Impôts 2022 : 3 réductions qu’on oublie tous, respectez ces conseils pour payer moins d’impôts

Certains frais vous permettent de bénéficier de réductions d’impôts 2022 pour peu que vous remplissiez toutes les conditions.

Source : Adobe-Stock

Tous les ans, vous recevez la déclaration de revenus de l’année précédente. Vous remarquerez que d’ordinaire, elle est préremplie. Vous remarquerez également qu’elle n’est pas nécessairement complète. C’est le cas des cases sur les réductions et crédits d’impôts. Cela concerne notamment les frais de bénévoles d’association, les études des enfants et les cotisations syndicales. Nous vous disons comment faire pour avoir de petites réductions sur vos impôts.

Impôts 2022 : frais de bénévoles d’association

La plupart des Français connaissent l’existence de la réduction d’impôt liée aux dons aux associations. Ce que beaucoup ignorent, c’est qu’ils peuvent également bénéficier d’une réduction en abandonnant le remboursement de frais à une association. Cela concerne en particulier les bénévoles d’association.

Saviez-vous que plus de 2,5 millions de Français travaillent à titre bénévole ? C’est du moins ce que révèlent les chiffres de France Bénévolat. Il se pourrait même que vous en fassiez partie. Il est de notoriété publique que les associations ne remboursent pas forcément les dépenses comme l’achat de matériels, péages, essence ou autres.

Capture d’écran Instagram

Figurez-vous que c’est justement le non-remboursement de ces dépenses qui pourra vous permettre une réduction d’impôt. Bien sûr, il y a quelques conditions à remplir :

  • L’association en question doit être d’intérêt général à but non lucratif.
  • Vous ne devez recevoir aucune contrepartie (qu’il s’agisse de rémunération en espèce ou en nature) pour vos interventions au sein de l’association.
  • L’association doit avoir en sa possession les justificatifs des frais : factures, billets de train, etc.
  • Vous devez détenir une déclaration écrite de renonciation au remboursement des frais.

En fait, si vous abandonnez le remboursement des frais, c’est comme si vous faites un don à l’association. Par conséquent, vous pouvez le déclarer dans les cases 7UD ou 7UF de la déclaration de revenus. Et à l’instar des dons aux associations, vos impôts seront déduits de 66 % des frais investis. À condition que ces derniers ne valent pas plus de 20 % du revenu imposable.

La réduction s’avère plus importante si vous êtes bénévole dans une association venant en aide aux personnes en difficulté. C’est-à-dire celles qui ont du mal à avoir des repas, soin et logement convenables. En cas de refus de remboursement, 75 % de la somme engagée seront déduits de vos impôts. Il y a un plafond de 1000 euros. Au-delà de ce montant, le taux tombe à 66 %.

Capture d’écran Instagram

Études des enfants :

Si vous avez des enfants qui étudient à l’étranger, vous avez la possibilité d’avoir droit à des réductions d’impôts. De ce fait, soyez attentif lorsque vous remplissez la déclaration de revenus. Assurez-vous bien de cocher les cases 7EA et 7EG. Si vous oubliez de les cocher, vous n’allez bénéficier d’aucune réduction.

Impôts 2022 : À noter que les enfants en maternelle ou en primaire ne sont pas pris en compte. Ce n’est qu’à partir du collège que vos enfants scolarisés à l’étranger contribuent à baisser vos impôts. Voici les montants des réductions :

  • 61 euros pour un collégien
  • 153 euros pour un lycéen
  • 183 euros pour un étudiant

Même si vous n’avez qu’un seul enfant, la réduction n’est pas négligeable. Bien sûr, si vous avez plusieurs enfants, la réduction sera encore plus importante.

Notons que pour les couples divorcés qui partagent la garde de leur enfant, le montant de la réduction est divisé par deux. Et ce, peu importe, si l’enfant parti étudier à l’étranger étudie dans un établissement public ou privé. Aussi, en cas de décrochage scolaire au cours de ses années d’étude, vous allez toujours jouir de la réduction d’impôt.

Capture d’écran Instagram

Cotisations syndicales :

Impôts 2022 : Beaucoup ne le savent pas aussi, mais si vous faites des cotisations dans un syndicat, vous pouvez avoir des réductions d’impôt. 66 % des cotisations pour être exact. En outre, les retraités et les personnes inscrites à pôle emploi qui perçoivent une allocation peuvent aussi profiter de ce crédit d’impôt.

Son montant ne doit pas dépasser 1 % de votre salaire. Pour avoir cette réduction, vous devez être imposable. Dans le cas contraire, le Trésor public vous rembourse via un virement sur votre compte. En tout cas, si vous êtes éligible, alors remplissez les cases 7AC à 7AG. Il s’agit des cases correspondant aux cotisations à des syndicats.

Les cotisations ou les dons à un parti politique n’ont pas les mêmes plafonds. Pour le cas des dons, c’est 7 500 euros maximum, soit 15 000 euros par foyer fiscal par an. Si vous êtes éligible, rendez-vous à la case 7UH de votre déclaration de revenus.