur donner un coup de pouce pour les aider à acquérir cela », avait expliqué Julien Denormandie.

Booster le made in France

En plus de l’aide financière promise, le gouvernement souhaite encourager les Français à acheter des produits locaux. Le chèque alimentaire est de ce fait un moyen de promouvoir les circuits courts. Cela offrirait à des millions de foyers les moyens d’acheter des produits bios ou des produits bénéficiant des labels de qualité.

Capture d’écran Twitter

Un soutien aux agriculteurs

L’agriculture tient une place importante dans l’économie française. Soutenir ce secteur revêt une importance capitale pour le pays. Ainsi, le chèque alimentaire vise à augmenter le nombre de personnes qui achètent les produits locaux.

D’après Michel-Édouard Leclerc, patron du groupe de supermarchés qui porte son nom, il serait dommage de voir ces chèques être « dépensés dans des commerces les plus chers ». Pour le patron du groupe de supermarché, ces chèques se doivent d’être destinés aux plus modestes.

« C’est un comble, si l’on fait un chèque alimentaire, c’est pour aider les gens qui ont peu d’argent, qui sont chez nous, chez Lidl, Aldi… » a noté Michel-Édouard Leclerc, sur BFM Business, le mercredi 27 avril 2022.

L’incertitude est de mise à la veille des législatives. Le chèque alimentaire pourrait néanmoins ne pas voir le jour. En effet, sa mise en œuvre est soumise à un vote de l’Assemblée nationale.

Pour que le gouvernement puisse mettre en place ces mesures, il faudrait d’abord qu’il récupère la majorité dans l’hémicycle. Pour pouvoir mettre en place cette mesure, le gouvernement doit s’activer avant la tenue des législatives au mois de juin 2022.
Triplement de la prime « Macron »

La prime « Macron » est une prime pouvant atteindre 2000 €. Elle a été instaurée suite à la crise des Gilets jaunes. En accord avec la promesse de campagne d’Emmanuel Macron, un projet de loi viserait à tripler cette prime.

En d’autres termes, les entreprises pourront verser aux salariés qui gagnent moins de trois fois le SMIC, une prime qui sera exonérée de charge pour les bénéficiaires. L’employeur y gagnera également puisque ces primes sont exonérées de cotisations sociales.