Comme le dit maman, il faut “connaître du monde” pour trouver un taf, un job, un contrat… . Sauf que “travailler son réseau”, on ne sait pas forcément par où commencer et ça peut être très bizarre et artificiel.
Du coup, on a testé pour vous Shapr. Encore une application qui prend une activité un peu ringarde et en fait quelque chose de bien.

shapr1Afin de rendre les rencontres pros plus simples et accessibles, Shapr a repris les codes de Tinder afin de créer une nouvelle manière de networker.

Lancée à New York, Chicago, Los Angeles, Washington puis à Paris et enfin à Londres, l’application a déjà permis à plus de 200.000 personnes de se rencontrer. Votre futur employeur, business angel ou freelance se cache peut-être sur Shapr et la seule manière de le savoir, c’est de télécharger l’application.

Créée par cinq français, Shapr  est là pour vous mâcher une partie du travail. Chaque jour, l’algorithme de l’application vous propose une quinzaine de profils sélectionnés à partir de votre expérience professionnelle, de vos centres d’intérêt pro et perso, et de votre expérience utilisateur.

Il vous suffit ensuite de swiper les profils…et comme sur vos applications de rencontre préférées, si vous matchez avec un profil il sera alors possible d’entrer en contact avec.

Vous hésitez encore ? Voici à quoi ça ressemble !

 

Après deux semaines de test à la rédac, ce qu’on en retient c’est que tout d’abord l’application est très addictive et que l’interface est super simple à prendre en main.

L’algorithme fonctionne vraiment bien et les profils que proposent l’application chaque jour correspondent aux centres d’intérêt que l’on a ajouté lors de l’inscription. Contrairement à une application de rencontre où le premier pas peut être parfois difficile à faire, les discussions s’engagent très facilement et les gens sont disponibles pour organiser des rencontres !

Bref, une application à télécharger de toute urgence sur iOS et Android.